Changer d'édition

Les frontaliers français les moins bien payés
Les frontaliers belges sont les mieux payés avec 56.532 euros par an en moyenne

Les frontaliers français les moins bien payés

Guy Jallay
Les frontaliers belges sont les mieux payés avec 56.532 euros par an en moyenne
Économie 02.08.2018

Les frontaliers français les moins bien payés

Thierry LABRO
Thierry LABRO
Les frontaliers français touchent 10.000 euros de moins par an que leurs collègues belges et 7.000 de moins que leurs collègues allemands. Ca s'explique, dit le Statec, dans une note publiée jeudi matin.

En 2017, le Luxembourg a versé 10,6 milliards d'euros aux travailleurs non résidents, principalement frontaliers, note le Statec dans une étude parue jeudi matin

Les frontaliers belges sont les mieux payés et touchent en moyenne 10.000 euros de plus que les Français et 3.000 de plus que les Allemands. Ce qui s'explique, dit le Statec par le fait que les Français sont surreprésentés dans les activités les moins bien rémunérées comme le secteur de la restauration et de l'hôtellerie, le commerce ou le travail intérimaire.

Le salaire annuel moyen est de 56.532 euros pour un Belge, 53.956 euros pour un Allemand et 46.756 euros pour un Français.

Les cotisations sociales reçues dépassent les prestations payées aux non-résidents de 183 millions d'euros. Et le nombre de retraités frontaliers est encore relativement faible par rapport à celui des frontaliers actifs.

En Europe, seules la Suisse et l'Allemagne paient davantage de salaires vers les pays frontaliers, ce qui est lié à la taille du pays.

Entre 2005 et 2017, le nombre de frontaliers a augmenté de 3,7% par an, augmentation que la crise économique de 2008 a à peine perturbé: +4,1% en 2016 et +3,5 en 2017.

Les plus nombreux sont les Français, dont la part reste stable à 52%, mais les Belges ont rejoint les Allemands à 24%.

Il y a nettement moins de frontaliers "sortants", 12.490 exactement en 2017. Mais seules 1.451 personnes traversent les frontières vers la France, la Belgique ou l'Allemagne. La différence travaille... pour des institutions internationales.

Au total, ces organisations internationales emploient 14.100 personnes au Luxembourg, dont 11.039 vivent au Luxembourg. Les 3.061 résidents dans les trois pays frontaliers et leurs rémunérations ne sont pas incluses dans la balance des paiements.


Sur le même sujet