Changer d'édition

Le Luxembourg a le meilleur niveau de vie d'Europe
L'étude englobe les 27 pays de l'Union européenne plus la Suisse, la Norvège et l'Islande. Le Luxembourg tire son épingle du jeu.

Le Luxembourg a le meilleur niveau de vie d'Europe

Photo: Marc Wilwert
L'étude englobe les 27 pays de l'Union européenne plus la Suisse, la Norvège et l'Islande. Le Luxembourg tire son épingle du jeu.
Économie 3 min. 28.05.2013

Le Luxembourg a le meilleur niveau de vie d'Europe

Selon une enquête suisse, le Luxembourg arrive en tête du classement des niveaux de vie en Europe, devant la Norvège. La Suisse est troisième.

(lc) - Dans cette enquête publiée mardi par de l'Office fédéral de la statistique (OFS) , les disparités sont très fortes en termes de niveaux de vie sur le Vieux Continent. Le trio de tête n'est en tout cas  pas surprenant: La Norvège, suivie du Luxembourg et de la Suisse.

D'après les chiffres de l'OFS, le revenu disponible équivalent médian exprimé en standard de pouvoir d'achat s'établit à 26.668 en monnaies comparables pour le Luxembourg qui prend ainsi la première place sur cette variable, contre 18.254 en Allemagne, 18.044 en France et 17.960 en Belgique.

La Norvège affiche un revenu de 24.234 en monnaies comparables et la Suisse 23.069. Les chiffres sont toutefois à relativiser car ils datent de 2011: Chypre se classe 5e du classement avec 19.239 en monnaies comparables, alors que le pays a depuis sombré dans la crise.

Des disparités dans la richesse

Côté écart de richesses, le Luxembourg fait moins bien puisque la somme des revenus des 20% les plus riches est 4 fois supérieure aux revenus cumulés des 20% les plus pauvres. Le Grand-Duché est ainsi 12e en matière d'égalité de revenus, juste derrière la Belgique (ratio de 3,9) et loin derrière la Norvège (ratio de 3,3). L’Allemagne est 17e (4,5), la France 18e (4,6) et c'est l'Espagne qui ferme la marche concernant l'écart de richesses (ratio de 6,8).

23% des ménages luxembourgeois ont du mal à faire face à une dépense imprévue selon cette enquête, contre 11,8% des ménages norvégiens et 37,5% de la moyenne des ménages européens. En Belgique, ce taux est de 26,1%, il est de 33% en France et de 34,5% en Allemagne. La Lettonie ferme la marche avec 80,4% des habitants ayant des difficultés à faire face à une dépense imprévue.

1,8% des résidents du Grand-Duché ne peuvent pas s'offrir un repas complet au moins un jour sur deux, contre 9,7% en moyenne en Europe. Le Luxembourg est 2e sur ce paramètre, derrière la Suisse (1,6%) et la Bulgarie ferme la marche avec 50,8%, ce qui veut dire qu'un Bulgare sur deux ne peut pas se permettre un repas comprenant de la viande, du poulet ou du poisson ou un équivalent végétarien un jour sur deux. La Bulgarie se démarque clairement du reste des pays européens sur cette statistique.

Dans les nouveaux Etats membres de l'Union européenne, ce taux atteint 20,5%. En Belgique, il s'élève à 4,8%, en France 6,8% et en Allemagne 8,8%.

Une étude européenne, différente des chiffres de l'OCDE

Cette étude se limite à 30 pays européens dont les niveaux de vie sont très divers, ce qui place le Luxembourg en position avantageuse. Une autre étude publiées également ce mardi par l'OCDE cible les conditions de vie et donne un résultat plus mitigé pour le Luxembourg qui se place 12e.

La différence s'explique par le fait que l'étude de l'OCDE englobe d'autres pays (l'Europe de l'Ouest mais pas de l'Est, ainsi que d'autres pays industrialisés) et intègre des variables moins ciblées sur le revenu et plus sur les conditions de vie.


Sur le même sujet