Changer d'édition

Le sentiment d'être bien payé largement partagé
Économie 2 min. 28.10.2014 Cet article est archivé
Luxembourg

Le sentiment d'être bien payé largement partagé

Luxembourg

Le sentiment d'être bien payé largement partagé

Photo: Shutterstock
Économie 2 min. 28.10.2014 Cet article est archivé
Luxembourg

Le sentiment d'être bien payé largement partagé

Dans un an, la sixième étude européenne sur les conditions de travail livrera ses résultats. Organisée tous les cinq ans, un retour sur les conclusions de la cinquième enquête vaut le détour. 60,5% des personnes interrogées au Luxembourg estimaient être bien payées pour le travail qu'elles faisaient, un chiffre qui cachait toutefois de grandes différences selon le groupe professionnel.

(DN) - Dans un an, la sixième étude européenne sur les conditions de travail livrera ses résultats. Organisée tous les cinq ans, un retour sur les conclusions de la cinquième enquête vaut le détour. 60,5% des personnes interrogées au Luxembourg estimaient être bien payées pour le travail qu'elles faisaient, un chiffre qui cachait toutefois de grandes différences selon le groupe professionnel.

Premier enseignement de cette enquête publiée en 2010 : le Luxembourg fait partie, avec le Danemark, des Etats membres de l'UE où le plus grand nombre de travailleurs sondés s'estiment bien payés. Car la moyenne européenne (UE27) tombe à 41%. Les Belges se montrent eux aussi majoritairement satisfaits (58,3%), tandis que les Allemands (47,6%) et surtout les Français (32,1%) passent sous la barre des 50%.

Le pourcentage de satisfaction mesuré au Luxembourg a augmenté de plus de deux points entre 2005 (57,9%) et 2010 (60,5%). Il sera intéressant de savoir si l'enquête 2015 confirmera ou non cette tendance.

Quelques indices permettent d'anticiper certaines réponses qui seront données en 2015. Comme le souligne le STATEC dans un rapport publié mi octobre, en 2013 le salaire moyen nominal au Luxembourg était de 11% supérieur au niveau de 2009. Dans le même temps, ce salaire moyen nominal a plongé de 17% en Grèce. Dans la zone euro, l'augmentation du salaire moyen nominal de 2009 à 2012 est de 7%.

Photo: Shutterstock

Mais ce chiffre de 60,5% cache d'abord un retournement de tendance. Les femmes étaient plus nombreuses que les hommes à s'estimer bien payées (63,4% contre 58,2%) – résultat étrange quand on sait que les femmes continuent de gagner 16% de moins que les hommes pour le même travail –, alors que c'était le contraire cinq années auparavant.

Par ailleurs, toujours au Luxembourg, cette même satisfaction dégringole à 44,4% quand on n'interroge que les travailleurs de l'industrie (et s'élève à 63,4% pour le secteur des services).

Mais c'est en segmentant en fonction du groupe professionnel que les différences sont les plus frappantes. Seuls 36,6% des cols bleus qualifiés se disaient satisfaits de leur rémunération en 2010, contre 68,6% des cols blancs qualifiés.


Sur le même sujet

A l'occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, retour sur les avancées réalisées au Luxembourg et les progrès qu'il lui reste à faire face à ses voisins de la Grande Région.
L'Institut national de la statistique et des études économiques du Grand-Duché a publié ce vendredi son enquête sur les salaires au pays. Comme en 2014, les employés du secteur de la finance occupent la tête du classement.
La grande majorité des travailleurs qui ont un emploi au Luxembourg sont contents de leur travail. Notamment dans le secteur public mais aussi les banques et la construction. Le récent rapport du Statec révèle également que 70% sont plutôt contents de leur paie.
Les secteurs financier ou de l'éducation au Luxembourg offrent les salaires les plus élevés, pouvant atteindre 90.000 euros par an, révèle une nouvelle étude du STATEC. La restauration en revanche plafonne à 30.000 euros et quelques.
Même avec des primes qui se font plus rares
Le coût du travail au Grand-Duché est l'un des plus élevés au sein de l'Union européenne mais aussi l'un de ceux qui croissent le plus rapidement.