Changer d'édition

Les équipementiers automobiles armés face à la crise
Économie 3 min. 15.11.2019

Les équipementiers automobiles armés face à la crise

Le ministère de l'Economie a tenu à rappeler les bonnes nouvelles enregistrées par le secteur des équipementiers, touché par de récentes annonces de suppression d'emplois.

Les équipementiers automobiles armés face à la crise

Le ministère de l'Economie a tenu à rappeler les bonnes nouvelles enregistrées par le secteur des équipementiers, touché par de récentes annonces de suppression d'emplois.
Photo : Monika Skolimowska/dpa-Zentralbi
Économie 3 min. 15.11.2019

Les équipementiers automobiles armés face à la crise

Malgré plusieurs annonces récentes de suppressions d'emplois, cette branche de l'industrie luxembourgeoise aurait encore de beaux jours devant elle. C'est en tout cas la perception du ministre de l'Economie qui sait les efforts consentis pour soutenir ces entreprises.

(aa) - Quelques semaines après l'annonce de la fermeture du centre de recherche et développement de Mahle à Foetz et de la suppression de 250 emplois par l'équipementier Delphi à Bascharage, le ministre de l'Economie Etienne Schneider (LSAP) est revenu sur l'état de santé des équipementiers automobiles du pays. Interpellé par le député d'opposition Laurent Mosar (CSV) sur la série noire qui verra s'envoler 330 emplois d'ici 2021, le ministre met en avant les nombreux investissements consentis au Grand-Duché ces dernières années.


Carlex est implantée au Potaschbierg près de Grevenmacher
Potaschbierg: Carlex: "Un exemple de croissance qualitative"
Important fournisseur de produits de verre haut de gamme pour l’industrie automobile, Carlex investit actuellement 24,5 millions d’euros sur son site pour une nouvelle ligne de production.

Forte d'1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires, selon Julian Profitt, président de l'Industrie luxembourgeoise des équipementiers de l'automobile (ILEA), l'industrie reste dynamique. En avril 2018, par exemple, le fabricant de produits de verre Carlex Glass a inauguré sa toute nouvelle ligne de production de pare-brise à Grevenmacher, dans laquelle il a investi 25 millions d'euros. 

Présent depuis 2017 dans le pays, le groupe sino-coréen Estra s'ancre aussi au Grand-Duché et poursuit son développement à Bascharage «en tant que centre spécialisé dans le domaine de la thermie des véhicules», assure le patron du ministère de l'Economie. Autre acteur du secteur pour qui tout semble rouler : Goodyear. La ligne de production automatisée de son usine de pneus «4.0» est en cours d'installation à Dudelange, pour quelque 77 millions d'euros.


La mobilité connectée, cette «nouvelle carte à jouer»
En s'engageant à participer au développement d'une infrastructure commune pour l'utilisation de données liées à la sécurité routière, le Luxembourg déploie sa stratégie visant à placer le pays sur la carte des leaders européens du secteur. Explications des enjeux.

Si d'un côté le dieselgate continue de faire des victimes, le secteur luxembourgeois entend réussir la transition vers l'électrique. Taillé pour l'innovation, le centre de recherche et de développement dédié à l'automobile «Automotive Campus», installé à Bissen, peut d'ores et déjà compter sur les investissements «confirmés, voire finalisés» de Goodyear et d'IEE, selon Etienne Schneider.

Surfant sur la vague de l'électromobilité, la jeune entreprise Ujet commercialise des scooters électriques haut de gamme depuis fin 2018. Son usine de Foetz est en mesure de produire 1.000 unités par mois, d'après son directeur marketing Thierry Montange. Une dynamique à confirmer.

Malgré les soubresauts récents, le secteur de l'automobile resterait donc un employeur d'envergure au Grand-Duché. Julian Profitt, président de l'Industrie luxembourgeoise des équipementiers de l'automobile, revendiquait 9.000 salariés au 1er janvier 2019. Les jours meilleurs pourraient bien naître des innovations en matière de mobilité autonome. Domaine sur lequel mise déjà le Luxembourg.


Sur le même sujet

«L'Europe n'est pas encore prête au tout électrique»
La voiture électrique n'est plus un marché de niche. Mais pour séduire définitivement les automobilistes, le Vieux Continent doit encore relever plusieurs défis comme l'indique une étude du Centre sur la régulation en Europe.
L'ACL se positionne autour de l’électromobilité
Electrique, hybride plug-in, hybride, essence ou diesel... Vous êtes perdu? L’Automobile Club du Luxembourg répond à toutes vos questions avec un tout nouveau service inauguré ce lundi: le «Mobility Loft».
Les deux-roues électriques en pleine accélération
Ce premier semestre, il s'est déjà vendu plus de cyclomoteurs électriques que sur tout 2018. L'aide de l'Etat pour l'achat de pareil véhicule ou d'un vélo, une moto ou un quadricycle n'est pas étrangère à ce succès.
HANDOUT - Zum Themendienst-Bericht von Fabian Hoberg vom 5. Juli 2019: ABS braucht eine stabile Stromversorgung, um verlässlich zu funktionieren. Deshalb komme das System eher für Elektrofahrräder in Frage. Foto: www.r-m.de/www.pd-f.de/dpa-tmn - ACHTUNG: Nur zur redaktionellen Verwendung im Zusammenhang mit dem genannten Text und nur bei vollständiger Nennung des vorstehenden Credits - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Nos voitures prennent des rides
Le pourcentage de véhicules âgés de plus de 10 ans a augmenté entre 2017 et 2019, selon une étude de KPMG dévoilée ce mardi.
Parc Automobile, Belval, le 24 Septembre 2018. Photo: Chris Karaba