Changer d'édition

Le PIB en berne au premier trimestre 2020
Économie 2 min. 29.06.2020

Le PIB en berne au premier trimestre 2020

Les volumes des exportations et des importations ont diminué respectivement de 3,5% et de 5% au cours du premier trimestre 2020

Le PIB en berne au premier trimestre 2020

Les volumes des exportations et des importations ont diminué respectivement de 3,5% et de 5% au cours du premier trimestre 2020
Photo: Chris Karaba
Économie 2 min. 29.06.2020

Le PIB en berne au premier trimestre 2020

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Selon une première estimation du Statec publiée ce lundi, le volume du produit intérieur brut affiche lors des trois premiers mois de l'année une évolution négative de -0,2% par rapport à la même période en 2019. Une situation inédite, même si tous les secteurs d'activités ne sont pas en recul.

Formulées la semaine dernière, les prévisions du Statec concernant le PIB luxembourgeois commencent à se concrétiser. Alors que l'Institut de statistiques s'attend à «un repli de 6%» cette année, le seul premier trimestre de 2020 indique une chute de 2,9% du volume par rapport au trimestre précédent, selon une première estimation publiée ce lundi. Comparé au premier trimestre de 2019, la baisse du volume se situe à -0,2%. Pour le Luxembourg, il s'agit d'un déficit inédit: en effet au cours des 25 dernières années, le pays ne s'est retrouvé que trois fois en situation de déficit et pour à peine 1% du PIB à chaque fois.

Sans surprise, le Statec explique cette évolution négative par «l'impact du confinement mis en place pour enrayer la propagation du virus». Les branches d'activités les plus touchées sont celles qui ont été visées par une interdiction totale ou partielle d'exercer.


Wissen, Wirtschaft, Bau, Bauarbeiter, Hammer, Handwerker, Sonnenuntergang (Foto: Shutterstock)
Le Statec prévoit un déficit inédit pour 2020
Le marché du travail et les finances publiques vont être sérieusement impactés par les conséquences économiques de la pandémie de covid-19 annonce ce jeudi l'institut de statistiques. Ce dernier s'attend d'ailleurs à ce que le PIB luxembourgeois enregistre «un repli de 6%» cette année.

Ainsi, les services aux entreprises et location (-6,1%), le commerce, transports, hébergement et restauration (-5,4%) ainsi que l'industrie (-3,4%) et la construction (-3,3%) sont les plus affectés. Le Statec relève en outre que la valeur ajoutée des activités financières et d'assurance diminue de 2,9% par rapport au trimestre précédent. A contrario, des secteurs comme l'information et la communication (+5,0%) et l'immobilier (+1,3%) présentent une évolution positive.

Dans son rapport, le Statec note en parallèle une chute des dépenses de consommation de 4,8% du côté des ménages et des institutions sans but lucratif, et de 0,3% du côté des administrations publiques. De même, exportations et importations baissent respectivement de 3,5% et de 5.0%. Par ailleurs, l'Institut national de la statistique et des études économiques a procédé à la révision de l'évolution du PIB en volume pour 2019, passant de 3,1% à 3,0% pour le quatrième trimestre, de 2,8% à 3,0% pour le troisième et de 2,9% à 3,1% pour le deuxième.


Paolo Gentiloni
L'UE s'attend à une récession historique en 2020
La Commission européenne a prédit mercredi un ralentissement économique majeur cette année parmi les Etats membres, dévastés par les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus, qui nécessitent un plan de relance sans précédent.

Pour rappel, la Commission européenne avait annoncé début mai un ralentissement économique majeur au sein de l'UE pour 2020 à cause entre autres des conséquences économiques de la pandémie de coronavirus. Les différentes mesures de confinement instaurées pour limiter la circulation du virus allaient lourdement impacter l'économie.

Le Luxembourg n'échappe pas à la règle et doit s'attendre à une récession cette année. «Les conséquences se feront notamment ressentir sur le  marché du travail et les finances publiques», annonçait le Statec la semaine dernière, tandis que la Commission table sur une croissance attendue de 5,7% en 2021.   

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Statec prévoit un déficit inédit pour 2020
Le marché du travail et les finances publiques vont être sérieusement impactés par les conséquences économiques de la pandémie de covid-19 annonce ce jeudi l'institut de statistiques. Ce dernier s'attend d'ailleurs à ce que le PIB luxembourgeois enregistre «un repli de 6%» cette année.
Wissen, Wirtschaft, Bau, Bauarbeiter, Hammer, Handwerker, Sonnenuntergang (Foto: Shutterstock)
Les finances publiques, autres victimes du virus
Sur les trois premiers mois de l'année, les recettes engrangées par l'Etat sont en recul (-8,4%) alors que les dépenses ont fait un bond de 28,5%, selon les données publiées lundi par le ministère des Finances. En cause, les mesures d'aide mises en place par le gouvernement pour répondre à la crise sanitaire.
Ministere des Finances - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Le Luxembourg met «5% de son PIB» sur la table
Le pacte de redémarrage, annoncé mercredi par le Premier ministre, a été détaillé par le ministre des Finances. Un plan supplémentaire de «700 à 800 millions d'euros» voué à permettre que tout le monde «joue le jeu des liquidités».
Politik, Sommerinterview Pierre Gramegna, Minister der Finanzen, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le plan de stabilisation luxembourgeois bien noté
L'effort des mesures anti-crise par rapport à la richesse produite au Grand-Duché est important. Il devrait atteindre près de 19% du PIB national. Un ratio qui classe le pays parmi les cinq Etats les plus engagés à soutenir son économie par rapport à sa capacité économique.
L'UE s'attend à une récession historique en 2020
La Commission européenne a prédit mercredi un ralentissement économique majeur cette année parmi les Etats membres, dévastés par les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus, qui nécessitent un plan de relance sans précédent.
Paolo Gentiloni
L'activité a chuté de 25% au pic de la crise
Même si l'économie a connu un coup de frein impressionnant, pendant de longues semaines, le Statec révèle que le Luxembourg s'en sort certainement mieux que les pays voisins. Le poids du secteur financier jouant en sa faveur.
Une crise économique avec un air de déjà-vu
Actuel président de la Chambre de commerce, Luc Frieden occupait les fonctions de ministre des Finances quand est survenue la crise économique de 2008-9. De quoi lui donner un certain recul sur les turbulences actuelles.
6.7. Wi / Banque de Luxembourg / Table Ronde Glocal Histories of Finance / Geschichte des Finanplatzes Luxemburg / Luc Frieden Foto:Guy Jallay