Changer d'édition

La logique géopolitique d'Internet
Économie 2 min. 02.10.2019

La logique géopolitique d'Internet

Internet est utilisé par plus de la moitié de la population mondiale.

La logique géopolitique d'Internet

Internet est utilisé par plus de la moitié de la population mondiale.
Photo: Getty Images/Cultura RF
Économie 2 min. 02.10.2019

La logique géopolitique d'Internet

La façon dont nous consommons Internet est influencée par différentes aspirations éthiques, géopolitiques ou autres. Et de manière pas toujours consciente. Un professeur américain a présenté mercredi cette vision à l'occasion de la rentrée académique, à l'UNI.

(ER) - Internet était au cœur des discussions en marge de la rentrée académique de l'Université de Luxembourg qui s'est tenue ce mercredi sur le site de Belval. Le professeur Kieron O'Hara de l'Université de Southampton a présenté les quatre modèles qui prévalent actuellement sur la toile. 

Il y a trente ans, lors des prémices du web, c'est une vision de liberté qui animait les créateurs d'Internet. O'Hara la décrit comme le modèle ouvert de la Silicon Valley. A l'origine, l'information doit circuler sans friction de manière totalement libre. Si nous traitons tous les messages de manière équitable, ils atteindront leur destination plus rapidement.


Quand les données ne protègent pas les victimes
Lorsque Claire est allée porter plainte, suite à une agression, au commissariat de Luxembourg, elle n'imaginait pas une seconde regretter ce choix. Ses données personnelles ont en effet été communiquées à son agresseur, sans son aval.

L'UE est à la base de la deuxième vision du web. «Un Internet bourgeois (Brussels Bourgeois Internet) dans lequel les mauvais comportements sont minimisés et la vie privée protégée, afin de faciliter la liberté et la sécurité, mais au détriment de l'innovation», relate le professeur.  

Le troisième modèle fait référence à une démarche plus paternelle. Elle se retrouve essentiellement en Chine et dans d'autres pays. 

L'approche mercantile

Les technologies de surveillance et d'identification contribuent alors à assurer une certaine cohésion sociale autour d'un ensemble de valeurs spécifiques.

Enfin, la quatrième et dernière approche d'Internet est plus mercantile cette fois. Les ressources en ligne sont une propriété privée qui peut être monétisée, l'aspect commercial est prioritaire. 


Prudence face à l'application FaceApp
L'application qui permet de transformer son visage en quelques clics et est devenue récemment très populaire sur les réseaux sociaux, a fait l'objet mercredi de plusieurs mises en garde aux Etats-Unis.

Ces étiquettes géopolitiques peuvent être considérées comme des caricatures mais elles reflètent une certaine vision de la réalité. «Vous trouverez plus de défense de la transparence dans la Silicon Valley, plus de préoccupations sociales à Bruxelles et en Europe», souligne encore O'Hara.  

Un avenir encore flou

Ces différentes visions ne créent pas pour autant une scission sur Internet. Il n'y a pas un modèle précis qui va s'imposer. Par contre, la désinformation ou le piratage informatique peuvent s'engouffrer dans la brèche. L'ingérence russe lors de la présidentielle de 2016 aux États-Unis en est un exemple criant.

Aujourd'hui, 50% de la population mondiale est connectée mais que va-t-il se passer lorsque plus de trois milliards de personnes vont se tourner vers le Net?  «Nous n'avons aucune idée précise sur le futur d'Internet. Nous savons qu'il évolue de manière imprévisible à mesure qu'il se développe dans de nouvelles régions du monde. Nous devons accepter que ces différents réseaux cohabitent au niveau mondial et qu'ils régissent en faveur du bien public et soient sensibles aux variations culturelles.»   


Sur le même sujet

La pédopornographie traquée par la police
En cinq ans, les enquêteurs luxembourgeois ont travaillé sur 250 affaires en lien avec ce qui est considéré comme «abus sexuels sur mineurs». Dans bon nombre de cas, le signalement provenait d'autorités étrangères.
07.08.11 Kinderpornographie im Internet, Paedophilie, Kinderschaender,Gefahr im Internet. Foto:Gerry Huberty
La «movie money» circule au Luxembourg
Depuis le printemps, de nombreux faux billets imprimés pour le 7e Art circulent dans toute l'Europe. 15 cas ont été découverts au Grand-Duché, mais une seule plainte a été déposée.
L'Internet mobile devient moins cher
Selon l'Institut luxembourgeois de régulation, les tarifs des abonnements à forte consommation de données ont baissé entre 2018 et 2019. Explications.