Changer d'édition

Le projet Google reste flou
Économie 2 min. 03.12.2019

Le projet Google reste flou

Les conséquences de l'implantation de Google à Bissen sont loin d'être connues.

Le projet Google reste flou

Les conséquences de l'implantation de Google à Bissen sont loin d'être connues.
Photo: Pierre Matgé
Économie 2 min. 03.12.2019

Le projet Google reste flou

Le géant américain du numérique s'est invité à la Chambre ce mardi. La création d'un centre de données à Bissen comporte toujours autant de nombreuses zones d'ombre. Des interrogations que les membres du gouvernement ne sont pas parvenus à lever.

(ER/DS) - Ce mardi dans le cadre des débats à la Chambre, Martine Hansen (CSV) a adressé près d'une douzaine de questions sur la probable arrivée de Google au lieu-dit «Busbierg». Les ministres de l'Economie Etienne Schneider (LSAP) et de l'Energie Claude Turmes (Déi Gréng) ont fait le point sur l'état d'avancement du projet de centre de données.

Ils ont souligné à plusieurs reprises qu'à ce stade, il n'y a toujours pas de réponse concrète aux nombreuses questions notamment sur la consommation d'électricité ou d'eau. Le centre de données serait dans une première phase responsable de 7% de la consommation d'électricité nationale.


Le Centre culturel Frounert a fait le plein de citoyens inquiets de l'implantation d'un centre données de Google à Bissen
Le data center de Google suscite bien des interrogations
Le scepticisme prévaut chez les citoyens de Bissen, conviés jeudi soir par le géant américain de l'internet à une séance d'information sur le projet d'implantation d'un centre de données. Google n'avait pas toutes les réponses à leurs questions.

«Nous en saurons plus lorsque l'étude d'impact environnemental sera sur la table (elle est attendue l'année prochaine)», a déclaré Claude Turmes qui rappelle qu'il faudra que la procédure commodo-incommodo soit lancée. 

Le ministre écolo a également évoqué les progrès techniques en matière de recyclage. Les conséquences sur la nature et l'environnement dépendront des technologies utilisées par Google. Dans ce contexte, Claude Turmes a fait référence aux centres de données modernes mis sur pied dans les pays scandinaves où des villages entiers peuvent être chauffés par la chaleur résiduelle. 

«Un fleuron de l'économie luxembourgeoise»

Etienne Schneider et Claude Turmes ont également rappelé l'importance du projet dans la stratégie numérique du gouvernement. «Nous avons besoin d'un centre de données, les centres de données sont les entrepôts de l'économie numérique», a commenté le ministre de l'Economie. 

Et ce dernier de préciser que «ce centre de données rendrait le Luxembourg intéressant pour d'autres entreprises» et que le projet de Bissen deviendrait «un fleuron de l'économie luxembourgeoise». 


WI,PK Google Project Luxembourg.Fabien Vieau , Frederic Descamps,.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La vision de Google sur son projet de Bissen
La firme réfléchit toujours à une implantation à Bissen pour un investissement de 1,2 milliard d'euros. Mais si le projet n'est toujours pas confirmé, le géant américain a tenu à communiquer et se veut rassurant quant aux éventuelles nuisances.

Enfin le ministre a rappelé que si le projet Google ne voyait pas le jour, c'est l'Etat qui rachèterait le terrain «sans spéculation» afin d'y construire par la suite une zone d'activité économique.

Pour rappel, lors de sa dernière réunion d'information, Google a annoncé que la création d'un centre de données pourrait créer jusqu'à 350 emplois. Etienne Schneider a confirmé à Martine Hansen que la firme américaine travaillerait en étroite collaboration avec l'Adem.


Sur le même sujet

Opération séduction de Google à Bissen
Le géant américain du numérique a décidé d’aller à la rencontre des Bissenois, ce jeudi soir. La firme américaine devrait lever une partie du voile quant à ses projets de construction de deux data centers.
Les trois visages du «monstre» Amazon
Le journaliste Benoit Berthelot sera à Luxembourg ce mardi pour parler de son enquête sur le mastodonte du commerce électronique. Une multinationale dont il dénonce les travers notamment sociaux, fiscaux et environnementaux.
Amazon boxes are seen stacked for delivery in the Manhattan borough of New York City, January 29, 2016.    REUTERS/Mike Segar/File Photo
Google à la rencontre des citoyens de Bissen
Google s'apprête à discuter avec les habitants de la commune. La société américaine les a invités à une réunion programmée le jeudi 21 novembre mais aucune information n'a filtré sur le contenu.
(FILES) A file photo taken on July 30, 2018 shows the logo of US multinational technology company Google with the subtitle in French "Google Assistant in different formats" at a store in Lille, northern France. - Google said on January 23, 2019, it would appeal a record 50-million-euro fine imposed by France's data regulator for failing to meet the EU's strict new General Data Protection Regulation (GDPR). (Photo by DENIS CHARLET / AFP)
Débat prématuré à propos de Google à la Chambre
Les partis d'opposition voulaient confronter le gouvernement à de nombreuses questions critiques, mercredi, sur le projet d'implantation du data centre de Google à Bissen. L'ennui, c'est que le gouvernement n'a guère pu fournir de réponses.
ARCHIV - 08.05.2018, USA, Mountain View: Das Logo von Google an der Fassade des Hauptsitzes des Mutterkonzerns Alphabet. Google will mit einem Streaming-Dienst für Videospiele ins Games-Geschäft einsteigen. Foto: Christoph Dernbach/dpa +++ dpa-Bildfunk +++