Changer d'édition

Les convois chinois boudent Bettembourg
Économie 2 min. 18.01.2021 Cet article est archivé

Les convois chinois boudent Bettembourg

En octobre 2019, le convoi chinois avait été accueilli en grande pompe au centre multimodal.

Les convois chinois boudent Bettembourg

En octobre 2019, le convoi chinois avait été accueilli en grande pompe au centre multimodal.
Photo : Gerry Huberty
Économie 2 min. 18.01.2021 Cet article est archivé

Les convois chinois boudent Bettembourg

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Ce devait être une des liaisons les plus prometteuses, mais après un essai fin 2019 aucun convoi de fret ferroviaire n'est venu de la province du Sichuan vers le Luxembourg. En attendant, les CFL misent sur leurs relations avec l'Europe du Nord.

Ce devait être un nouvel Eldorado, mais pour l'instant c'est juste une grosse déception : la liaison Bettembourg-Chengdu ne donne plus signe de vie. Pourtant, à l'automne 2019, en accueillant le premier convoi de marchandises arrivant depuis la capitale du Sichuan au pôle multimodal CFL, le ministre de la Mobilité était plein d'espoirs. François Bausch (Déi Gréng) espérant alors des liaisons «une fois par mois ou tous les 15 jours». Les Asiatiques ont depuis revu leur stratégie.


Einweihung Zuglinie  - Bettembourg-Chengdu China railway Express - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Premiers pas réussis sur la nouvelle route de la soie
Parti du centre multimodal de Bettembourg-Dudelange le 4 avril, le convoi test destiné à relier le Grand-Duché et l'empire du Milieu doit arriver à bon port ce vendredi matin. Une première qui ouvre la voie à la mise en place d'une liaison hebdomadaire, à partir de «mi-2019».

En termes diplomatiquement corrects, le vice-Premier ministre reconnaît que «pour l'heure, les partenaires chinois n'ont pas fait le choix de Luxembourg». Et visiblement aucun espoir en vue de noter le retour d'une locomotive depuis la destination sise à 10.000 kilomètres du Grand-Duché : «Le démarrage de nouvelles connexions ferroviaires entre les terminaux chinois et européens revient aux partenaires chinois qui, eux, seuls décident d'attribuer les subventions nécessaires à la viabilité de ces services.»

Au député Mars di Bartolomeo (LSAP) qui prenait des nouvelles de cette relation commerciale, François Bausch se veut pourtant optimiste. Pas tant sur le devenir de la relation avec les acteurs économiques du Sichuan que sur le développement de CFL multimodal. L'entreprise n'est pas restée à quai et a depuis développé son réseau intermodal, mais sur un périmètre plus restreint. Ainsi, depuis tout juste un an par exemple, le site de Bettembourg est lié à Kiel (Allemagne) «à raison de trois allers-retours par semaine».

Depuis la mi-décembre c'est vers le port de Rostock (Allemagne) que les convois ferrés partiront ou arriveront au Luxembourg. De quoi, selon le ministre de la Mobilité «connecter de manière régulière le pays à la Scandinavie». Et cette année encore, les Chemins de fer luxembourgeois ont la ferme intention d'établir des connexions vers la Pologne et la Hongrie. «D'ici fin 2021 à début 2022, cela dépendra de l'évolution de la crise sanitaire et de la demande du marché», avance prudemment le ministre. La Route de la Soie attendra.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Jeux militaires, liaisons ferroviaires et échanges financiers sont au centre de la visite du ministre de la Défense et de la Mobilité en Chine. François Bausch (Déi Gréng) a quatre jours pour vanter les atouts majeurs du Grand-Duché, et convaincre des investisseurs.
Le train direct pour le Luxembourg doit partir samedi après-midi du dépôt de fret de la mégalopole chinoise de Chengdu, la capitale de la province du Sichuan.
Parti du centre multimodal de Bettembourg-Dudelange le 4 avril, le convoi test destiné à relier le Grand-Duché et l'empire du Milieu doit arriver à bon port ce vendredi matin. Une première qui ouvre la voie à la mise en place d'une liaison hebdomadaire, à partir de «mi-2019».
Einweihung Zuglinie  - Bettembourg-Chengdu China railway Express - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort