Changer d'édition

Le Luxembourg veut taxer le transport aérien
Économie 2 min. 12.11.2019

Le Luxembourg veut taxer le transport aérien

L'adoption d'une taxe du transport aérien commune aux pays de l'UE sera compliquée à mettre en œuvre.

Le Luxembourg veut taxer le transport aérien

L'adoption d'une taxe du transport aérien commune aux pays de l'UE sera compliquée à mettre en œuvre.
Photo: Chris Karaba
Économie 2 min. 12.11.2019

Le Luxembourg veut taxer le transport aérien

Neuf pays de l’Union Européenne, dont le Grand-Duché, ont plaidé pour une aviation plus propre en Europe dans une lettre envoyée à la future présidente de la Commission. Objectif: lancer un grand débat sur l'impact du secteur sur l'environnement.

 (DH) - A moins d'un mois de l'entrée en fonction de la nouvelle Commission européenne, présidée par Ursula von der Leyen, les ministres des Finances de neuf pays de l'UE, dont Pierre Gramegna (DP), ont plaidé pour une aviation plus propre en Europe, un secteur jugé insuffisamment taxé.  

Les trois pays du Benelux, la France, l'Allemagne, l'Italie, la Suède, le Danemark et la Bulgarie ont exhorté la Commission européenne à proposer de nouvelles mesures pour améliorer la coordination européenne en la matière. 


26.9. Wi / Findel / Flughafen / Luxair Services / Flugzeuge / Luftfahrt  Foto:Guy Jallay
Le Findel génère 5% du PIB national
Avec le décollement des activités fret et passagers, l'aéroport luxembourgeois contribue à faire décoller l'économie nationale. De l'importance donc de poursuivre à y développer commerces, services et administration.

Plusieurs pays, dont l'Allemagne, les Pays-Bas ou l'Italie, ont d'ores et déjà développé des systèmes spécifiques pour l'aviation. Afin d'inciter ses citoyens à reconsidérer leurs moyens de transport, le  gouvernement allemand a décidé, par exemple, d'augmenter la fiscalité sur les billets de 74% pour les court et moyen-courriers et de 41% sur les long-courriers d'ici à six mois. Soit une hausse du prix du billet variant entre 13 et 33 euros.  

Unanimité nécessaire

«Par rapport aux autres modes de transport, l'aviation civile n'est pas suffisamment mise à contribution», estiment les neuf signataires qui souhaitent voir se mettre en place, à terme, une législation européenne. Selon eux, le prix des billets d'avion pour les vols internationaux «ne reflète pas suffisamment le coût moyen des émissions de CO2 et des conséquences négatives du transport aérien».


Lokales,Klimaschutzdemonstration,United for Climate Justice.LGL-Place Clairefontaine.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Lutter pour le climat oui, être taxé non
Pour son troisième volet, le Politmonitor s'est intéressé à l'avis des électeurs sur les différentes mesures annoncées ou proposées par les politiciens. L'occasion de découvrir celles qui sont bien accueillies et celles qui ne le sont pas.

L'adoption d'une taxe à l'échelle de l'UE pourrait toutefois s'avérer difficile car les décisions en matière fiscale requièrent l'unanimité. Et les pays comme l'Espagne ou la Grèce, bien  desservis par les compagnies low cost, craignent une augmentation du prix des vols, ce qui les priverait d'une partie des  recettes liées au tourisme. 

Le transport aérien mondial est responsable de 2% des émissions de CO2 dans le monde  - 0,7 % pour les vols intérieurs et 1,3 % pour les vols internationaux -   selon l'Administrateur des communications de l'Organisation d’aviation civile internationale. Ces 2% représentent l'équivalent des émissions d'un pays comme l'Allemagne. 

Les Etats-membres de l'ONU ont indiqué vouloir neutraliser les émissions de CO2 à partir de 2020. Ils se sont aussi engagés à mettre sur pied un système mondial de compensation des émissions carbone (Corsia - Carbon Offsetting and Reduction Scheme for International Aviation) qui devrait voir le jour en 2021.


Sur le même sujet

Réduire de «50-55%» les émissions polluantes d'ici 2030
Pour son sixième discours sur l'état de la Nation, ce mardi, Xavier Bettel a largement mis l'accent sur les conséquences du réchauffement climatique et la nécessité pour le pays de mettre en place des objectifs «ambitieux». Une politique que le Premier ministre juge «compatible» avec le développement économique.
IPO,Rede Lage der Nation.Chambre des Députées,Xavier Bettel,Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le climat a fait bouger les foules
Vendredi après-midi, la manifestation en faveur de la défense de l'environnement a mobilisé plus que jamais. Le collectif «Youth for Climate» et les 32 autres associations participantes ont réussi leur coup. D'ores et déjà, un cinquième acte est annoncé.
Coup de fret sur le climat
Les aléas climatiques contraignent chacun à s’interroger sur son bilan carbone. Lorsqu’on sait que près de 70% du transport terrestre de marchandises en Europe se fait par la route, pollution et congestion sont deux soucis majeurs. L’alternative du rail semble donc s’imposer…
CFL multimodal, Dudelange - Photo : Pierre Matgé