Changer d'édition

Le taux d'inflation a continué de grimper en avril
Économie 2 min. 04.05.2022
Indice des prix à la consommation

Le taux d'inflation a continué de grimper en avril

Les légumes frais sont parmi les produits alimentaires qui ont le plus augmenté.
Indice des prix à la consommation

Le taux d'inflation a continué de grimper en avril

Les légumes frais sont parmi les produits alimentaires qui ont le plus augmenté.
Photo: Getty Images/Bloomberg Creative
Économie 2 min. 04.05.2022
Indice des prix à la consommation

Le taux d'inflation a continué de grimper en avril

Mélodie MOUZON
Mélodie MOUZON
Les prix des produits pétroliers et alimentaires continuent d'augmenter, même si la hausse est moins marquée que le mois précédent pour les carburants.

La hausse des prix se poursuit. L'éclatement de la guerre en Ukraine fin février n'a fait que renforcer le phénomène. Pour avril, l'indice des prix à la consommation affiche une progression mensuelle de 0,8%. Cette augmentation est principalement due à la hausse des prix de certains services, en partie déclenchée par l'indexation des salaires début avril et par l'envolée des prix des produits pétroliers. 


L'absence de matières premières russes affecte l'industrie
Le Luxembourg n'importe pas beaucoup de marchandises de Russie. Pourtant, de nombreuses entreprises souffrent du manque de matières premières.

Avec la flambée des prix, le taux d'inflation poursuit logiquement sa tendance à la hausse. Le taux annuel s'établit à 7% pour le mois d'avril, contre 6,1% le mois précédent. Le taux annuel d'inflation sous-jacent se fixe quant à lui à 4,2%.

Si les prix des carburants et du gasoil de chauffage continuent de progresser, la tendance est cependant moins marquée qu'au mois de mars, où les prix du diesel et de l'essence avaient bondi de 8,2%. Cette hausse se limite à 1,1% pour le mois d'avril. Avec des différences toutefois selon le type de carburant. Tandis que l'essence est restée stable, le diesel a connu une légère augmentation (1,2%) tandis que le mazout de chauffage a grimpé de 5,5%.

L'inflation hors produits pétroliers vient en grande partie de la poussée des prix des services. Ils gagnent 1% en un mois, une des conséquences de l'indexation des salaires déclenchée au 1er avril. Par exemple, le tarif des maisons de retraite et de soins progresse de 2%. Une hausse est également constatée dans le secteur de la restauration (+1,2%) et dans celui de l'assurance habitation (+2,4%).

La viande et les légumes frais plus chers

Mais il n'y a pas que pour faire son plein que la facture s'avère de plus en plus salée. Depuis un an, les prix des produits de l'alimentation ne cessent de grimper. Le passage en caisse pour les courses alimentaires coûte 5,6% plus cher qu'il y un an

Cette tendance ne faiblit pas, puisque la hausse s'est poursuivie en avril, avec une augmentation de 1,3%. La viande (+2,4%), les légumes frais (+3,7%), les produits laitiers, fromages et œufs (+1,2%) ou encore les graisses et les huiles (+1,4%) sont les produits qui ont le plus pesé sur la tendance. 

Bonne nouvelle toutefois: certains produits alimentaires ont vu leurs prix diminuer le mois dernier. C'est le cas notamment du riz (-1,1%), des fruits de mer frais (-1,6%) et du café (-1,3%).

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A partir de ce mardi 3 mai, faire son plein coûtera à nouveau plus cher. Et ce, que vous rouliez à l'essence ou au diesel. Le prix du gasoil de chauffage augmente également.
Lokales, Benzin, Diesel, Tanken, Essence, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La guerre en Ukraine a fait s'accélérer la flambée des prix de l'énergie, entraînant une inflation inédite doublée d'une croissance à plat en Europe. La combinaison de ces deux phénomènes réveille le spectre de la stagflation.
(FILES) This file photo taken on April 29, 2020 shows a customer pushing a shopping cart past the shelves during  purchases at a supermarket in Duesseldorf, western Germany, on April 29, 2020. - A surge in eurozone consumer prices, propelled even higher by Russia's invasion of Ukraine, is "very close" to reaching its peak, European Central Bank vice-president Luis de Guindos said on April 28, 2022. (Photo by Ina FASSBENDER / AFP)