Changer d'édition

Le Grand-Duché conserve son triple A
Économie 2 min. 09.08.2021
Selon l'agence DBRS Morningstar

Le Grand-Duché conserve son triple A

La situation du Luxembourg est inédite au sein de l'UE: il est le seul pays à observer une variation positive de son PIB au quatrième trimestre 2020.
Selon l'agence DBRS Morningstar

Le Grand-Duché conserve son triple A

La situation du Luxembourg est inédite au sein de l'UE: il est le seul pays à observer une variation positive de son PIB au quatrième trimestre 2020.
Photo: Marc Wilwert, archives
Économie 2 min. 09.08.2021
Selon l'agence DBRS Morningstar

Le Grand-Duché conserve son triple A

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Malgré le covid, le Luxembourg obtient de nouveau la meilleure note de l'agence DBRS Morningstar. Celle-ci prévoit même un «rebond significatif» de l'économie du pays en 2021, indiquait dimanche le ministère des Finances.

Si le covid a plongé le Luxembourg dans une crise sanitaire sans précédent, son économie a résisté tant bien que mal aux aléas de la pandémie. L'agence canadienne de notation DBRS Morningstar l'a admis en attribuant au Grand-Duché la meilleure note, a indiqué dimanche le ministère des Finances, confirmant ainsi son triple A. 

Dans un communiqué, le ministère souligne que ce AAA lui a été attribué pour sa capacité «à faire face au choc provoqué par la pandémie» et à soutenir la reprise «sans affaiblissement significatif de ses finances publiques». 

Autrement dit les aides débloquées pour venir en aide aux entreprises et aux particuliers, comme le chômage partiel ou l'aide pour les coûts non couverts, n'ont pas porté préjudice aux finances de l'Etat. La politique budgétaire «prudente» du Luxembourg lui a ainsi permis de prendre des mesures inédites: le Grand-Duché a ainsi mobilisé «11 milliards d'euros en 2020», rapporte DBRS Morningstar, soit «18,6% du PIB».

Mieux encore, l'agence de notation estime que «la résilience de l'économie», «l'accélération de la campagne vaccinale» et le «recours au télétravail» ont aidé le Luxembourg à retrouver une activité d'avant-crise «dès le quatrième trimestre de 2020». Une situation inédite dans l'UE, indiquait déjà le Statec dans son dernier rapport, le Grand-Duché étant le seul pays membre à afficher une variation annuelle du PIB positive. Si bien que la société canadienne prévoit un «rebond significatif» de l'économie du pays en 2021, confirmant ainsi les prévisions du Statec

La dernière note de conjoncture table en effet sur une hausse de 6% du PIB d'ici la fin de l'année, avant de se stabiliser à 3,5% en 2022. Soit un niveau supérieur à celui d'avant-crise. «Je me réjouis que l’économie du pays continue à être attractive, tant pour les investisseurs que pour les salariés», a souligné Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Moins impacté par la crise sanitaire que ses voisins européens, le Luxembourg devrait retrouver son niveau de croissance prévu avant la pandémie dès 2023, indique lundi le Conseil national des finances publiques (CNFP) qui table sur une croissance du PIB de 2,6% en 2025.
20.04.14 illustration Ministere des Finances Luxembourg, Luxembourg, ( exode,  vague de demissions de fonctionnaires), photo: Marc Wilwert
Le PIB du Luxembourg devrait connaître une hausse de 6% en 2021. Une situation inédite au sein de l'Union européenne selon le Statec, qui, dans sa note de conjoncture publiée mardi, prévoit un retour à la normale en 2022.
Wirtschaft,Beilage Classement des Banques.Banken,Finanzplatz,Kirchberg,BNP BGL Paribas.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort. Kirchberg, Luxemburg, Drohne, Drohnenfoto, Vogelperspektive, Bank, Banken, Bankensektor, Finanzplatz, classement des banques, banking
Comme un mouvement de balancier bien réglé, le niveau du soutien étatique aux acteurs impactés par la pandémie se réduit en même temps que les restrictions sanitaires. Ce sera le cas, dès juillet, pour les mesures liées aux frais non couverts et à l'aide à la relance.
(FILES) In this file photo taken on June 8, 2020 a waitress wearing a protective face mask with a picture of her face, works at the "Lodge" restaurant in Brussels, after the reopening of restaurants, as Belgium eases lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 (the novel coronavirus). - Belgium is set to reopen indoor dining and entertainment on June 9, 2021 as the country reopens after another wave of infections to the Covid-19 more than one year after the start of the pandemic. (Photo by kenzo tribouillard / AFP)
Comment le gouvernement a réagi face à l'épidémie de Covid-19 ? Quelles mesures ont été mises en place aux moments-clés de la première et de la deuxième vague ? Revivez ces événements qui ont bousculé notre quotidien au travers d'une chronologie interactive détaillée.
Alors que Lex Delles doit à nouveau rencontrer, ce vendredi, les représentants de la fédération Horesca pour tenter d'apaiser la colère d'un secteur à l'arrêt depuis fin novembre, le ministère des Classes moyennes publie le détail des demandes. Et du timing pour le versement des fonds.
Wirtschaft, Lights on,  de gudde Wëllen, café-concert, Luxemburg, Gastrogewerbe demonstriert in aller Stille, Gastronomen gehen auf die Strasse, gegen Lockdown Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Dans la foulée de la présentation du budget de l'Etat 2018, l'agence de notation Fitch a confirmé vendredi le «AAA» du Luxembourg avec perspective stable. Prudent, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, sait que « les efforts continus seront nécessaires afin de maintenir l’équilibre budgétaire».
11.10.IPO / Chamber / Depot Budget par Pierre Gramegna foto;Guy Jallay