Changer d'édition

Le nouvel acteur du gaz
Économie 3 min. 23.05.2018 Cet article est archivé

Le nouvel acteur du gaz

Le nouvel acteur du gaz

Photo: Shutterstock
Économie 3 min. 23.05.2018 Cet article est archivé

Le nouvel acteur du gaz

Mara BILO
Mara BILO
Un nouvel acteur vient s'ajouter à la liste des fournisseurs proposant du gaz naturel au Luxembourg. Klinkenberg a de l'appétit: à terme, la société belge veut prendre 10 % du marché.

Le 1er juin, les résidents luxembourgeois pourront choisir un nouveau fournisseur de gaz: présente depuis deux ans sur le marché belge, la société Klinkenberg se lancera au Luxembourg sous le nom de «Klinkenberg Energy Luxembourg». Depuis Pommerloch, dans le nord du pays, elle a déjà commencé à prospecter et à signer de premiers contrats. «Compte-tenu des délais de résiliation, ces clients ne seront cependant que fournis en gaz naturel à partir du mois de juin», explique le directeur opérationnel des activités de la société au Luxembourg, Sébastien Otten.

Après une montée en puissance lors de sa deuxième année en Belgique, ce fournisseur de gaz naturel, qui y compte entre 15.000 et 20.000 clients, poursuit sa stratégie d'expansion en s'implantant au Luxembourg. «C'est un marché similaire et proche du marché belge», selon M. Otten. L'équipe démarrera ses activités autour de trois personnes: le directeur opérationnel, un commercial et un technicien – dont le recrutement s'est fait aussi sur les connaissances linguistiques. «Nous attachons beaucoup d'importance à ce que les employés parlent les langues du pays – le luxembourgeois inclus», assure le directeur opérationnel. «Nous recherchons la proximité avec le client, et nous ne voulons pas être perçus comme des étrangers.»

Une libération du marché du gaz «très théorique»

La libéralisation du marché du gaz, qui remonte à 2007, prévoit le principe de la libre concurrence pour les fournisseurs de gaz naturel. «C'est très théorique», doute M. Otten. «En pratique, il n'y a pas de vraie concurrence sur le marché de gaz luxembourgeois.» C'est ce qui l'a poussé à venir s'implanter au Luxembourg, ce qui accroît encore la concurrence.

L'Institut luxembourgeois de régulation (ILR) souligne pourtant que de nombreux clients payent une facture de gaz importante, alors que d'autres fournisseurs – peut-être moins connus – proposent des tarifs parfois plus avantageux. L'ILR travaille d'ailleurs sur un rapport mettant en exergue ce comportement des clients et dont la publication est prévue pour l'automne prochain.

Dans ce contexte de «non-libéralisation», le directeur opérationnel de Klinkenberg cherchera à «challenger» les acteurs existants. Non seulement les tarifs seront plus avantageux, mais l'opérateur tient à une approche de proximité. «Nous souhaitons proposer un service beaucoup plus personnalisé. Chez nous, pas de centrale d'appel, mais des clients disposant des numéros directs de leur conseiller», explique M. Otten. La méthode a fait ses preuves, d'après le directeur opérationnel, puisque «nos taux de départ sont inférieurs à la moyenne du marché.»

A long terme, M. Otten espère convaincre 10 % du marché luxembourgeois: «Nous voulons être de véritables techniciens de l'énergie, en proposant à nos clients des solutions techniques, leur permettant de consommer moins, mais surtout mieux.» L'offre de Klinkenberg s'adresse aussi bien à des clients privés qu'à des clients professionnels et comprend également l'installation électrique, le chauffage, la ventilation et l'installation de systèmes photovoltaïques. La marque commerciale de Klinkenberg Energy Luxembourg, «Blue Energy», montre par ailleurs la volonté d'aller au-delà de «l'offre d'énergie verte traditionnelle», comme le dit M. Otten. «Dans le marché de l'énergie, la couleur bleue est associée à l'efficience énergétique.»


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Encevo affiche un résultat solide pour 2019
La société mère du fournisseur d'énergie Enovos a bouclé l'année avec un bénéfice net de 67,9 millions d'euros, indique-t-elle mercredi. Ce qui ne devrait pas être le cas en 2020 puisque le groupe s'attend à connaître un exercice difficile à la suite de l'impact négatif de la pandémie covid-19 sur l'économie.
Les foyers peinent à faire jouer la concurrence
La très grande majorité des ménages interrogés par l'Institut luxembourgeois de régulation sont favorables à l'ouverture du marché de l'électricité et du gaz. Mais, malgré la hausse des tarifs, ils sont encore peu nombreux à comparer les tarifs des acteurs du marché.
Wirtschaft, Industrie, Belval, Strom, Energie,  Foto: Guy Wolff/TLuxemburger Wort
Effacer la hausse kilowatt, oui c'est possible
La subite hausse de 10% du coût de l'électricité a surpris de nombreux abonnés. Elle pourrait revenir à une facture annuelle plus chère de près de 80 euros pour un ménage moyen. Mais l'Institut luxembourgeois de régulation a peut-être un bon remède face à cette montée des prix.
Hochspannung,Elektrizität,Energie,Strom,Creos.Foto:Gerry Huberty
Le Luxembourgeois fidèle à son fournisseur d'énergie
L'an dernier, seul un résident sur 1.000 a fait le choix de confier son alimentation électrique à un nouveau prestataire. Pourtant, à consommation égale, l'Institut luxembourgeois de régulation affirme que certains choix peuvent entraîner de belles réductions de facture.
Le compteur intelligent permettra de mieux gérer les temps de distribution et donc de production d'énergie.
Encevo revendique une année «marquée par le succès»
Avec un bénéfice net en hausse de près de 15% et des investissements dépassant la barre des 200 millions d'euros, 2018 a été marquée par des résultats qualifiés de «solides» par la direction du groupe énergétique luxembourgeois.
9.5. Wi / Esch/ PK Encevo , Enovos Foto:Guy Jallay