Changer d'édition

Le secteur automobile adopte le «mode urgence»
Économie 4 min. 31.03.2020

Le secteur automobile adopte le «mode urgence»

Dans les garages, les showrooms sont vides actuellement.

Le secteur automobile adopte le «mode urgence»

Dans les garages, les showrooms sont vides actuellement.
Photo: Lucien Wolff
Économie 4 min. 31.03.2020

Le secteur automobile adopte le «mode urgence»

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Les garages n'effectuent plus que les réparations liées à la sécurité, alors que les ventes de voitures ont cessé depuis deux semaines et que le contrôle technique ne fonctionne plus que dans un cadre bien précis. Avec ses 5.000 salariés, le secteur subit de plein fouet la crise du covid-19.

Si tous les garages et concessionnaires automobiles du pays ont fermé leurs portes depuis deux semaines en raison de la crise du coronavirus, «certains d'entre eux continuent toutefois d'offrir leurs services, mais uniquement dans les cas d'urgence», informe Frank Lentz, secrétaire de la House of Automobile (HOA). Ainsi, «les travaux de dépannage, de réparation et d'entretien nécessaires pour des raisons de sécurité peuvent toujours être effectués», explique-t-il en précisant bien que le montage des pneus d'été ne rentre pas dans le cadre de ce dispositif spécial.

Bien que dans l'incapacité de chiffrer les interventions liées à «ce service minimum obligatoire», la HOA assure qu'elle sera en mesure, «très prochainement», de dresser la liste de concessions ouvertes via son site. Selon Frank Lentz,  «un nombre élevé de garagistes se trouvent actuellement en chômage partiel», avec des effectifs réduits au strict minimum, ne fonctionnant «qu'avec 10% de leurs effectifs en atelier.»

Certains exagèrent et considèrent le montage des pneus d'été comme une intervention d'urgence, noteFrank Lentz, secrétaire de la HOA.
Certains exagèrent et considèrent le montage des pneus d'été comme une intervention d'urgence, noteFrank Lentz, secrétaire de la HOA.
Photo: Shutterstock

Pour les automobilistes ayant besoin d'une intervention urgente, «les clients sont invités à faire leur demande par téléphone, via le site web du concessionnaire ou par courrier électronique», indique le représentant de la confédération du secteur tout en conseillant de «contacter d'abord le garage», ajoutant qu'«il est toujours possible de s'adresser à l'aide à la mobilité, à la société de leasing ou à l'ACL.»

Suivant la même logique, la Société nationale de contrôle technique (SNCT), tout comme le poste de contrôle Dekra à Bertrange ou la nouvelle station à Lorentzweiler, ne fonctionnent actuellement qu'en «mode urgence». Concrètement, cela signifie que seuls les véhicules dont le certificat de contrôle technique est valable moins de 14 jours ou a expiré sont admis au contrôle. Cette règle s'applique «sans exception», soulignent les autorités en charge du contrôle. Dans ces cas, les dates de rendez-vous préalablement fixées restent d'actualité.


This picture taken on February 7, 2020 shows the main entrance of a factory of Hyundai Motor in the southeastern port of Ulsan. - The most productive car factory in the world fell quiet on February 7 as South Korea's Hyundai suspended operations at its giant Ulsan complex, hamstrung by a lack of parts with the coronavirus outbreak crippling China's industrial output. (Photo by - / YONHAP / AFP) / - South Korea OUT / REPUBLIC OF KOREA OUT  NO ARCHIVES  RESTRICTED TO SUBSCRIPTION USE
Le coronavirus bouscule la production automobile
Une partie de l'industrie en Asie, en particulier la Chine, se retrouve paralysée par les mesures de confinement limitant aussi bien le transport des marchandises que le fonctionnement des usines.

Une chose est certaine: l'année 2020 n'établira pas un nouveau record d'immatriculations de véhicules au pays. «Les showrooms sont inaccessibles, et il n'est plus possible de conseiller un client», précise Frank Lentz. «Si l'un d'eux sait très exactement ce qu'il veut, quelqu'un pourra peut-être lui convoyer le véhicule, en évitant les contacts entre personnes», concède le secrétaire de la HOA qui s'empresse d'ajouter que «ce genre de cas est très, très rare.» Et ce, même si techniquement, la Société nationale de circulation automobile fonctionne toujours, et donc les formalités administratives à remplir en vue de nouvelles immatriculations restent possibles.

Mais la vie au ralenti qu'induit la période de confinement se répercute directement sur les livraisons. «Beaucoup de véhicules ou de pièces détachées sont bloqués dans les ports, comme Anvers ou Rotterdam», confirme Frank Lentz. Ainsi, certains acheteurs qui ont commandé une voiture pendant l'Autofestival fin janvier n'ont toujours rien reçu, surtout que les quelque 230 usines automobiles et usines d'assemblage européennes sont en grande partie à l'arrêt. Un constat d'autant plus fâcheux que le secteur automobile au Luxembourg, qui concerne 180 sociétés et emploie plus de 5.000 salariés réalise entre 30 et 40% de son chiffre d'affaires annuel global au cours de cette quinzaine.


Lokales, Illustration, Autos, Park&Ride, Parkplatz, Parkplätze, Mobilität, Auto, Autos, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Le marché automobile européen chute en janvier
Si les ventes ont progressé au Grand-Duché, ce n'est pas le cas dans la plupart des pays de l'Union. La baisse de 7,5% des achats de nouveaux modèles pénalisant plus particulièrement les marques françaises.

Malgré les aides prévues par le gouvernement, «la situation est critique pour chaque concessionnaire et chaque garage», assène Philippe Mersch, président de la Fédération de la distribution automobile et de la mobilité, qui se souvient qu'en février les ventes de voitures au Luxembourg «avaient chuté de 4,9% par rapport au même mois en 2019.» Une conjoncture difficile pour le secteur qui s'attend «à une perte de revenus estimée à plus de dix millions d'euros», en lien avec l'arrêt total de l'activité commerciale, selon les données avancées par le président de la Fedamo. Des estimations qui pourraient être caduques en cas de prolongation des mesures de confinement. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le redémarrage «prudent» des concessions
Avec la deuxième phase du déconfinement, effective depuis le 11 mai, les showrooms reprennent doucement vie. Mais la crise du covid-19 ne s’effacera pas sans laisser des pertes qui sont pour l’heure difficilement quantifiables selon les professionnels du secteur.
L'électrique ne fait pas le plein lors de l'Autofestival
Les visiteurs de la dernière édition du salon ont porté une attention toute particulière aux motorisations zéro émission. Pourtant, les acheteurs, dans leur grande majorité, n'ont pas franchi le pas de l'électrification. Tour d'horizon chez quelques concessionnaires en attendant les conclusions de la fédération des distributeurs.
AUTOFESTIVAL 2019: Porsche, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le marché automobile européen chute en janvier
Si les ventes ont progressé au Grand-Duché, ce n'est pas le cas dans la plupart des pays de l'Union. La baisse de 7,5% des achats de nouveaux modèles pénalisant plus particulièrement les marques françaises.
Lokales, Illustration, Autos, Park&Ride, Parkplatz, Parkplätze, Mobilität, Auto, Autos, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort