Changer d'édition

Le covid-19 anesthésie le commerce international
Économie 2 min. 15.06.2020

Le covid-19 anesthésie le commerce international

Pour la période allant de janvier à avril, le Luxembourg présente une balance commerciale négative de -1,8 milliard d'euros

Le covid-19 anesthésie le commerce international

Pour la période allant de janvier à avril, le Luxembourg présente une balance commerciale négative de -1,8 milliard d'euros
Photo: Chris Karaba
Économie 2 min. 15.06.2020

Le covid-19 anesthésie le commerce international

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
De janvier à avril 2020, le Luxembourg a diminué d'environ un tiers le total de ses exportations et de ses importations de biens commerciaux, selon le baromètre Eurostat publié ce lundi. Un effondrement général à travers l'UE, qui s'explique par les effets de la crise sanitaire mondiale.

L'impact du confinement et de la fermeture des frontières engendrés par la pandémie de coronavirus sur les échanges commerciaux de biens s'avère conséquent. Le Luxembourg en particulier a énormément trinqué lors du premier tiers de l'année 2020, avec une balance commerciale négative de -1,8 milliard d'euros pour la période allant de janvier à avril. Selon les dernières estimations publiées ce lundi par Eurostat, le total des exportations a connu une chute vertigineuse de 34% par rapport à la même période en 2019, soit le pire score parmi les 27 États membres de l'UE devant le trio France-Slovaquie-Chypre (-16%).

Dans le même temps, le Grand-Duché a connu une baisse de 29% de ses importations (et même... 65% en ne considérant que les importations hors UE), soit la plus forte diminution au sein de l'UE derrière Malte (-31%). Sur le seul mois d'avril, le Luxembourg affiche même la baisse des importations la plus marquée parmi les 27, avec un recul de 42% par rapport à avril 2019.


Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.

Même si certains pays ont mieux supporté la crise que d'autres - +6% des exportations pour l'Irlande, 0% pour le Danemark -, cette chute vertigineuse des flux commerciaux se reflète aussi à l'échelle de l'Europe. Les exportations de biens hors de l'UE affichent en avril une baisse de 28,2% par rapport à avril 2019, tandis que dans le même temps les importations ont chuté de 22,7%, dégageant un excédent de 0,2 milliard d'euros.

Parmi les principaux partenaires commerciaux de l'UE, ce sont surtout l'Inde (-19,2%) et le Royaume-Uni (-19,1%) qui ont cristallisé le recul des exportations hors de l'UE, alors que les importations en provenance de Russie (-26,9%), de Norvège (-20,5%) et du Royaume-Uni (-13,2%) ont le plus souffert de la crise.

Les transferts d'énergie au plus bas

S'agissant parallèlement des échanges commerciaux entre pays de l'Union européenne, ils se sont élevés à 175,2 milliards d'euros pour avril 2020, soit une chute vertigineuse de 32% par rapport à avril 2019. Sur l'ensemble du premier quadrimestre de 2020, le recul s'établit à -10,2%.

Considérant enfin les principaux produits concernés, il apparaît que les produits en lien avec l'énergie (-27,6%) ainsi que les machines et véhicules (-14,9%) ont le plus dégringolé dans les exportations hors de l'UE. En sens inverse, l'importation d'énergie au sein de l'UE a chuté de 26,6%.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des vacances directement impactées par le covid-19
Que ce soit en matière de confinement ou de reprise des activités, les 27 n'ont pas toujours parlé d'une même voix. Si une majorité d'Etats membres envisage une ouverture des frontières dès le 15 juin, des restrictions subsistent dans d'autres. Tour d'horizon.
People sunbathe at Palma Beach in Palma de Mallorca on May 31, 2020. - Spain's government today said it would seek parliament's approval to extend the state of emergency by another fortnight, until June 21, what would allow to keep on restricting people's mobility during deconfinement process. (Photo by JAIME REINA / AFP)
Les ventes dans le commerce s'effondrent
Conséquence directe du confinement mis en place un peu partout en Europe, l'activité enregistrée en avril au sein de l'UE recule fortement, indique jeudi Eurostat. Le Luxembourg n'échappe pas à ce marasme et affiche l'une des chutes les plus importantes, avec un recul près de 25%.
Reportage horaires d'ouverture des magasins, photo : Caroline Martin
L'inflation en zone euro en recul en février
L'impact du coronavirus a des répercussions sur l'économie européenne. Selon l'Office européen des statistiques, l'inflation a diminué durant le mois de février, un chiffre provisoire qui est très en deçà de l'objectif de la BCE.
Gemeinde kauft Haus in der Rue Syr
Le Brexit, et après?
Les eurodéputés Charles Goerens (DP) et Christophe Hansen (CSV) débattent ce vendredi sur les défis qui attendent les citoyens et les entreprises après le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne. Suivez ici la discussion en direct dès 12h30.
Ce vendredi à minuit, le Royaume-Uni quitte l'Union européenne. Mais quid du lendemain?