Changer d'édition

Le courant ne passe plus entre Enovos et les artisans
Économie 4 min. 16.11.2020

Le courant ne passe plus entre Enovos et les artisans

Les professionnels du secteur électricité et chauffagistes voient grandir avec inquiétude le déjà géant Enovos.

Le courant ne passe plus entre Enovos et les artisans

Les professionnels du secteur électricité et chauffagistes voient grandir avec inquiétude le déjà géant Enovos.
Économie 4 min. 16.11.2020

Le courant ne passe plus entre Enovos et les artisans

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Cela ressemble à David contre Goliath. Mais à la Fédération des artisans on entend bien lutter contre le principal fournisseur d'électricité qui petit à petit met à mal l'activité des électriciens, chauffagistes et intégrateurs

«Aucune entreprise du pays n'a une telle position dominante.» Avant de quitter la tête de la Fédération des artisans pour prendre le fauteuil de responsable de l'Union des entreprises du Luxembourg (au 1er janvier), Michel Reckinger a encore un combat à mener. Et son adversaire est un poids lourd : Enovos, et sa société holding Encevo. Voilà en effet déjà plusieurs années que le fournisseur de gaz et électricité empiète petit à petit sur l'activité des PME du secteur de l'énergie. Au point aujourd'hui de faire péter les plombs aux responsables de la Fédération du génie technique qui chapeaute ses professionnels.

Ainsi, Enovos Services ne cesse de grandir. En 2018, elle faisait l'acquisition de la société d'ingénierie Paul Wagner et fils. Ensuite, elle faisait main basse sur le plus important fournisseur luxembourgeois de panneaux de distribution de système de contrôle, Powerpanels. Et depuis peu, Minusines est tombé dans son escarcelle. Soit le distributeur leader du marché auprès duquel de nombreuses sociétés d'ingénierie s'approvisionnent en matériaux. «Bref, cette société contrôle tout, du début à la fin. Et nous risquons de n'avoir plus que des miettes», s'inquiète Marc Thein, président de la FGT.


Encevo affiche un résultat solide pour 2019
La société mère du fournisseur d'énergie Enovos a bouclé l'année avec un bénéfice net de 67,9 millions d'euros, indique-t-elle mercredi. Ce qui ne devrait pas être le cas en 2020 puisque le groupe s'attend à connaître un exercice difficile à la suite de l'impact négatif de la pandémie covid-19 sur l'économie.

La situation est d'autant plus critique qu'Enovos a une connaissance parfaite des clients. Leur consommation et donc les solutions à leur proposer pour réaliser quelque économie. «Comme la société a aussi la BCEE dans son actionnariat, elle peut même proposer des solutions de financement à des taux imbattables pour des travaux qu'elle réalisera elle-même, du matériel qu'elle fournira, selon des plans qu'elle aura réalisés.» Une voracité qui fait trembler les artisans, plus qu'elle n'inspire de respect.

Déjà voilà deux ans, la Fédération des artisans avait dénoncé cette situation auprès du conseil de la concurrence. Plainte rejetée car, au Luxembourg, aucune base juridique ne vient s'opposer à de possible concentration industrielle. «Aujourd'hui, les récentes acquisitions ont encore aggravé la position dominante d'Enovos sur le marché, avec le risque considérable d'une nouvelle distorsion du marché», plaide Marc Thein.


Erneuerbare Energie Fotovoltaik Solar Haus
L'horizon se dégage pour le photovoltaïque
Alors que la plus grande plateforme solaire vient d'être inaugurée au Luxembourg, le pays se lance dans un nouveau programme d'installation de panneaux solaires à grande échelle.

Mais depuis plusieurs semaines, le patron de SOCOM (et donc porte-parole de plusieurs centaines de moyennes entreprises actives dans le secteur de l'énergie) peine à se faire entendre des autorités. A commencer par l'Etat, principal actionnaire d'Enovos. «On nous balance de ministère en ministère. Turmes (Energie) m'a dit d'aller voir Fayot (Economie). Ses services m'ont renvoyé vers Delles (Classes moyennes) mais je crois bien que cela va finir chez Kersch (Travail)...»

Un double jeu déroutant

Certes, Enovos a besoin d'argent. Pour développer son réseau, assurer la transition énergétique mais aussi rémunérer ses actionnaires privés. Mais, selon la Fédération des artisans, la puissance publique devrait revoir sa stratégie qui met à mal un pan de l'activité économique du pays. «Le gouvernement lui-même souligne régulièrement l'importance centrale d'un artisanat diversifié et dynamique dans la mise en œuvre du redressement énergétique. Pourquoi le gouvernement joue-t-il ce double jeu avec Enovos, qui, au lieu d'agir comme un partenaire, est en concurrence avec les petites et moyennes entreprises?», interpellent FDA et FGT.   

Et  Michel Reckinger  d'en appeler à une révision d'urgence des règles de concurrence en application dans le pays. «Il en va de la survie de dizaines d'électriciens, installateurs en photovoltaïque, pompes à chaleur, intégrateurs de courant faible mais aussi des propositions de postes d'apprentissage», conclut survolté Marc Thein.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'électricité verte, ce n'est pas que du vent
Le Luxembourg a produit 15,9% de l'électricité consommée l'an dernier. Et si la plus grande part provient des énergies renouvelables, les productions liées à la biomasse et à l'éolien ont le plus progressé en 2019.
«Favoriser ceux qui produisent de l'électricité verte»
Parmi les mesures présentées fin mai pour relancer l'économie figure l'idée de développer l'autonomie énergétique via l'utilisation du photovoltaïque. Une idée que Claude Turmes, ministre de l'Energie, entend mettre en oeuvre mais pas uniquement pour les résidents déjà équipés. Explications.
Le solaire gagne en surface et en hauteur
Enovos et Post Luxembourg ont inauguré un nouveau système photovoltaïque au centre de distribution de Bettembourg. De plus en plus d'entreprises franchissent le pas, et bientôt il leur sera possible de vendre leur énergie «fait maison».
Wi , Inauguration Installation Photovoltaique , centre de Tri Poste , Bettemburg , Sonnenenergie , Photovoltaik , eneuerbare energie , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort