Changer d'édition

Les demandes de création de PME à un niveau record
Économie 2 min. 12.07.2022
Economie

Les demandes de création de PME à un niveau record

C'est dans le secteur d'activité du commerce que les PME ont été les plus nombreuses en 2021.
Economie

Les demandes de création de PME à un niveau record

C'est dans le secteur d'activité du commerce que les PME ont été les plus nombreuses en 2021.
Photo: Marc Wilwert
Économie 2 min. 12.07.2022
Economie

Les demandes de création de PME à un niveau record

Pascal MITTELBERGER
Pascal MITTELBERGER
Le bilan 2021 de la direction générale des Classes moyennes met en exergue un nombre record de demandes d'autorisation de petites et moyennes entreprises au Luxembourg.

Le marché luxembourgeois reste attractif pour les petites et moyennes entreprises (PME). C'est ce qui ressort du bilan 2021 de la direction générale des Classes moyennes, tiré ce mardi 12 juillet par le ministre des Classes moyennes Lex Delles (DP).


L'artisanat se sent trop à l'étroit
Trop peu de terrains disponibles sur les zones d'activités du pays, des prix au m2 trop élevés : voilà qui nuit à l'installation ou au développement des entreprises artisanales au Luxembourg. Elles seraient 200 à rechercher un site.

En effet, 12.580 demandes d'autorisation d'établissement ont été comptabilisées l'an passé, un niveau jamais atteint selon la direction générale. Ce chiffre est en progression de près de 12% par rapport à 2020. Près de 90% de ces autorisations ont été délivrées. «64,2% des demandes concernent le secteur du commerce, 31,2% le secteur de l’artisanat et 4,6% l’exercice d’une profession libérale», a détaillé le ministre des Classes moyennes lors d'une conférence de presse. 

Du côté des autorisations annulées, révoquées, ou invalidées pour cause de faillite, elles se chiffrent à 4.380. Néanmoins, la direction générale tempère : si 77 autorisations ont été invalidées pour faillite dans le secteur de l'hôtellerie-restauration, 645 nouvelles autorisations ont été délivrées ; idem pour l'artisanat avec 201 autorisations invalidées mais 2.678 nouvelles autorisations délivrées.

Le marché transfrontalier également très actif

L'attractivité du marché des PME en 2021 s'est aussi traduit dans la hausse des certificats de déclaration préalable. Ils sont nécessaires pour les entreprises transfrontalières qui ont des activités au Luxembourg mais n'y ont pas leur siège. 4.897 dossiers ont été traités par la direction générale, soit le 2e nombre le plus élevé (derrière l'année 2019). Les entreprises allemandes représentent près de la moitié de ces demandes de certificat, devant les PME belges (26%) puis françaises (16%).

21,8 millions d'euros d'aides à l'investissement

Enfin, Lex Delles est revenu sur le montant des aides à l'investissement «classiques», différentes de celles liées à la crise du covid (lire l'encadré). 1.204 demandes ont été formulées en 2021, pour 21,8 millions d'euros distribués aux PME. Ces chiffres sont en légère baisse par rapport à 2020, mais restent à un niveau élevé.


La crise a ralenti de moitié la création d'emploi dans l'artisanat. Un secteur qui, en 2020, représentait 8.031 entreprises, 99.579 emplois et 1.813 apprentis.
Les aides aux entreprises s'arrêteront en juillet
Le gouvernement souhaite mettre fin au chômage partiel et aux aides à la relance décidées à l'entame de la crise sanitaire d'ici cinq mois. L'arrêt sera toutefois progressif.

«La direction générale des Classes moyennes ne s’est pas limitée à épauler le secteur à court terme dans le contexte de la pandémie de la COVID-19, mais elle a également réussi à accomplir ses tâches traditionnelles, telles que le traitement des dossiers en matière d’autorisations d’établissement ou l’assistance aux entreprises dans le financement de leurs projets d’investissement, tout en améliorant l'efficacité et la rapidité de ses travaux», conclut le ministre libéral.    

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Ce jeudi, la Fédération des artisans a mené une assemblée générale extraordinaire. A l’ordre du jour, l’explosion des prix de l’énergie et l’impact de l’inflation sur les entreprises.
Le gouvernement luxembourgeois a choisi d'étendre jusqu'à fin 2021 l'aide de relance et l'aide aux coûts non couverts pour l'HORECA mais aussi les secteurs du tourisme et de l'événementiel. Mais l'Europe pourrait permettre d'envisager encore une prolongation.
A restaurant owner checks customers' Covid-19 health passes before installing them at a table at the Rendez vous Restaurant in Ile Rousse on the northern part of the French Mediterranean island of Corsica, on July 23, 2021. - Northern Corsica has a rising number of Covid-19 contaminations this last week, obligating new restrictions. Few restaurants have volunteered to check customers' heath passes and Covid-19 tests, to be able to operate at full capacity. (Photo by Pascal POCHARD-CASABIANCA / AFP)
Crise ou non, en 2020 les demandes d'établissement n'ont guère faibli. Et en moyenne, il a fallu un peu moins d'une semaine et demie au ministère des Classes moyennes pour traiter les dossiers.
Shopping, Paar, Einkaufstour, Geschäft (Foto: Shutterstock)