Changer d'édition

Les banques privées du pays attirent les plus riches
Économie 2 min. 02.11.2020

Les banques privées du pays attirent les plus riches

En 2019, la part de marché des clients très fortunés atteint 58% du total des actifs, tandis que celle des clients disposant de moins d'un million d'euros ne cesse de diminuer pour atteindre 8%.

Les banques privées du pays attirent les plus riches

En 2019, la part de marché des clients très fortunés atteint 58% du total des actifs, tandis que celle des clients disposant de moins d'un million d'euros ne cesse de diminuer pour atteindre 8%.
Photo: Gerry Huberty
Économie 2 min. 02.11.2020

Les banques privées du pays attirent les plus riches

En l'espace de onze ans, les actifs gérés au Luxembourg ont grimpé. En 2019, ils atteignent ainsi 466 milliards d'euros. Et la part de marché des clients très fortunés est quant à elle désormais de 58% du total des actifs.

(ASdN avec Nadia Di Pillo) - Voilà enfin une bonne nouvelle. Selon la dernière publication de l'association des banques et banquiers de Luxembourg (ABBL), les actifs gérés au Luxembourg ont plus que doublé en onze ans. En 2019, ces derniers atteignent 466 milliards d'euros, dépassant ainsi les prévisions de la précédente enquête, qui estimait le total des actifs de la banque privée à 450 milliards d'euros.

Le Luxembourg attire donc toujours. Et notamment les plus riches. La proportion de clients disposant d'un patrimoine investissable de 20 millions d'euros a fortement augmenté. En 2019, la part de marché des clients très fortunés atteint même 58% du total des actifs. À l'inverse, la part des clients disposant de moins d'un million d'euros continue de diminuer : les actifs de ce segment de clientèle représentaient 13% du total des actifs en 2015, et seulement 8% en 2019. 


Illu - Finanzplatz - Place financiere - Luxembourg - Photo : Pierre Matge
Les fonds d'investissement «s'en tirent bien»
Corinne Lamesch, présidente de l'Alfi, fait le point sur l'un des secteurs parmi les piliers importants et dynamiques de l'économie luxembourgeoise.

Un changement qui impose «de nouvelles exigences au secteur bancaire privé», affirme l'ABBL dans un communiqué. De nouveaux produits et services plus sophistiqués doivent ainsi être développés «spécifiquement pour ce segment afin de rester efficaces», précise l'association.

Quant à la provenance des clients, les chiffres sont stables par rapport à 2018. L'étude montre ainsi que 85% des actifs proviennent de clients européens, 21% vivent au Luxembourg et 17% dans les pays voisins, à savoir de France, Belgique et d'Allemagne. 

Des opportunités variées

Et pour la suite, les prévisions sont encourageantes. «Il existe de grandes possibilités pour les banques privées», précise l'ABBL. A commencer par le Brexit, qui confirme l'attractivité de la place financière luxembourgeoise. 

De nombreux établissements financiers ont en effet choisi le Grand-Duché comme point d'ancrage pour s'établir en Europe ou pour servir leurs clients au sein du marché européen. Ces dernières années, les banques privées internationales ont géré leur présence sur le marché européen depuis le Luxembourg, soit en utilisant le passeport européen, soit en créant des succursales.


Wi, Classement des banques .Finanzplatz Luxemburg.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des banques parées à affronter la vague de faillites
Présent lundi devant la commission des Finances et du Budget, Claude Marx, directeur de la CSSF, assure que les établissements financiers de la Place disposent des liquidités suffisantes pour répondre aux conséquences des cessations d'activités à venir.

La pandémie de covid 19 constitue néanmoins un défi majeur pour de nombreuses banques privées. Malgré tout, de nombreux établissements s'adaptent et prennent les mesures nécessaires pour maintenir leur rentabilité, estime l'association bancaire dans son communiqué. Des projets qui peuvent être réalisés avant tout par l'accélération de la numérisation.

Pour l'ABBL, reste toutefois un autre défi, celui de la rentabilité. L'augmentation croissante des coûts réglementaires, le contexte de taux d'intérêt négatifs, la nécessité d'investir dans les systèmes d'exploitation et dans de nouveaux produits et services ont en effet un impact non négligeable. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Attention à la suppression de l'argent liquide»
Au nom de la liberté individuelle et de la confidentialité, l'Union luxembourgeoise des consommateurs (ULC), par l'intermédiaire de son président Nico Hoffmann, a rappelé son attachement au paiement en espèces.
Die ULC kritisiert die hohen Gebühren bei Bankgeschäften, die am Schalter durchgeführt werden.
Parfum de scandale financier sur la Place
85 institutions bancaires luxembourgeoises sont soupçonnées de laxisme dans la déclaration de transactions suspectes pour un montant total de plusieurs milliards d'euros. Une information révélée par le Consortium international des journalistes d'investigation.
Wirtschaft, Fällige Rückzahlung der Bankkredite, Banken, Boulevard Royal, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Des banques parées à affronter la vague de faillites
Présent lundi devant la commission des Finances et du Budget, Claude Marx, directeur de la CSSF, assure que les établissements financiers de la Place disposent des liquidités suffisantes pour répondre aux conséquences des cessations d'activités à venir.
Wi, Classement des banques .Finanzplatz Luxemburg.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'ABBL à la recherche de la bonne stratégie
L'Association des banques et banquiers du Luxembourg sort d'une tourmente dans laquelle elle a dû changer de responsable. Serge de Cillia a été remplacé par Yves Maas, mais ce choix n'est que temporaire assure l'intéressé.
Wirtschaft, Interview mit ABBL-Interims-Präsident Yves Maas, foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort