Changer d'édition

Le nombre de banques privées diminue sur la Place
Économie 2 min. 22.10.2022
Rapport 2021

Le nombre de banques privées diminue sur la Place

En six ans, la Place a perdu un quart de ses banques.
Rapport 2021

Le nombre de banques privées diminue sur la Place

En six ans, la Place a perdu un quart de ses banques.
Photo: Guy Wolff
Économie 2 min. 22.10.2022
Rapport 2021

Le nombre de banques privées diminue sur la Place

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Si les actifs sous gestion des banques privées sont en forte hausse sur l'année 2021, le nombre d'établissements est en baisse.

Le secteur bancaire privé est-il toujours en bonne santé au Grand-Duché? C'est la question à laquelle a tenté de répondre le Private Banking Cluster de l'Association des banques et banquiers de Luxembourg (ABBL), associé à KPMG Luxembourg dans le cadre de son rapport 2021 sur les banques privées.


«Grâce au Brexit, nous observons une augmentation du nombre d'acteurs sur la Place financière», observe Fabio Mandorino.
Les trois défis de la banque privée
Entretien avec Fabio Mandorino, conseiller en charge du métier Banque privée à l'Association des banques et banquiers Luxembourg (ABBL).

La première conclusion que l'ABBL souligne est le fait que «2021 a été une très bonne année pour le secteur». Pour illustrer ce constat, l'association fait savoir que les actifs sous gestion ont augmenté de 18% sur l'année, atteignant le montant de 60 milliards à la fin de l'année 2021. Un montant 2,2 fois plus élevé qu'en 2007, rien que ça.

Cette croissance impressionnante, l'ABBL l'explique par l'afflux des établissements vers les banques existantes au Luxembourg suite au Brexit, mais également à un marché globalement performant.

Une disparition des petites structures

Mais si les actifs sous gestion sont en hausse, le nombre de banques, lui, continue de reculer. Alors que la Place comptait 54 établissements bancaires en 2020, elle en a perdu six en un an. De 66 banques privées en 2015, la Place financière est donc passée à 48 en 2021, perdant ainsi un quart de ses établissements. 

Une tendance que l'ABBL attribue à des opérations de fusions et acquisitions qui renforcent la tendance à la consolidation parmi les structures plus petites observée les années précédentes. Dans le détail, il existe autant de petites (21) que de moyennes entités (19), alors que ces petites structures pesaient justement pour 70% du secteur en 2015. Une disparition due au coût de la réglementation qui affecte davantage les petits établissements.

Le nombre d'employés dans le secteur des banques privées reste, pour sa part, stable au cours de l'année 2021. En ne prenant en compte que le personnel basé au Luxembourg, environ 5.700 personnes travaillent dans ces établissements, tandis que le chiffre atteint 6.700 salariés si l'on inclut les succursales et filiales.


Luxemburg verfügt über viele Banken mit insgesamt rund 230 Filialen.
Les clients des banques restent prudents
L'étude de l'ABBL et de la CSSF montre que la majorité des actifs restent détenus sur des comptes courants et des comptes d'épargne et confirme la tendance vers la digitalisation.

L'association a par ailleurs souligné la profonde transformation du secteur, en particulier de ses clients. En 2011, 41% de ces derniers disposaient de plus de 20 millions d'euros d'actifs. Aujourd'hui, ils pèsent pour 61%. Les clients disposant pour leur part de moins d'un million d'euros d'actif sont passés de 24% à 6%.

Alors que l'Europe reste le principal marché du secteur bancaire privé luxembourgeois (86%), l'origine des actifs à l'échelle européenne a aussi évolué. Le top 5 se compose d'actifs luxembourgeois (20%), britanniques, belges, italiens et suisses, l'Allemagne et la France disparaissant de ce classement, alors qu'elles pesaient pour 50% des actifs du secteur en 2007.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La ministre des Finances Yuriko Backes évoque les défis auxquels est confrontée la Place financière et l'impact des crises actuelles sur le budget.
Wirtschaft, Yuriko Backes, Partei, DP, Politik, Finanzministerin Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Et si les performances financières n'étaient plus les seuls critères pour évaluer certains des bonus accordés sur la Place financière? Ainsi, des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance peuvent-ils entrer dans le calcul. De quoi compliquer l'arithmétique salariale.
Schwerer zu messen als der Gewinn: Bald werden die Gehaltsboni der Bankangestellten auch vom Erreichen der ESG-Kriterien abhängen.
Fin 2020, l'argent sous gestion pour le secteur de la banque de détail dépassait les 92,4 milliards d'euros au Luxembourg. Une progression de plus de 9% sur un an à laquelle le covid n'est pas étranger.
Illustration,  banque de Luxembourg, Finanzen, Finanzsektor, Finanzplatz, Bank, Bankenplatz, Finanzzentrum,  Finanzkonnektivität, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Ces dernières années, le secteur bancaire connait de profonds changements. Désormais, le numérique et la finance verte sont désormais les deux tendances à la mode.
Place financière Luxembourg - photo : Pierre Matgé
En l'espace de onze ans, les actifs gérés au Luxembourg ont grimpé. En 2019, ils atteignent ainsi 466 milliards d'euros. Et la part de marché des clients très fortunés est quant à elle désormais de 58% du total des actifs.
Luxemburg zieht immer Menschen an, die zu den High Net Worth Individuals (HNWI) und den Ultra High Net Worth Individuals (UHNWI) zählen.
Quels sont les établissements bancaires qui affichent les meilleurs résultats ? Quelles sont les banques qui continuent de recruter et celles qui réduisent leurs effectifs ? Autant de questions auxquelles répond le classement des banques 2019 du «Luxemburger Wort».
Wi , 100 Jahre Banque Generale , BGL-BNP-Paribas , Siege Kirchberg Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort