Changer d'édition

Le bilan des CFL plombé par le lancement des terminaux intermodaux
Économie 2 min. 18.06.2018 Cet article est archivé

Le bilan des CFL plombé par le lancement des terminaux intermodaux

Un nouveau record de fréquentation des trains a été atteint l'année dernière avec 22,9 millions de passagers.

Le bilan des CFL plombé par le lancement des terminaux intermodaux

Un nouveau record de fréquentation des trains a été atteint l'année dernière avec 22,9 millions de passagers.
Anouk Antony
Économie 2 min. 18.06.2018 Cet article est archivé

Le bilan des CFL plombé par le lancement des terminaux intermodaux

Bien que la CFL ait encore une fois un bénéfice net à deux chiffres pour 2017, le bilan ne peut égaler celui de l'année précédente. En plus du résultat annuel, le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation ont également diminué.

La compagnie ferroviaire nationale des CFL a enregistré son quatrième bénéfice net consécutif suite à l'exercice 2017. Le résultat consolidé est de 10 millions d'euros. C'est toutefois une baisse de 26,3% par rapport à l'année précédente. En 2016, le bénéfice net était de 13,5 millions d'euros, en 2015 de 9,1 et en 2014 de 6,5 millions d'euros. 

Le résultat net plus faible est dû en grande partie à la division Fret, au fret combiné et à la logistique. CFL Multimodal avait enregistré une perte de 6,1 millions en 2015, contre une perte de 4 millions en 2016. Au cours de l'année 2017, la perte s'est même élevée à 13,9 millions d'euros. 

Une perte qui ne pouvait pas être compensée par les activités de fret classique. Après tout, CFL Cargo a réalisé un bénéfice de 3,3 millions d'euros en 2017 après un bénéfice de 8,5 millions en 2016 et un bénéfice de 5,5 millions en 2015. 

Après que 2017 n'ait pas encore permis d'atteindre la productivité souhaitée, une amélioration significative est prévue pour les prochaines années. Comme Jeannot Waringo l'a annoncé, grâce à un Business plan ambitieux, l'objectif est de sortir de la zone rouge endéans les trois ou quatre années à venir.

En ce qui concerne le bénéfice d'exploitation et le chiffre d'affaires, les CFL ont également publié des chiffres légèrement inférieurs pour 2017. Le bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) a chuté de près de 18% à 19,2 millions. Le chiffre d'affaire total a diminué de 3,5% à 882,3 millions d'euros, reflétant les infrastructures, les ventes dans les deux autres divisions, c'est-à-dire dans les activités de voyage et de fret. 

Le volume d'investissement de la CFL en 2017 était de plus de 100 millions d'euros. Avec 22,9 millions de passagers, un nouveau record a été atteint. L'indicateur de ponctualité était de 89,6%. L'entreprise comptait plus de 4.500 employés au 31 décembre 2017.

(Andreas Adam - trad. Noémie Koppe)

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La banque de la route d'Esch a décidé de verser à ses actionnaires 100 des 110 millions d'euros des bénéfices actés à la fin du troisième trimestre. 90 vont à la famille royale du Qatar, 10 à l'État luxembourgeois. Un dividende supplémentaire en fin d'exercice ne saurait être exclu.
Les locaux de BIL sur la route d'Esch.