Changer d'édition

Les fournisseurs de 5G mettent les bouchées doubles
Économie 5 min. 11.01.2021 Cet article est archivé

Les fournisseurs de 5G mettent les bouchées doubles

La 5G permettra d'envoyer une information d'un appareil à un autre en quelques millisecondes.Et a déjà rapporté 41,3 millions d'euros à l'Etat, pour la seule vente des fréquences.

Les fournisseurs de 5G mettent les bouchées doubles

La 5G permettra d'envoyer une information d'un appareil à un autre en quelques millisecondes.Et a déjà rapporté 41,3 millions d'euros à l'Etat, pour la seule vente des fréquences.
Photo: AFP
Économie 5 min. 11.01.2021 Cet article est archivé

Les fournisseurs de 5G mettent les bouchées doubles

Quatre mois après un débat à la Chambre sur la 5G, les fournisseurs de réseau s'attèlent à équiper les installations luxembourgeoises malgré les réticences. D'ici 2024, 90% du territoire devrait être couvert par cette nouvelle génération de standards téléphoniques.

(jm avec Marco Meng) De Proximus à Orange en passant par Post Luxembourg, tous les fournisseurs de réseau se bousculent dans la course à la 5G pour couvrir le Grand-Duché avant 2024, selon nos confrères du Luxemburger Wort. Et tous se veulent rassurants sur ce sujet débattu en octobre dernier à la Chambre, après le dépôt d'une pétition réclamant l'arrêt définitif du déploiement de cette technologie. 


Pourquoi la 5G fait-elle autant débat?
Présentée comme nécessaire par le gouvernement, cette technologie génère des inquiétudes auprès du grand public. Au point qu'une pétition a recueilli 7.272 signatures, ouvrant ainsi le débat ce mardi après-midi à la Chambre des députés. Explications en cinq points.

Mais les fournisseurs ont un calendrier précis à tenir. La mise aux enchères des fréquences 5G, l'été dernier, oblige les entreprises à couvrir plus de 50 % du territoire luxembourgeois d'ici la fin de 2022 et au moins 90 % deux ans plus tard. Toutefois, les fournisseurs tablent sur un calendrier plus précoce, peut-être dès 2022. Car les quatre fournisseurs ayant décroché des fréquences redoublent d'énergie pour couvrir le territoire. 

Proximus (Tango, Telindus) et Orange construisent tous deux leurs réseaux mobiles 5G en collaboration avec Nokia. Le fournisseur de réseau finlandais fournira les émetteurs et les antennes intelligentes après que le partenaire initial, le chinois Huawei, a finalement été exclu du déploiement de la 5G. Non sans une pression politique au niveau européen. De son côté, Post Luxembourg s'est allié avec Ericsson.  


HANDOUT - 14.07.2020, ---: Eine Frau hält ein Pixel-Smartphone von Google in den Händen. Für die Pixel-Smartphones von Google hat das 5G-Zeitalter begonnen. Der Internetkonzern kündigte am Mittwoch (30.09.2020) in einem Online-Event aus Mountain View den Sprung in die fünfte Mobilfunkgeneration für das neue Pixel 5 sowie eine Neuauflage des Pixel 4a an. Google setzt beim Pixel 5 in diesem Jahr nicht auf den Flaggschiff-Chip von Qualcomm, sondern verwendet den Snapdragon 765G, der über ein integriertes 5G-Modem verfügt. Foto: Google/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit einer Berichterstattung über Pixel-Smartphones von Google und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
La 5G divise toujours autant la société
Que l'on soit partisan ou opposant au déploiement de cette nouvelle technologique, le débat organisé ce mardi à la Chambre a surtout mis en évidence que chaque protagoniste campe sur ses positions.

C'est donc l'heure des grands travaux. En revanche, il n'est pas prévu de «construire de nouveaux mâts spécifiquement pour la 5G», précise Gérard Hoffmann, CEO de Proximus. La 5G sera ajoutée aux sites radio existants, a également indiqué Post Luxembourg. Les ondes radio du futur réseau seront d'ailleurs les mêmes que celles utilisées pour la télévision, la radio et les réseaux de téléphonie mobile existants. Une manière parmi d'autres de rassurer les utilisateurs. 

Les opérateurs doivent aussi en principe respecter les limites d'émissions fixées par les autorités. Au Luxembourg, les réglementations limitant le champ électromagnétique généré par une antenne sont parmi les plus strictes d'Europe», assure  Cliff Konsbruck, directeur de l'activité télécoms de Post Luxembourg. 


(FILES) In this file photo taken on February 16, 2019 this illustration picture shows the 5 G wireless technology logo displayed on a smartphone and a wireless signal sign displayed by a tablet in Paris. - Apple is expected on October 13, 2020, to unveil a keenly anticipated iPhone 12 line-up starring models tuned to super-fast new 5G telecom networks in an update considered vital to the company's fortunes. (Photo by Lionel BONAVENTURE / AFP)
La 5G bientôt disponible sur iPhone
Apple annonce pour le 23 octobre la sortie de la 5G, la nouvelle génération de téléphonie mobile ultra-rapide. «Le début d'une nouvelle ère», a annoncé Tim Cook, le patron de la firme.

