Changer d'édition

La fusion chez Guardian Luxguard sur les rails
Économie 18.06.2020

La fusion chez Guardian Luxguard sur les rails

Selon certaines informations, évoquées il y a deux ans, il était question que Guardian investisse 100 millions d’euros pour remettre son four de Dudelange à niveau.

La fusion chez Guardian Luxguard sur les rails

Selon certaines informations, évoquées il y a deux ans, il était question que Guardian investisse 100 millions d’euros pour remettre son four de Dudelange à niveau.
Photo: Guy Jallay
Économie 18.06.2020

La fusion chez Guardian Luxguard sur les rails

L'entreprise américaine de verre flotté a annoncé avoir entamé des discussions avec les délégations syndicales au sujet d'un rapprochement de ses deux sites luxembourgeois. Le four de Dudelange, qui arrive en bout de course, ne sera pas remplacé.

(DH avec Pierre Leyers) - Alors que l'avenir de l'usine Guardian de Dudelange revient régulièrement sous les feux de l'actualité depuis une dizaine d'années, son avenir sera prochainement déterminé. En effet, suite à un communiqué transmis mercredi soir, l'entreprise américaine a indiqué avoir entamé des négociations avec les délégations syndicales pour fusionner les entités de Bascharage et de Dudelange. Une fusion confirmée ce jeudi par Franz Fayot (LSAP), le ministre de l'Economie, au Parlement. En termes d'effectif, ce sont 450 employés qui sont concernés par l'avenir de Guardian Luxguard I et II, dont 220 dans la Forge du Sud.

Le communiqué transmis par la direction de Guardian évoquait des discussions au sujet du «refroidissement éventuel du four de verre flotté de Dudelange», de même que l'éventuelle fusion «des entités juridiques opérationnelles au Luxembourg». Pour autant, le site de la Forge du sud «ne sera pas fermé, mais son activité sera réduite», a commenté le bourgmestre de ville, Dan Biancalana (LSAP). 

«A ce jour, nos deux installations continuent de fournir des produits de haute qualité, selon les besoins, pour répondre à la demande des clients», précise encore le communiqué. «Il n'y aura aucune perturbation pour nos clients. Au moment opportun, et lorsque les actions seront finalisées, nous apporterons d'autres précisions.» A ce propos, une réunion est programmée vendredi prochain.

L'entreprise, qui fait partie du groupe américain Koch Industries, est spécialisé dans la fabrication de verre flotté, d'isolants en fibre de verre et de matériaux de construction. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les deux sites de Guardian fusionneront le 6 août
Les implantations de Bascharage et de Dudelange de l'entreprise américaine ne feront plus qu'une dans un peu plus d'un mois. Une décision qui ne manque pas d'inquiéter l'OGBL et les 450 salariés concernés.
Seit 2016 hat der Glashersteller Guardian seinen Europasitz in Bartringen.
Sur le site de Dudelange: Guardian Luxguard: l'OGBL saisit l'ITM
«Le dialogue social est au point mort» chez Guardian Luxguard II, avertit l'OGBL. En cause: le système de primes qui récompense bien davantage les employés que les ouvriers et, plus généralement «le non-respect de la loi sur les comités mixtes», dénonce Stefano Araujo, secrétaire central.
A Dudelange, Guardian Luxguard fabrique du verre flotté, des vitrages et des glaces pour l'industrie automobile.
Vent favorable chez Luxguard
Enfin une bonne nouvelle pour les salariés de Luxguard: suite à une négociation menée avec une délégation de l'OGB-L jeudi après-midi, la direction s'est engagée à réparer un four de production jugé trop vieux. Une mesure qui devrait alléger le nombre de licenciements prévus par le plan social.