Changer d'édition

«Les moteurs thermiques en ont encore pour dix ans»
Économie 3 min. 02.03.2021

«Les moteurs thermiques en ont encore pour dix ans»

Si les voitures électriques et hybrides ont séduit de plus en plus d'acheteurs, la majorité a préféré acquérir un véhicule thermique, indique la Fedamo.

«Les moteurs thermiques en ont encore pour dix ans»

Si les voitures électriques et hybrides ont séduit de plus en plus d'acheteurs, la majorité a préféré acquérir un véhicule thermique, indique la Fedamo.
Photo: Guy Jallay
Économie 3 min. 02.03.2021

«Les moteurs thermiques en ont encore pour dix ans»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pour Philippe Mersch, président de la Fedamo, si les ventes observées pendant l'Autofestival 2021 restent marquées par une part plus importante des véhicules hybrides et électriques, cette tendance ne signifie pas encore la fin des voitures essence et diesel.

Oui, l'électrification du parc automobile se confirme. Non, les véhicules à moteur thermique ne sont pas encore enterrés. Tel était en substance le message délivré mardi matin par Philippe Mersch, président de la Fedamo, au micro de RTL radio Lëtzebuerg. Interrogé sur le premier bilan de la 57e édition de l'Autofestival, le représentant des concessionnaires indique que «81% des garages ont vendu plus de véhicules électriques que l'an passé», preuve que les réticences observées en 2020 ont été surmontées. 


Laden statt tanken: Der Markt für Elektroautos beginnt Schwung aufzunehmen.
Les voitures électriques séduisent de plus en plus
En janvier, la Société nationale de circulation automobile (SNCA) a enregistré 3.747 nouvelles immatriculations. Si les ventes d'automobiles ont donc baissé par rapport au début de l'année 2020, les voitures à moteur électrique ou hybride confirment elles leur essor, atteignant près de 30% des parts de marché le mois dernier.

Sans surprise, la prolongation des primes «Clever Fueren» jusqu'au 31 mars n'y est pas étrangère et représente même «le principal argument» pour 60% des concessionnaires, selon le communiqué de la Fedamo publié ce mardi. Des subventions étatiques qui concernent principalement les véhicules hybrides rechargeables émettant moins de 50 grammes de CO2 qui ont représenté, au cours de cet Autofestival 2021 «plus de 20% des ventes», contre un peu plus de 10% pour les véhicules 100% électriques. Pour mémoire, la première catégorie bénéficie d'une aide à hauteur de 2.500 euros, contre 8.000 pour la seconde.


A power plug is seen next to a electric-drive "Smart" of German car manufacturer Mercedes at the international car show "IAA" in Frankfurt, September 16, 2009. The world's biggest auto show will run until September 27.   REUTERS/Kai Pfaffenbach (GERMANY TRANSPORT BUSINESS EMPLOYMENT)
L'Etat va encore booster les véhicules électriques
Evoquée rapidement fin janvier, la prolongation des aides pour l'achat de voitures, mais aussi de vélos et de pédélecs a été confirmée jeudi par la ministre de l'Environnement. Tout comme l'introduction d'une graduation du montant des primes en fonction de la taille du véhicule.

Des montants qui pourraient toutefois prochainement être adaptés, Carole Dieschbourg (Déi Gréng), ministre de l'Environnement, souhaitant favoriser «une approche plus sociale» en accordant «un montant plus élevé aux acquéreurs d'un petit véhicule qu'à ceux qui en achètent un gros». A ce jour, aucun détail sur le nouveau barème envisagé n'a été communiqué par le ministère de l'Environnement qui indique seulement que le texte en préparation sera «bientôt» validé en Conseil de gouvernement et que ce dernier prolongera la date de validation de ces aides. Sans préciser la durée de cette nouvelle extension.

Interrogé sur une éventuelle interdiction prochaine des moteurs thermiques, comme demandé par le Mouvement écologique, Philippe Mersch rappelle que «ces moteurs représentent encore la majorité des ventes» et que cela devrait rester le cas «encore pendant dix ans» du fait «du besoin d'agir étape par étape». Une référence notamment «à la dimension sociale» liée à l'acquisition d'une voiture. «Tout le monde n'a pas les moyens d'acheter une voiture électrique ou une hybride, raison pour laquelle certains se tournent soit vers l'essence, soit vers le diesel», indique le président de la Fedamo. Au cours de cette édition 2021, 68% des véhicules vendus étaient des véhicules essence, précise le communiqué en notant que «l'achat de diesels a diminué auprès de 70% des concessionnaires», sans préciser le volume des ventes réalisées.

A noter enfin que cette 57e édition, marquée par de multiples péripéties liées à la crise sanitaire, apparaît pour les professionnels du secteur comme «pas si mauvaise», puisque la baisse enregistrée par rapport à 2020 s’élèverait à 10% selon les estimations fournies mardi par le président de la Fedamo. Des chiffres qui «ne comprennent pas les ventes réalisées au cours de la dernière semaine du mois de février». Période qui aurait enregistré «de bons résultats». Pour mémoire, en 2020, 55.138 véhicules neufs avaient été vendus, loin du record de 2019 où les concessionnaires en avaient écoulé 65.484.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Evoquée rapidement fin janvier, la prolongation des aides pour l'achat de voitures, mais aussi de vélos et de pédélecs a été confirmée jeudi par la ministre de l'Environnement. Tout comme l'introduction d'une graduation du montant des primes en fonction de la taille du véhicule.
A power plug is seen next to a electric-drive "Smart" of German car manufacturer Mercedes at the international car show "IAA" in Frankfurt, September 16, 2009. The world's biggest auto show will run until September 27.   REUTERS/Kai Pfaffenbach (GERMANY TRANSPORT BUSINESS EMPLOYMENT)