Changer d'édition

Le revenu universel ou l'illusion du remède miracle
Économie 4 min. 18.02.2021

Le revenu universel ou l'illusion du remède miracle

L'économiste Muriel Bouchet estime le coût brut d'une telle allocation à près de 14% du PIB, si elle était versée exclusivement aux résidents.

Le revenu universel ou l'illusion du remède miracle

L'économiste Muriel Bouchet estime le coût brut d'une telle allocation à près de 14% du PIB, si elle était versée exclusivement aux résidents.
Photo: Shutterstock
Économie 4 min. 18.02.2021

Le revenu universel ou l'illusion du remède miracle

Anne-Sophie DE NANTEUIL
Anne-Sophie DE NANTEUIL
Présentée comme une réponse à la crise, l'idée d'une allocation sans conditions refait surface de l'autre côté des frontières. Défendu par le parti pirate, le concept serait néanmoins peu viable économiquement.

Moqué par certains, sensé pour d'autres, le revenu universel signe son grand retour en force en Europe. En France, en Belgique ou encore en Allemagne, le versement d'une somme mensuelle fixe à tous les citoyens, sans conditions, est ainsi de plus en plus présentée comme une potentielle réponse à la crise sociale engendrée par le covid-19. Si la question n'est pas pour l'heure étudiée au Grand-Duché, l'idée reste néanmoins soutenue depuis plusieurs années déjà par le parti pirate. 


ARCHIV - ILLUSTRATION - Ein Paar mit einem Kind steht auf einer Zwei-Euro-Münze, die auf Geldscheinen liegt, aufgenommen am 16.02.2011. Wegen hoher Mietkosten rutschen einkommensschwache Familien laut einer Studie in vielen größeren deutschen Städten, wie zum Beispiel Frankfurt, unter Hartz-IV-Niveau. Foto: Andreas Gebert dpa (zu dpa/lhe "Studie: Nach Abzug der Miete viele arme Familien unter Hartz-IV" vom 22.07.2013) +++(c) dpa - Bildfunk+++
Le revenu universel bientôt testé en Allemagne
Un revenu de base à 1.200 euros mensuels pendant trois ans: voilà ce que promettent un institut allemand de recherche et une association à 122 volontaires. 1,6 million de personnes s'étaient portées volontaires, une semaine seulement après le lancement du projet-pilote.

Pour son président Sven Clement, l'instauration d'un tel revenu offrirait en effet la possibilité de pouvoir se «libérer de l'obligation d'aller travailler» engendrée par une nécessité financière. A ses yeux, la mise en place d'un telle mesure permettrait donc à chaque citoyen de mieux harmoniser vie professionnelle et vie privée, de prendre certaines initiatives sans se retourner ou encore de «s'épanouir pleinement dans d'autres activités», souligne-t-il, évoquant l'éducation des enfants, l'engagement bénévole ou le développement d'un projet entrepreneurial. 

Mais ses avantages ne s'arrêtent pas là. Le revenu universel serait également une solution toute trouvée pour «pallier certaines insuffisantes du modèle de protection sociale» qui ont été révélées par la pandémie, souligne de son côté le directeur de la Fondation Idea Muriel Bouchet. Car malgré le soutien public massif, notamment à travers le chômage partiel, certains subissent de plein fouet les conséquences économiques de la crise. A l'instar des professionnels de l'horecades étudiants ou encore les personnes travaillant au noir. 

Pour autant, bien qu'il considère l'idée «intéressante» sur un plan philosophique, l'économiste se veut plus terre à terre. Une telle mesure serait en effet «peu viable» pour le pays. En 2015, l'expert avait d'ores et déjà estimé le coût brut d'une allocation de 1.000 euros par mois à près de 14% du PIB, si elle était versée exclusivement aux résidents. Un taux qui pourrait grimper à 23% si elle incluait également les quelque 200.000 travailleurs frontaliers. «Ce qui serait juste», souligne-t-il. 

Ces coûts pourraient néanmoins être revus à la baisse si l’allocation universelle avait pour vocation de «remplacer les prestations sociales», précise l'expert du think tank de la Chambre de commerce. Dans ce cas, l’État réaliserait alors une économie «d'environ 8% du PIB». Mais pour l'économiste, «il n'y a pas d'économie possible». Selon lui, il serait «compliqué» de remplacer les aides existantes par une somme fixe mensuelle. «On ne peut pas dire à une personne qui doit se faire opérer de supporter le coût de celle-ci avec le seul revenu universel», donne-t-il en exemple.

Cibler davantage

Malgré ses atouts, la mesure ne pourrait donc pas être vue comme une solution à la crise aux yeux de l'économiste. «Le pays a accumulé des déficits». Sans compter que «d'autres besoins existent», que ce soit pour le logement, la transition énergétique ou écologique. Il serait donc tout simplement «difficile de mettre encore davantage d'argent sur la table». 

Pour Muriel Bouchet, il reste donc plus intéressant de cibler les bénéficiaires. «L'idée est moins révolutionnaire qu'une allocation universelle, mais ce serait plus juste», assure-t-elle avant d'ajouter que cela bénéficie ainsi «aux personnes qui en ont le plus besoin». Pour rappel, 12% de la population active se trouvait, en 2019, en risque de pauvreté au Luxembourg selon les données Eurostat. Un score bien au-delà de la moyenne européenne, fixée à 9%. A l'inverse, quelque 40.200 millionnaires résideraient au Luxembourg à en croire le dernier rapport World Wealth Report.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Etat clôt 2020 avec 16 milliards de dette
Malgré une légère reprise de la croissance aux troisième et quatrième trimestres, les recettes de l'Etat sur l'année 2020 sont en baisse (-4,9%) par rapport à l'an dernier, tandis que les dépenses ont bondi de 14,5%, selon les données publiées ce vendredi par le ministère des Finances.
Das Finanzministerium verlängert die Abgabefristen für Steuererklärungen.
Un rebond du chômage pour clore 2020
L'Adem annonce un nombre de demandeurs d'emploi sensiblement en hausse pour la fin de l'an passé. Avec 19.918 inscrits, le pays affiche un taux de chômage de 6,4%.
FILE - In this Oct. 14, 2009 file photo an employee of MAN Turbo company works on big compressors and turbines at the factory in Oberhausen, western Germany. German machinery and factory equipment orders posted their 13th consecutive drop for October, but improved on past months, the industry group VDMA said Wednesday, Dec. 2, 2009. (AP Photo/Martin Meissner, file)
Le revenu universel bientôt testé en Allemagne
Un revenu de base à 1.200 euros mensuels pendant trois ans: voilà ce que promettent un institut allemand de recherche et une association à 122 volontaires. 1,6 million de personnes s'étaient portées volontaires, une semaine seulement après le lancement du projet-pilote.
ARCHIV - ILLUSTRATION - Ein Paar mit einem Kind steht auf einer Zwei-Euro-Münze, die auf Geldscheinen liegt, aufgenommen am 16.02.2011. Wegen hoher Mietkosten rutschen einkommensschwache Familien laut einer Studie in vielen größeren deutschen Städten, wie zum Beispiel Frankfurt, unter Hartz-IV-Niveau. Foto: Andreas Gebert dpa (zu dpa/lhe "Studie: Nach Abzug der Miete viele arme Familien unter Hartz-IV" vom 22.07.2013) +++(c) dpa - Bildfunk+++