Changer d'édition

Le Luxembourg parmi les plus exposés à un éventuel Brexit
Économie 2 min. 09.06.2016 Cet article est archivé
Selon S&P Global ratings

Le Luxembourg parmi les plus exposés à un éventuel Brexit

Un partisan du parti UKIP, pro-Brexit, à Birmingham, le 31 mai 2016
Selon S&P Global ratings

Le Luxembourg parmi les plus exposés à un éventuel Brexit

Un partisan du parti UKIP, pro-Brexit, à Birmingham, le 31 mai 2016
Photo: AFP
Économie 2 min. 09.06.2016 Cet article est archivé
Selon S&P Global ratings

Le Luxembourg parmi les plus exposés à un éventuel Brexit

L'Irlande, le Luxembourg, Malte et Chypre sont les pays européens les plus exposés à une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne, selon une analyse publiée jeudi par l'agence d'évaluation financière S&P Global ratings.

(AFP) - L'Irlande, le Luxembourg, Malte et Chypre sont les pays européens les plus exposés à une éventuelle sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne (UE), selon une analyse publiée jeudi par l'agence d'évaluation financière S&P Global ratings (SP).

Elle a créé un "indice de sensibilité au Brexit" basé sur différents paramètres tels que les exportations de biens et services vers le Royaume-Uni, les investissements directs étrangers vers cette zone, les facteurs financiers et les flux migratoires.

Cet indice ne reflète pas les contre-coups potentiels sur la scène politique ni sur les marchés financiers d'un possible Brexit. De même, il ne prend pas en compte les conséquences pour le marché des changes.

"L'Histoire commune et la frontière commune entre l'Irlande et le Royaume-Uni rendent possibles d'importants flux de marchandises et de services, de même que d'importants flux migratoires entre les deux pays", souligne SP qui rappelle que la somme des Irlandais vivant au Royaume-Uni et des Britanniques installés en Irlande représentaient tout de même 17,2% de la population irlandaise.

D'autres pays sont particulièrement vulnérables, les petites places financières ensoleillées très liées au Royaume-Uni comme Malte et Chypre.

Suisse et Belgique se placent aux 5e et 6e rangs. La Suisse est particulièrement exposée en raison des importantes activités du secteur financier suisse en Grande-Bretagne.

"Sur les 20 pays les plus exposés, seulement deux – Canada et Suisse – ne sont pas membres de l'UE et seul le Canada n'est pas européen", souligne le rapport, publié deux semaines avant le référendum du 23 juin au terme duquel les Britanniques doivent dire s'ils veulent sortir de l'Union européenne.

La France se range à la 11e place de ce classement derrière la Suède et juste devant l'Allemagne.

Les Pays-Bas seraient davantage affectés, se situant à la septième place de l'indice de SP derrière la Belgique et devant l'Espagne.

Cette étude fait écho à une autre, publiée la semaine dernière par l'OCDE, et qui place, outre le Royaume-Uni, l'Irlande, le Luxembourg et les Pays-Bas dans le trio de tête des pays qui auraient le plus à perdre d'un Brexit.


Sur le même sujet

Neuf mois après le vote pour le Brexit, le Royaume-Uni lance mercredi le processus historique de sortie de l'Union européenne, qu'il avait rejointe avec réserve il y a 44 ans, et ouvre deux ans de difficiles négociations pour couper les amarres au printemps 2019.
La lettre de divorce, signée mardi soir par Mme May, sera transmise au même moment au président du Conseil européen Donald Tusk par l'ambassadeur britannique à Bruxelles Tim Barrow.
Le gouvernement britannique de Theresa May va déclencher le 29 mars le processus historique de divorce avec l'Union européenne, lançant ainsi deux années de négociations complexes et difficiles après plus de quarante ans d'une relation tourmentée.
In zwei Jahren wird Großbritannien kein EU-Mitglied mehr sein.
Après la victoire de Cameron
Entre incertitude et opportunité, les acteurs économiques du Luxembourg sont partagés au moment d'évoquer la sortie du Royaume Uni de l'Union européenne.
Le Royaume-Uni est un partenaire important pour le Luxembourg