Changer d'édition

Le Luxembourg dans une situation «confortable»
Économie 08.10.2019

Le Luxembourg dans une situation «confortable»

Le Luxembourg dans une situation «confortable»

Photo: Chris Karaba
Économie 08.10.2019

Le Luxembourg dans une situation «confortable»

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Si le directeur du Statec, Serge Allegrezza, souligne la bonne conjoncture économique du pays pour cette année, le scénario pourrait être légèrement plus pessimiste l'an prochain, notamment à cause du Brexit.

Alors que le Luxembourg connaît une flambée record des prix de l'immobilier pour le deuxième trimestre de l'année 2019, le directeur du Statec, Serge Allegrezza, s'est exprimé à ce sujet ce mardi matin sur les ondes de nos confrères de RTL.

Pour lui, aucun doute, c'est la «rançon du succès» du Luxembourg, toujours plus «attractif», même si le pays a cumulé plusieurs années de «retard au niveau des infrastructures», explique-t-il.

Situation confortable

Le service de statistiques estime que d'ici 2050, le cap du million d'habitant sera largement atteint. A l'heure actuelle, la population du pays augmente d'environ 10.000 personnes par an.

«L'état du pays est bon», a assuré l'homme de 60 ans. En effet, avec une croissance économique projetée de 2,5% cette année, le Luxembourg se trouverait même, selon lui, dans une situation «très confortable» avec des finances publiques, l'emploi et le chômage tous trois stables.

Une croissance «qualitative»

Un scénario qui pourrait être bouleversé l'an prochain. En cause, la guerre commerciale sans fin de Trump avec la Chine, mais aussi le Brexit, qui jouent un rôle majeur sur l'Europe. «La tendance sera légèrement plus pessimiste en 2020», a ainsi souligné Serge Allegrezza à l'antenne.

Concernant la croissance du pays, le directeur du Statec explique que celle-ci poursuit son cours et devrait augmenter automatiquement grâce à la production et la consommation.

Une croissance qu'il conseille toutefois de voir différemment. «Réduire les inégalités et générer moins de Co2» par exemple, pourrait être des idées à exploiter afin de créer davantage une «croissance qualitative». «Il faut se tourner vers de nouveaux produits, pour répondre à de nouveaux besoins», a-t-il expliqué.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La croissance du Luxembourg ralentira en 2020
Il ne faut pas s'attendre à une grosse secousse mais à un coup de frein. Après avoir fait preuve d'une certaine résistance cette année, la croissance luxembourgeoise devrait passer à 2,4 % l'an prochain estime le Statec. L'emploi montre déjà des signes de ralentissement.
DCIM\100MEDIA\DJI_0039.JPG