Changer d'édition

Le cap des 100.000 frontaliers français est franchi
Économie 24.09.2018

Le cap des 100.000 frontaliers français est franchi

Le cap des 100.000 frontaliers français est franchi

Shutterstock
Économie 24.09.2018

Le cap des 100.000 frontaliers français est franchi

Le STATEC a annoncé ce lundi une hausse de l'emploi salarié. Les travailleurs frontaliers sont désormais 192.121 dont 100.299 Français.

Le STATEC a annoncé ce lundi une hausse de l'emploi salarié de 1% au deuxième trimestre 2018 et de 3,9% sur 12 mois. Les travailleurs frontaliers au Luxembourg sont désormais 192.121 répartis comme suit:

  • 46.035 Belges
  • 45.787 Allemands
  • et 100.299 Français.

Cette hausse est due aux créations d’emplois dans les services d’information et de communication, ainsi que dans les activités spécialisées et les services de soutien.

Entre le deuxième trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2018, le nombre de travailleurs frontaliers a évolué un peu plus vite que celui des résidents (+4,8% contre +3,2%).  Les activités spécialisées et les services de soutien (+6,2% sur un an), ainsi que les activités d’information et de communication (+5,6% sur un an) sont les branches les plus dynamiques.

Pour la première, le développement favorable provient des activités comptables et des activités des agences de travail temporaire. Pour la deuxième, il est dû aux activités de programmation informatique. Ces deux branches couvrent 20% de l’emploi salarié. Elles sont responsables de 32% des créations nettes d’emplois entre le deuxième trimestre 2017 et le deuxième trimestre 2018.

Parmi les résidents, le nombre de travailleurs issus de l’Union européenne a augmenté de 2,7% quand celui des non-communautaires a progressé de 10%.  


Sur le même sujet

De plus en plus de frontaliers travaillent au Luxembourg
Le nombre de travailleurs frontaliers a évolué un peu plus vite que celui des résidents (+4.3% contre +3%) au cours de l'année 2017. Ils sont 183.548 à passer la frontière chaque jour pour venir travailler, soit 6.961 personnes de plus qu'en fin 2016.