Changer d'édition

Le covid fait flamber les liquidations judiciaires
Économie 26.03.2021

Le covid fait flamber les liquidations judiciaires

L'Horeca a été relativement épargné par ces liquidations.

Le covid fait flamber les liquidations judiciaires

L'Horeca a été relativement épargné par ces liquidations.
Photo: Lex Kleren
Économie 26.03.2021

Le covid fait flamber les liquidations judiciaires

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Redoutée depuis le début de l'épidémie, la faillite a touché 70 entreprises au mois de février. En revanche, les liquidations ont progressé de 68% depuis 2020. Des chiffres qui pourraient encore évoluer dès la fin des aides, selon le Statec.

Malgré la crise économique, la vague de faillites redoutée depuis le début de la pandémie n'a pas encore frappé le Grand-Duché. Les aides de l'Etat ont notamment permis de limiter la casse: en février dernier, seules 70 entreprises ont dû mettre la clé sous la porte, selon les derniers chiffres du Statec.

Un chiffre en deçà des 120 faillites répertoriées à la même période en 2020, mais que le Statec s'attend à voir augmenter «dans les mois à venir» en raison de la crise sanitaire. 

 Le registre officiel des statistiques relève en revanche une «forte progression» des liquidations judiciaires. En l'espace de deux ans, elles ont augmenté de 68%.  Une hausse imputable là encore à la crise économique et sanitaire, selon le Statec . Ainsi, depuis le début de la pandémie en mars 2020, 945 entreprises ont été liquidées sur décision d'un juge, soit une augmentation de 21, 8% par rapport à la même période l'année précédente. 

Sur l'année 2020, ces liquidations ont majoritairement concerné les sociétés de holding et de placement: avec 538 liquidations, elles représentent plus de la moitié de ces liquidations (56%). Le secteur de l'Horeca a en revanche été relativement épargné puisqu'il ne représente que 4% des liquidations. Un sursis en partie dû aux aides de l'Etat comme le chômage partiel. Sa suppression prochaine pour les personnels qui reprennent leur activité, pourrait changer la donne. 

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Si la vague de faillites annoncée en lien avec la pandémie tarde encore à venir, les tribunaux ont prononcé 183 fins d'activité au cours du mois de mars, annonce mercredi le Statec. Contre 116 le mois précédent. Sont concernés les holdings, mais aussi le secteur Horeca.
Bien qu'attendues «dans les mois à venir», les fermetures massives d'entreprises en raison de la crise sanitaire n'ont pas eu lieu en janvier, indique mercredi le Statec. Seules 120 sociétés ont ainsi mis la clé sous la porte, contre 154 un an plus tôt.
Lokales, Pressekonferenz Stadt Luxemburg “Mon Quartier – Mon Commerce “ / “ Mäi Quartier – Mäi Buttek“  Avenue de la Gare, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Alors que la crise économique est bien là, moins d'entreprises auront définitivement fermé durant l'épisode covid qu'en 2019. La construction restant le secteur le plus affecté parmi les 1.206 faillites actées.
Lokales, Pressekonferenz Stadt Luxemburg “Mon Quartier – Mon Commerce “ / “ Mäi Quartier – Mäi Buttek“  Avenue de la Gare, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le nombre de sociétés mises en liquidation a augmenté de près de 6% en 2019. Sur les 1263 cas recensés par Creditreform Luxembourg, ce sont les petites entreprises qui forment le plus gros contingent.