Changer d'édition

Le logement pèse toujours sur les foyers
Économie 04.03.2019 Cet article est archivé

Le logement pèse toujours sur les foyers

Le logement pèse toujours sur les foyers

Photo: Shutterstuck
Économie 04.03.2019 Cet article est archivé

Le logement pèse toujours sur les foyers

En 2018, 26.3% des ménages luxembourgeois déclarent éprouver des difficultés à joindre les deux bouts, selon une étude du Statec, qui pointe notamment le problème du logement dans le pays.

(SW) - Joindre les deux bouts est vécu comme «très difficile» par 4.5% des ménages interrogés, «difficile» pour 6.9% d'entre eux et «plutôt difficile» pour 14.9%. Le nombre de ménages luxembourgeois qui déclarent avoir des difficultés à joindre les deux bouts a baissé de deux points en 2018, par rapport à l'année précédente.


Illustrations constructions - Quartier Kiem, le 17 Aout, 2018. Photo: Chris Karaba
Les terrains, cette denrée un peu moins rare
Avec un potentiel foncier de 2.846 hectares en 2016, en hausse de 4,6% par rapport à 2013, le pays dispose d'une marge de manoeuvre un peu plus grande pour répondre à la demande, selon les données de l'Observatoire de l'habitat dévoilées jeudi.

Parmi ces ménages, près de la moitié (48.6%) déclarent avoir la capacité à faire face aux dépenses imprévues. Cette proportion est stable par rapport à l’année 2017.

Ce sont seulement deux tiers de ces ménages qui déclarent avoir les moyens de partir une semaine en vacances loin de leur domicile.

Au Luxembourg en 2018, environ 33% des ménages considèrent que la charge financière de leur logement est importante, 46.2% qu’elle est moyennement importante, et 20.3% qu’elle ne l’est pas du tout.

Ainsi, pour quatre ménages sur cinq, le problème de la charge financière liée au logement est préoccupant. La charge financière du logement est corrélée avec la capacité du ménage à joindre les deux bouts.

Pour 69.2% des ménages, la charge financière du logement est perçue comme importante. Il s’agit d’une augmentation significative par rapport aux années précédentes. Il faut dire qu'entre 2010 et 2016, les prix des logements ont augmenté au Grand-Duché de 4,5% par an, selon les données publiées par l'Observatoire de l'habitat.

Précisons qu’il s’agit des déclarations des ménages et non des données quantitatives sur les coûts de logement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) pointe, dans un nouveau rapport, l'étouffement ressenti par les différentes classes moyennes des pays membres. Si le Luxembourg surpasse ses voisins, le coût du logement reste un problème.
Mantel Sonden,Verkaufsoffener Sonntag.Grand Rue,Luxemburg, Foto:Gerry Huberty
Avec un potentiel foncier de 2.846 hectares en 2016, en hausse de 4,6% par rapport à 2013, le pays dispose d'une marge de manoeuvre un peu plus grande pour répondre à la demande, selon les données de l'Observatoire de l'habitat dévoilées jeudi.
Illustrations constructions - Quartier Kiem, le 17 Aout, 2018. Photo: Chris Karaba
La pénurie de logements rend les prix de l'immobilier inaccessibles pour une partie de la population. Le dispositif du Pacte Logement a permis la création de 1.704 unités de logement entre 2011 et 2014, avec une aide de l'Etat.