Changer d'édition

La voiture connectée, cette nouvelle manne financière?
Économie 2 4 min. 10.04.2019

La voiture connectée, cette nouvelle manne financière?

Le premier «site expérimental transfrontalier» européen a été officialisé mercredi à Schengen en présence de cinq ministres français, allemands et luxembourgeois.

La voiture connectée, cette nouvelle manne financière?

Le premier «site expérimental transfrontalier» européen a été officialisé mercredi à Schengen en présence de cinq ministres français, allemands et luxembourgeois.
Photo: Chris Karaba
Économie 2 4 min. 10.04.2019

La voiture connectée, cette nouvelle manne financière?

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Selon une étude mondiale, le marché de la voiture connectée génère 82,9 milliards de dollars et 13 % de taux de croissance annuel. De quoi susciter les appétits du Grand-Duché, quelques jours après le lancement du site expérimental transfrontalier sur la conduite autonome.

Le Luxembourg est prêt à prendre sa part du lion dans le secteur de l'automobile autonome connectée. C'est ce que semblent expliquer Etienne Schneider (LSAP), ministre de l'Economie et François Bausch (Déi Gréng) son collègue de la Mobilité, lors d'une réponse à une question parlementaire publiée mercredi.

Tous deux ont rappelé que la branche générait pas moins de 82,9 milliards de dollars (74  milliards d'euros) de recettes, citant une étude publiée en avril 2018 par le Bundesverband Digitale Wirtschaft (BVDW) et Accenture. Ledit document estime par ailleurs à «13 % le taux de croissance annuel composé du marché» pour les trois prochaines décennies, pour atteindre 4.513,6 milliards de dollars (5.090 milliards d'euros) d'ici 2050. 


Wirtschaft, Luxembourg-France-Germany Cross Border Digital Tested, Project Day, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
La mobilité autonome en démonstration à Schengen
La voiture autonome existe déjà. Des laboratoires, elle est passée sur les routes de France, d'Allemagne et du Luxembourg. Pour la rendre commercialisable d'ici 2030, les ministres des trois pays ont lancé mercredi à Schengen le premier «site expérimental transfrontalier» européen.

Une manne pour le Luxembourg donc, qui a fait du domaine l'une de ses niches économiques d'avenir, malgré quelques retards à l'allumage. Alors que la France et l'Allemagne avaient en mars 2017 lancé une zone de test de 70 kilomètres entre la Sarre et la Lorraine, pour entre autres expérimenter des véhicules autonomes et connectés sur route, et tester la communication entre les voitures via la 5G, le pays n'avait rejoint le duo qu'en septembre de cette même année.   

Désormais, la nouvelle zone d'essais en matière de conduite autonome et connectée, présentée il y a quelques jours à Schengen passe également par le centre et le sud du Grand-Duché. 

De nouvelles formes de mobilité 

Pour François Bausch, ce projet est l'occasion de faire avancer la mobilité du 21e siècle sous l'ère digitale et de créer de nouvelles formes de mobilité.  


Au sommaire des projets concrets qui devraient être lancés sur ce «site expérimental transfrontalier», celui du «5G Cross Border Control» (5GCroCo), qui vise à tester en grandeur nature la mobilité connectée sur un parcours de 206 km reliant Metz-Thionville-Schengen, Merzig et Sarrebruck. 

Concrètement, le programme sur la génération et la diffusion en temps réel de cartes en haute définition et sur l'évitement anticipé de collisions, à travers notamment la reconnaissance des panneaux de signalisation et l'utilisation des réseaux mobiles des trois pays.

Doté d'un budget de 17 millions d'euros, 5GCroCo compte 24 partenaires européens dont Post et SEC Consult pour le Luxembourg, aux côtés des Allemands Siemens et Volkswagen, du Suédois Ericsson ou encore de PSA et Renault.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Les centres de recherche appliquée luxembourgeois, Luxembourg Institute of Science and Technology (List) et l'Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) de l'Université du Luxembourg sont aussi embarqués dans des projets pilotes paneuropéens intégrant 5G et mobilité. Comme 5G-MOBIX - dédié à la coopération en matière de 5G pour la mobilité connectée et automatisée - ou encore le programme 5G-DRIVE, dont l'objectif est de tester et de valider l'interopérabilité entre les réseaux 5G de l'UE et de la Chine.  

Technologie dangereuse?

Les projets 5G s'inscrivent également dans le plan gouvernemental en matière de communications mobiles, une des grandes priorités du gouvernement Bettel, et de stratégie digitale du pays.  

Cependant, le déploiement de la technologie, n'est pas du goût de tous. Une pétition a même été lancée pour l'interdire sur le territoire luxembourgeois, au motif que la technologie nuirait à la santé.  «Il n'est pas acceptable que notre santé soit exposée et sacrifiée au nom du progrès technologique ou, que notre santé soit tout simplement sacrifiée au nom d'une course absurde pour savoir qui sera le premier à adopter une nouvelle technologie sans au préalable en avoir étudié et examiné les conséquences de celle-ci sur son environnement», avait ainsi estimé son auteur. 

Ce dernier faisait d'ailleurs référence à un appel signé en septembre 2017 par 170 scientifiques de 37 pays qui mettaient en garde contre les effets potentiels sérieux de la 5G contre la santé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

29 projets pour booster les effets de la 5G
Si la nouvelle technologie de téléphonie mobile devrait être effective en 2020, le Luxembourg cherche déjà quelles applications pourraient être déployées au service des habitants comme de l'économie. Un appel à projets vient de porter ses fruits.
Au-delà de la téléphonie, le transfert à très haut débit de données va révolutionner le quotidien de chacun.
La mobilité autonome en démonstration à Schengen
La voiture autonome existe déjà. Des laboratoires, elle est passée sur les routes de France, d'Allemagne et du Luxembourg. Pour la rendre commercialisable d'ici 2030, les ministres des trois pays ont lancé mercredi à Schengen le premier «site expérimental transfrontalier» européen.
Wirtschaft, Luxembourg-France-Germany Cross Border Digital Tested, Project Day, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Une stratégie pour la 5G au Luxembourg
C'est du concret: le gouvernement a présenté mercredi un projet pour l'implantation de la 5G au Luxembourg. Des zones test seront d'abord équipées. Une évolution qui en entraîne beaucoup d'autres.
Zum Themendienst-Bericht von Dirk Averesch vom 27. Februar 2018: 5G ist das nächste große Ding in Sachen Mobilfunk. Erste funktionierende Netze werden für 2020 erwartet. Bis dahin zeigt die Branche auf dem Mobile World Congress (bis 1. März) schon einmal, was damit alles möglich sein könnte.
(Bild vom 26.02.2018/Nur zur redaktionellen Verwendung durch Themendienst-Bezieher.) Foto: Andrea Warnecke/dpa-tmn - Honorarfrei nur für Bezieher des dpa-Themendienstes +++ dpa-Themendienst +++
Auto : Expérience dans une voiture sans chauffeur
C'est avec une certaine nervosité qu'on s'assoit pour la première fois dans une voiture autonome d'Uber, mais après avoir vu la machine à l'oeuvre, on se détend progressivement, impressionné par les capacités de ces véhicules qui pourraient représenter l'avenir de l'automobile.
A technician sits in an Uber self-driving car on September 13, 2016 in Pittsburgh, Pennsylvania.
Uber launched a groundbreaking driverless car service, stealing ahead of Detroit auto giants and Silicon Valley rivals with technology that could revolutionize transportation.  / AFP PHOTO / Angelo Merendino