Changer d'édition

Le Luxembourg garde sa petite monnaie
Économie 07.01.2020

Le Luxembourg garde sa petite monnaie

Près de 60% des achats dans les commerces se font encore avec pièces et billets.

Le Luxembourg garde sa petite monnaie

Près de 60% des achats dans les commerces se font encore avec pièces et billets.
Photo : Shutterstock
Économie 07.01.2020

Le Luxembourg garde sa petite monnaie

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Pas question pour le Grand-Duché de se passer des pièces de 1 ou 2 cents, contrairement à l'Irlande ou la Finlande. Le ministre des Finances, Pierre Gramegna (DP) l'a rappelé ce mardi.

Voilà une hypothèse qui refait régulièrement surface: il en serait bientôt fini des petites pièces cuivrées d'1 cent et de 2 cents. Déjà en février 2016, puis novembre 2018 et enfin en août 2019, des parlementaires s'en étaient inquiété. Voilà que les députés DP Gilles Baum et Gusty Graas remettent la crainte sur le tapis. Et (re)voilà Pierre Gramegna obligé de (re)dire: «Le ministère des Finances n'envisage nullement l'abandon de ces pièces».

Cette fois, la rumeur s'est fondée sur l'attitude des gouvernements irlandais et finlandais qui ont adopté une réglementation obligeant les commerçants à arrondir leurs prix à cinq centimes d'euro. L'idée étant de débarrasser les poches des consommateurs des 1 ou 2 cents, peu utilisés. Il n'en sera donc rien au Grand-Duché, même si en Belgique, Estonie, Italie ou aux Pays-Bas, pareil projet est à l'étude.


Incroyable trésor de pièces d'or découvert à Césarée
Un trésor de pièces d'or rares a été découvert dans le port antique de Césarée (nord d'Israël), probablement enfoui -et jamais récupéré- par son propriétaire pour le soustraire à la conquête de la ville par les Croisés il y a 900 ans.

A l'heure des paiements électroniques, l'emploi du numéraire reste une habitude bien ancrée dans le pays. En 2017, une étude de la Banque centrale européenne estimait à 64% la part des paiements «en liquide» (pièces ou billets) dans les commerces du Luxembourg.  

S'il existe une multitude de solutions de paiement électronique et mobile  qui permettent d'éviter tout recours au paiement en espèces, le ministère des Finances ne dispose pas des statistiques sur la part de  ce type de transactions dans l'économie nationale. Par contre, il est certain que le Grand-Duché n'entend pas limiter les paiements en cash. La mesure étant demandée par certains pour ne pas faciliter le financement d'activités terroristes.


Sur le même sujet

Pas de restriction autour du paiement en cash
Sur la même ligne que la Commission européenne, le ministre des Finances Pierre Gramegna (DP) a indiqué que l'instauration de nouvelles limites aux transactions en argent liquide n'était pas à l'ordre du jour au Luxembourg.