Changer d'édition

Les amendes pleuvent sur Amazon et Google
Économie 2 min. 10.12.2020 Cet article est archivé

Les amendes pleuvent sur Amazon et Google

35 millions d'euros à régler par Amazon à l'autorité de protection des données française, même si la société conteste son infraction.

Les amendes pleuvent sur Amazon et Google

35 millions d'euros à régler par Amazon à l'autorité de protection des données française, même si la société conteste son infraction.
Photo: dpa
Économie 2 min. 10.12.2020 Cet article est archivé

Les amendes pleuvent sur Amazon et Google

L'autorité française de protection des données remet en question l'utilisation des cookies sur les sites Internet des deux entreprises.

(Bloomberg) - Google multiplie les sanctions ces derniers temps. Après une sanction record infligée par l'Union européenne, voilà maintenant l'agence française de protection des données qui pénalise le géant du web : 100 millions d'euros de pénalité pour la façon dont l'entreprise gère les cookies sur son moteur de recherche.


ILLUSTRATION - Ein junger Mann lässt sich eine Seite der Videostreaming-Firma Netflix am 14.09.2014 in Berlin von einem Laptop auf einem Fernsehbildschirm zeigen. Die in den USA populäre Online-Videothek Netflix geht im September auch in Deutschland auf Sendung. Netflix hat mit seinem Videostreaming-Abo den Fernsehmarkt in den USA aufgemischt und kommt dort mittlerweile auf 35,1 Millionen zahlende Kunden. Bestehende Konkurrenten in Deutschland sind Amazon, Maxdome oder Watchever. Foto: Bernd von Jutrczenka/dpa +++(c) dpa - Bildfunk+++ |
Internet pris par la fièvre du dimanche soir
Le 1er novembre dernier, le réseau LU-CIX a connu un pic jamais atteint en termes de volume de données internet. En cause, le goût immodéré des résidents pour le streaming chaque dernier jour de la semaine.

La Commission nationale informatique et liberté (CNIL) a également infligé une amende de 35 millions d'euros au géant du shopping en ligne Amazon.com pour avoir placé des cookies (dispositifs de suivi) sur les ordinateurs des utilisateurs sans leur consentement. Les deux sociétés ont reçu un ultimatum de trois mois pour modifier les informations qu'elles captent sur leurs utilisateurs, au risque de s'exposer à des amendes quotidiennes supplémentaires de 100.000 €/jour .

La sanction infligée à Google est deux fois plus élevée que la sanction la plus élevée de la CNIL à ce jour. C'était alors Alphabet Inc qui avait fait les frais de ses entorses aux règles informatiques. La société fait également l'objet d'un examen attentif de la part de la Commission européenne, qui a infligé une amende de plus de 8,2 milliards d'euros dans trois procédures antitrust.

«Nous nous conformons pleinement à la loi»

Amazon a toutefois déclaré ne pas être d'accord avec les conclusions de l'autorité française. «Nous mettons continuellement à jour nos pratiques de confidentialité pour nous assurer que nous répondons aux besoins et attentes en constante évolution des clients et des régulateurs, et que nous sommes en totale conformité avec toutes les lois applicables dans chaque pays dans lequel nous opérons», a déclaré la société.

De son côté, la CNIL a indiqué que ses recherches avaient démontré qu'en raison d'une série de modifications apportées par Google depuis septembre, les cookies ciblant les utilisateurs à des fins publicitaires ne sont plus automatiquement placés sur les ordinateurs des utilisateurs lorsqu'ils visitent google.fr. Google ne fournit pas suffisamment d'informations sur les raisons et la manière dont les cookies sont utilisés, selon l'autorité.


(FILES) In this file photo taken on January 22, 2019 a technician passes by a logo of US internet search giant Google during the opening day of a new Berlin office of Google in Berlin. - Google parent Alphabet reported a rare drop in revenue and profit on July 30, 2020, in a quarterly update that nonetheless topped market expectations. (Photo by Tobias SCHWARZ / AFP)
L'UE enquête sur le rachat de Fitbit par Google
La Commission européenne a annoncé, mardi, se pencher sur la possible vente du spécialiste des objets connectés pour les activités physiques. La crainte étant de voir se renforcer la position du géant américain sur le marché de la publicité en ligne.

Pour les visiteurs du site français d'Amazon, cliquer sur une publicité entraîne une utilisation immédiate des cookies sans que l'internaute en ait été tenu informé.  

Les pouvoirs des autorités de protection des données de l'UE ont considérablement augmenté depuis l'entrée en vigueur du règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'UE en mai 2018. Pour la première fois, la loi autorise les régulateurs à infliger des amendes pouvant atteindre 4% des ventes annuelles mondiales d' une entreprise.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'association écologiste opposée à l'implantation d'un datacenter du géant américain à Bissen a certes été déboutée par le tribunal administratif, mais elle annonce faire appel de cette décision. Son leitmotiv : la recherche de la transparence.
Netzwerk, Internet, Datenleitung, Bandbreite
Dans un jugement rendu lundi, la première chambre du tribunal administratif de Luxembourg déboute le Mouvement écologique de sa demande de divulgation de l'accord signé entre le gouvernement et le géant américain pour la création d'un datacenter.
This illustration picture shows the US multinational technology and Internet-related services company Google logo behind a European flag on February 14, 2020 in Brussels. (Photo by Kenzo TRIBOUILLARD / AFP)
La Commission européenne a annoncé, mardi, se pencher sur la possible vente du spécialiste des objets connectés pour les activités physiques. La crainte étant de voir se renforcer la position du géant américain sur le marché de la publicité en ligne.
(FILES) In this file photo taken on January 22, 2019 a technician passes by a logo of US internet search giant Google during the opening day of a new Berlin office of Google in Berlin. - Google parent Alphabet reported a rare drop in revenue and profit on July 30, 2020, in a quarterly update that nonetheless topped market expectations. (Photo by Tobias SCHWARZ / AFP)
Du 25 mai 2018 au 31 décembre 2019, 983 réclamations ont été introduites pour des questions de protection des données, révèle ce jeudi le ministère de la Justice. Toutefois, la Commission nationale pour la protection des données n'a encore imposé aucune amende administrative.
En un an et demi, la CNPD s'est montrée plus proactive que répressive
Très rares sont les plaintes de consommateurs du Grand-Duché se plaignant d'avoir été trop souvent démarchés par téléphone, sms ou e-mail intempestifs. Au contraire de la France où le phénomène a empiré.
GSM, Smartphone, Handy, Hand, SMS
Déjà condamné en mars dernier par la Commission européenne à une amende de 1,49 milliard d'euros pour sa régie publicitaire, le géant américain se retrouve une fois encore accusé par dix pays européens. Cette fois-ci pour non-respect de la législation sur les données personnelles.
(FILES) In this file photo taken on May 16, 2019, a woman takes a picture with two smartphones in front of the logo of the US multinational technology and Internet-related services company Google as he visits the Vivatech startups and innovation fair, in Paris. - The US administration is stepping up scrutiny of Big Tech firms, which could result in a series of drawn-out legal battles aimed at reining in -- and potentially breaking up -- giants such as Google, Amazon and Facebook. The Department of Justice and Federal Trade Commission have carved out territory for the investigations to set the stage for reviews of the dominance of the largest of the Silicon Valley firms, media reports said on June 3, 2019. (Photo by ALAIN JOCARD / AFP)