Changer d'édition

«La priorité est donnée au paiement des aides»
Économie 3 min. 05.02.2021 Cet article est archivé

«La priorité est donnée au paiement des aides»

Face à la grogne des acteurs de l'Horeca, le ministère des Classes moyennes publie ce vendredi le détail des demandes d'aides reçues.

«La priorité est donnée au paiement des aides»

Face à la grogne des acteurs de l'Horeca, le ministère des Classes moyennes publie ce vendredi le détail des demandes d'aides reçues.
Photo: Antonio Pires
Économie 3 min. 05.02.2021 Cet article est archivé

«La priorité est donnée au paiement des aides»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Alors que Lex Delles doit à nouveau rencontrer, ce vendredi, les représentants de la fédération Horesca pour tenter d'apaiser la colère d'un secteur à l'arrêt depuis fin novembre, le ministère des Classes moyennes publie le détail des demandes. Et du timing pour le versement des fonds.

Hasard du calendrier (?), quelques jours après «l'échange fructueux» avec  le Premier ministre et quelques heures avant la rencontre entre  les représentants de l'Horesca et Lex Delles (DP), le ministère des Classes moyennes joue la carte de la transparence. Dans une réponse parlementaire publiée vendredi, la direction générale des Classes moyennes publie la liste détaillée des demandes d'aides introduites «entre le 1er décembre 2020 et le 2 février 2021». 

En trois mois, quelque 5.500 dossiers ont ainsi été reçus, concernant principalement  une demande d'aide de relance (46,9%) et une aide pour indépendants (30,5%). Reste que ce nombre de dossiers s'avère difficile à interpréter, puisqu'aucune donnée sur le nombre total d'entreprises éligibles à ces aides n'est, pour l'heure, disponible. «Car l'octroi des différentes indemnités est soumis à plusieurs conditions, notamment celle d’une perte du chiffre d’affaires mensuel d’un certain pourcentage par rapport à l’année 2019», indique une porte-parole du ministère qui assure «ne pas connaître l'évolution du chiffre d'affaires de chaque entreprise».


Les demandes d'indemnisation pourront être faites dès la semaine prochaine.
Coup de pouce supplémentaire pour les indépendants
Alors que la pandémie se poursuit, le gouvernement a annoncé jeudi mettre en place des initiatives complémentaires visant à alléger la charge financière des employeurs et travailleurs indépendants en matière de cotisations sociales.

Si la réponse parlementaire ne donne aucune information sur le montant global des sommes allouées aux entreprises demandeuses, elle apporte une précision sur un point bien précis. Celui de l'aide pour les coûts non couverts. Entre décembre 2020 et février 2021, seuls 653 dossiers ont été introduits pour compenser les frais liés aux loyers ou aux dépenses d'énergie. Soit l'équivalent  d'une demande sur dix de l'ensemble des demandes reçues. 

Alors qu'une partie des demandes ont été renvoyées car incomplètes, seules 79 ont été refusées, indique le ministère des Classes moyennes. Soit parce que «le montant des recettes excède le montant des pertes», que «la perte du chiffre d'affaires est inférieure à 40% au niveau de l'entreprise unique» ou qu'il n'y a «pas de salariés ou d'indépendants affiliés au Centre commun de Sécurité sociale pour l'entreprise demandeuse». Autrement dit, seule une minorité des entreprises demande une aide de manière indue.


Politik, Online,  Demo, Gastronomen, Horeca-Branche Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
L'Horeca crie à nouveau sa détresse
Alors que les mesures sanitaires actuelles ont été prolongées jusqu'au 21 février, des professionnels du secteur de l'hôtellerie et de la restauration ont une nouvelle fois tenté de faire entendre leur voix, voyant l'espoir d'une réouverture prochaine s'envoler de nouveau.

Face aux reproches des acteurs de l'Horeca d'une trop grande lenteur administrative, le ministère des Classes moyennes assure que les dossiers sont «généralement traités endéans deux ou trois jours ouvrés». Ce à quoi s'ajoute un délai d'«environ une semaine» avant le virement des fonds pour les dossiers acceptés. Pour les dossiers refusés, le timing s'avère plus long puisque «la priorité est donnée au paiement des aides». Ce qui se traduit par une notification aux entreprises concernées que «toutes les une ou deux semaines».

A noter enfin que dans un communiqué envoyé en fin de matinée, le ministère précise que 2.050 demandes d'indemnités non remboursables en faveur des indépendants ont été enregistrées. Et qu'«en huit jours seulement, plus de 1.000 dossiers ont déjà été payés, ce qui équivaut à un versement d'environ trois millions d'euros».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les différents dispositifs mis en oeuvre pour soutenir les acteurs du secteur contraints de rester portes closes jusqu'au 2 avril prochain l'ont été principalement sur l'analyse des demandes traitées, indique vendredi le ministère des Classes moyennes.
Geschlossene Lokale in der Hauptstadt.Ghost City. Leere Kneipen.Luxemburg-Stadt. Corona,Covid-19.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Sollicité par différents acteurs issus des bars et restaurants, le Premier ministre a choisi de garder le dialogue ouvert avec la fédération représentative du secteur. Cette dernière fait état, jeudi, d'un échange «fructueux» qui se traduira par des rencontres avec le ministre des Classes moyennes.
Itv Xavier Bettel Premier  Ministre Luxembourg le 02/02/2021 photo ©Christophe Olinger
Alors que les mesures sanitaires actuelles ont été prolongées jusqu'au 21 février, des professionnels du secteur de l'hôtellerie et de la restauration ont une nouvelle fois tenté de faire entendre leur voix, voyant l'espoir d'une réouverture prochaine s'envoler de nouveau.
Politik, Online,  Demo, Gastronomen, Horeca-Branche Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Le gouvernement a non seulement décidé de maintenir le dispositif d'aide aux PME jusqu'en mars 2021, mais aussi d'ouvrir le champ des bénéficiaires notamment aux commerces de détail et aux organismes de formation professionnelle.
Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort