Changer d'édition

La galette subit aussi la hausse des matières premières
Économie 4 2 06.01.2022
Consommation

La galette subit aussi la hausse des matières premières

Économie 4 2 06.01.2022
Consommation

La galette subit aussi la hausse des matières premières

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Les amateurs de frangipane devront dépenser quelques euros en plus pour se faire plaisir pour l'Epiphanie avec la hausse du beurre et de la farine.

La galette des rois n'est pas épargnée par la hausse des prix des produits alimentaires de +2,4% sur un an. La hausse d'énergie ou encore des matières premières comme le beurre ou la farine se répercute aussi sur le produit phare de l'Epiphanie. «Nous avons une hausse de +60% pour les coûts d'énergie, +20% pour la farine et 15% pour les autres matières premières», liste Michèle Andres, directrice du marketing de l'enseigne Fischer.

Résultat, les amateurs de galettes devront débourser près de deux euros en plus pour se faire plaisir. «L’offre et la demande réparties sur environ 60 boulangeries nous permettent de rester dans un très bon rapport qualité/prix, malgré la hausse des matières premières», explique la responsable. 

Photo: Marc Wilwert

La pâtisserie Oberweis subit elle aussi la hausse des matières premières. Sans en dire plus à propos des répercussions sur les produits vendus par rapport à l'année dernière. Leurs galettes coûtent entre 22 et 27 euros, un prix justifié par la recherche de qualité, selon le chef de production Joel Kasperek. «Nous faisons le choix des matières premières nobles: la meilleure farine, le meilleur beurre». Un choix de l'excellence qui ne permet pas une quelconque baisse de prix : «Pour une bonne galette, nous ne pouvons pas tricher, c'est le prix à payer», assure le patron Tom Oberweis.

D'autant que la pâtisserie luxembourgeoise s'attend à une nouvelle hausse des matières premières de la part de ses fournisseurs en 2022. Notamment une augmentation sur le beurre de 3% de la part de Luxlait à partir du mois de mars. «C'est énorme ! Nous utilisons près de 50 tonnes de beurre par an», souffle Tom Oberweis. Un produit indispensable pour la galette. En janvier, la maison Oberweis en vend en moyenne près de 7.000.

 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le beurre «Rose» est le seul produit luxembourgeois dans la base européenne des 1.424 AOP et autres IGP. Cette référence est née d'une rupture technologique en 1892... et d'un besoin de régulation quarante ans plus tard.
Le beurre rose, étendard des produits typiquement luxembourgeois, le 19 Fevrier 2018. Chris Karaba