Changer d'édition

Les ménages luxembourgeois s'enrichissent
Économie 17.03.2020

Les ménages luxembourgeois s'enrichissent

La dette moyenne approchait les 104.800 euros par ménage.

Les ménages luxembourgeois s'enrichissent

La dette moyenne approchait les 104.800 euros par ménage.
Photo: Chris Karaba
Économie 17.03.2020

Les ménages luxembourgeois s'enrichissent

Si les inégalités s'accroissent, le patrimoine des ménages luxembourgeois a progressé ces dernières années. Compris dans une période où les taux d'intérêt ont baissé.

(pj avec Nadia di Pillo) Au Luxembourg, entre 2014 et 2018, les ménages privés n'ont pas connu la crise. Ils se sont même (un peu) enrichis ces dernières années, selon une récente étude de la Banque centrale du Luxembourg (BCL). Ainsi, l'actif net moyen par foyer a augmenté de 17% sur quatre ans pour atteindre 897.900 euros. Soit un patrimoine brut réel des ménages s'établissant à 881.400 euros.

Les placements financiers représentent 12% du patrimoine des ménages luxembourgeois. Ils se composent principalement de dépôts bancaires (49%), d'actifs à risque tels que des fonds d'investissement (21%) ou des actions (7%) et d'autres investissements financiers (24%).

Selon la BCL, la valeur moyenne des actifs financiers des ménages luxembourgeois s'élevait à 121.300 euros en 2018. Quatre années auparavant, cette somme approchait plutôt les 132.400 euros.


Dix pour cent de la population touche moins de 979 euros par mois au Luxembourg.
Les inégalités frappent de plus en plus le Luxembourg
Avec moins de 2013 euros par mois, 105.000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté au Luxembourg. Le nouvel état social dressé par le Statec révèle que le taux de pauvreté n'a pas augmenté l'an passé. Par contre, l'écart entre les plus riches et les plus pauvres grandit.

Selon les statistiques de la BCL, la proportion de ménages endettés parmi la population luxembourgeoise atteignait les 53% en 2018. Soit une légère diminution. Un peu moins d'un tiers des ménages (31%) a remboursé un prêt hypothécaire en 2018, tandis qu'un autre tiers (35%) a contracté d'autres prêts. 

Par contre entre 2014-18, la valeur moyenne de la dette a elle augmenté de 8% pour les ménages luxembourgeois, passant de 97.300 à 104.800 euros au terme de la période. Sachant que, selon les dernières données sociales, près de 105.000 personnes vivent actuellement sous le seuil de pauvreté. Soit un revenu mensuel de moins de 2013 euros. 


Sur le même sujet

Les salariés inégaux face aux avantages en nature
Selon une étude publiée ce vendredi par le Statec, un quart des travailleurs résidant au Luxembourg bénéficient notamment de chèques repas, de repas gratuits ou d'une voiture de société. Les femmes, les professions manuelles et les CDD sont les moins bien lotis.
14% des salariés exposés à la pauvreté
La Chambre des Salariés du Luxembourg publie ce mardi son «panorama social 2019». Le bilan annuel constate des inégalités sociales et salariales toujours croissantes entre salariés, apprentis et retraités.