Changer d'édition

La vente à la pompe à essence doublement freinée
Économie 3 min. 27.05.2021

La vente à la pompe à essence doublement freinée

A cause de la taxe carbone, le diesel est cinq centimes plus cher au Luxembourg qu'en Belgique. Une différence qui pèse dans la balance pour les routiers.

La vente à la pompe à essence doublement freinée

A cause de la taxe carbone, le diesel est cinq centimes plus cher au Luxembourg qu'en Belgique. Une différence qui pèse dans la balance pour les routiers.
Photo: Guy Jallay
Économie 3 min. 27.05.2021

La vente à la pompe à essence doublement freinée

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
Les pompistes ont vu leurs ventes d'essence et de diesel baisser en raison des restrictions sanitaires. Mais alors que les mesures covid s'assouplissent et que l'activité reprend, les stations du pays redémarrent moins fortement que dans les pays voisins. La taxe CO2 ne serait pas étrangère à cet élan plus faible.

Si le prix des carburants monte dans les tours ces derniers mois, les pompistes du Luxembourg, eux, tirent la langue. En effet, selon une étude du Statec publiée mercredi, les ventes d'essence et de diesel dans les 238 stations-service du pays sont freinées par rapport à celles des stations belges ou même françaises.


16.10.2018 Luxembourg, ville, Tanken, Tanktourismus, Benzin, Diesel, pollution, Umwelt, Neue Aufkleber, Bezeichnung B7 et E5, Auto, Autos, Schmutz, Verbot   photo Anouk Antony
Le prix des carburants monte dans les tours
Depuis le début de l'année, pas une semaine où les stations-service n'ont pas été obligées de revoir leurs tarifs à la hausse. Les prix d'avant-crise covid ne vont plus tarder à réapparaître à la pompe.

Et le premier de ces freins est, sans grande surprise, le covid. En raison du télétravail, des restrictions de déplacement et du confinement de certains de leurs clients, les pompistes ont d'abord dû revoir à la baisse leurs commandes. Un effet covid également observé ailleurs dans la Grande Région, mais qui a un autre impact au Luxembourg. «Les trois quarts du carburant  sont vendus à des non-résidents», souligne Jill Schaul, analyste quantitative au Statec. 

Réduction du tourisme à la pompe et télétravail ont ainsi engendré une baisse des volumes de carburants distribués «de 20% par rapport à 2019», à en croire Jean-Marc Zahlen, secrétaire général du Groupement pétrolier luxembourgeois.  

L'assouplissement progressif des mesures sanitaires aurait dû engendrer «un rebond des importations et des ventes» de carburants dans l'ensemble de la Grande Région, note Jill Schaul. Pourtant, si une hausse des livraisons des carburants est observée au Luxembourg, elle reste moindre par rapport à la France ou la Belgique. Autrement dit, les déconfinements de début mai n'ont eu qu'un impact modéré sur les ventes d'essence et de diesel au Grand-Duché.

Selon le Statec, le deuxième frein à la vente de carburant serait lié à la taxe CO2. Instaurée en janvier dernier, cette taxe carbone commence à avoir des répercussions à la fois sur les prix à la pompe et sur les volumes de carburants distribués au Grand-Duché. Un effet «prévisible» bien que son impact «ne puisse pas encore être précisément mesuré», relève Jill Schaul. 

L'experte indique que la taxe CO2 a «réduit le différentiel de prix à la pompe jusque-là nettement plus favorable au Luxembourg». S'il reste, selon elle, «substantiel pour les particuliers» (entre 15 et 28 centimes), l'avantage est reconsidéré par les routiers en transit. 

Les prix du diesel luxembourgeois pour les professionnels se situent «environ cinq centimes au-dessus des prix belges», affirme l'analyste du Statec. Or, les professionnels du transport sont très sensibles aux variations de prix dans leur choix d'itinéraire. «Ce qu'on peut supposer, c'est que les routiers se tournent déjà vers la Belgique pour faire leur plein, puisqu'aucune taxe carbone ne se répercute là-bas sur le prix à la pompe», explique Jill Schaul.

Pour rappel, la taxe carbone a été instaurée le 1er janvier 2021 au Luxembourg. Le but: inciter les particuliers ou les professionnels de la route à moins consommer d'énergies fossiles. Et cela afin que le Luxembourg puisse atteindre son ambition de diminuer ses émissions de gaz à effet de serre de 55% d'ici 2030.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Depuis le début de l'année, pas une semaine où les stations-service n'ont pas été obligées de revoir leurs tarifs à la hausse. Les prix d'avant-crise covid ne vont plus tarder à réapparaître à la pompe.
16.10.2018 Luxembourg, ville, Tanken, Tanktourismus, Benzin, Diesel, pollution, Umwelt, Neue Aufkleber, Bezeichnung B7 et E5, Auto, Autos, Schmutz, Verbot   photo Anouk Antony
Dans un mois pile, le Luxembourg imposera différemment la consommation d'essence, diesel, fuel et mazout, au nom de la protection pour le climat. Le ministre de l'Energie, Claude Turmes, démêle le vrai du faux.
Zechprellerei, Grivèlerie, Tankstelle, Tanken, Zapfsäule, Pompe à essence, Foto Lex Kleren
Parmi les mesures présentées fin mai pour relancer l'économie figure l'idée de développer l'autonomie énergétique via l'utilisation du photovoltaïque. Une idée que Claude Turmes, ministre de l'Energie, entend mettre en oeuvre mais pas uniquement pour les résidents déjà équipés. Explications.
Même si les prix des carburants ont enregistré une petite baisse ce mardi, le président du Groupement pétrolier luxembourgeois, est las des différentes taxes affectant essence et diesel. Pas question pour Romain Hoffmann que les 234 stations-service du pays servent de vaches à lait pour la politique environnementale.
16.10.2018 Luxembourg, ville, Tanken, Tanktourismus, Benzin, Diesel, pollution, Umwelt, Neue Aufkleber, Bezeichnung B7 et E5, Auto, Autos, Schmutz, Verbot   photo Anouk Antony
Si le Luxembourg veut réduire de 55% ses émissions de gaz à effet de serre, cela ne se fera pas sans contraintes, ni incitations. Et la mesure la plus spectaculaire est l'instauration, à compter de 2021 d'une taxe CO2 qui touchera entreprises comme particuliers.
En une nuit, le litre de super 95 et 98 octane a baissé de 4,6 cents ce mercredi 12 juin 2019. En cinq points, le secrétaire général du groupement pétrolier luxembourgeois explique comment et pourquoi le prix du litre varie régulièrement.
Tanktourismus,Tanken,Tankstelle,Aire de Berchem. Foto:Gerry Huberty