Les fournisseurs vont même plus loin dans leur argumentaire pour apaiser les tensions, mettant en avant une éventuelle exposition globale aux champs électriques en baisse. « Avec la possibilité de diriger les ondes électromagnétiques spécifiquement vers l'utilisateur final, il n'y aura plus d'émissions dans des directions où il n'y a pas de demande », note Gérard Hoffmann. 

La 5G utilise en effet la même bande de fréquences que les technologies précédentes, mais de manière plus efficace et moins gourmande en énergie, grâce à de nouveaux types d'antennes actives à forme de faisceau qui dirigent le signal radio vers l'utilisateur de manière très spécifique et en cas de besoin, plutôt que d'émettre dans toutes les directions en permanence, comme le font les antennes traditionnelles. Le spectre est utilisé plus efficacement avec la 5G car les mêmes fréquences peuvent être émises avec des signaux différents dans plusieurs directions sans interférer les unes avec les autres. 

La 5G ne va pas remplacer le réseau 4G développé à partir de 2013, mais le compléter. En revanche, le réseau 3G est voué à disparaître.
La 5G ne va pas remplacer le réseau 4G développé à partir de 2013, mais le compléter. En revanche, le réseau 3G est voué à disparaître.
Post Luxembourg

Ainsi, le développement de la technologie 5G devrait avoir pour effet de remplacer entièrement le réseau 3G à partir de l'année prochaine. Elle ne remplacera en revanche pas pour l'instant le réseau 4G, mais le complétera en permettant aux appareils de se connecter simultanément aux réseaux 5G et 4G et d'envoyer et de recevoir des données via les deux technologies d'interface radio. 

Cela aussi augmente la sécurité des connexions et permet des transferts de données plus rapides. L'occasion de renouveler également les équipements 4G avec des antennes de dernière génération «beaucoup plus efficaces et consommant moins d'énergie», pointe Marc Hoffmann. Une nécessité, car le trafic de données mobiles augmente de plus de 40 % par an - la 4G ne pourra pas le supporter plus longtemps. Sinon, à un moment donné, il ne sera plus possible de se connecter à Internet avec son smartphone ou de passer des appels sur son téléphone portable. 


La mobilité connectée, cette «nouvelle carte à jouer»
En s'engageant à participer au développement d'une infrastructure commune pour l'utilisation de données liées à la sécurité routière, le Luxembourg déploie sa stratégie visant à placer le pays sur la carte des leaders européens du secteur. Explications des enjeux.

La vitesse d’exécution des appareils sera aussi plus rapide. Avec la 4G, le téléchargement d'un film HD de 120 minutes prend plus de trois minutes, contre trois secondes avec la 5G. Ce nouveau réseau sera aussi indispensable pour de nouvelles technologies en développement. Elle permet aux appareils d'interagir entre eux en «temps réel» en quelques millisecondes.  « Les communications, la médecine, les villes intelligentes, l'industrie 4.0... tous les domaines d'activité bénéficieront de cette percée», déclare Gérard Hoffmann. La réalité virtuelle ou augmentée - par exemple, les opérations médicales que le chirurgien contrôle à distance en ligne - serait très difficile à mettre en place sans la 5G, tout comme le fonctionnement en toute sécurité des véhicules autonomes

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'opérateur téléphonique a annoncé que la cinquième génération des standards de téléphonie mobile sera disponible sur son réseau à partir du 23 octobre. Dans un premier temps, seule la capitale sera concernée.
L'opérateur de téléphonie, filiale de Belgacom au Luxembourg, annonce 288.000 clients en 2015.
Le premier opérateur de télécommunications du pays a précisé qu'il allait déployer la cinquième génération des standards pour la téléphonie mobile à partir de la semaine prochaine.
HANDOUT - Zum Themendienst-Bericht vom 1. Oktober 2020: Das neue Chromecast-Gerät für TV-Streaming bleibt in etwa puckförmig und versteckt sich dezent hinter dem Fernseher. Foto: Google/dpa-tmn - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit dem genannten Text und nur bei vollständiger Nennung des vorstehenden Credits - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Que l'on soit partisan ou opposant au déploiement de cette nouvelle technologique, le débat organisé ce mardi à la Chambre a surtout mis en évidence que chaque protagoniste campe sur ses positions.
HANDOUT - 14.07.2020, ---: Eine Frau hält ein Pixel-Smartphone von Google in den Händen. Für die Pixel-Smartphones von Google hat das 5G-Zeitalter begonnen. Der Internetkonzern kündigte am Mittwoch (30.09.2020) in einem Online-Event aus Mountain View den Sprung in die fünfte Mobilfunkgeneration für das neue Pixel 5 sowie eine Neuauflage des Pixel 4a an. Google setzt beim Pixel 5 in diesem Jahr nicht auf den Flaggschiff-Chip von Qualcomm, sondern verwendet den Snapdragon 765G, der über ein integriertes 5G-Modem verfügt. Foto: Google/dpa - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit einer Berichterstattung über Pixel-Smartphones von Google und nur mit vollständiger Nennung des vorstehenden Credits +++ dpa-Bildfunk +++
Présentée comme nécessaire par le gouvernement, cette technologie génère des inquiétudes auprès du grand public. Au point qu'une pétition a recueilli 7.272 signatures, ouvrant ainsi le débat ce mardi après-midi à la Chambre des députés. Explications en cinq points.
Alors que les anti-5G se font de plus en plus entendre, l'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) indique que l'attribution des bandes de fréquences pour les communications mobiles ultra-rapides débutera dans une quinzaine de jours.