Changer d'édition

La fin programmée des aides d'Etat inquiète déjà la BCE
Économie 2 min. 25.11.2020

La fin programmée des aides d'Etat inquiète déjà la BCE

Pour la BCE, l'explosion de la dette au sein des pays de la zone euro pourrait faire resurgir le risque d'éclatement de cette entité regroupant 19 des 27 Etats de l'UE.

La fin programmée des aides d'Etat inquiète déjà la BCE

Pour la BCE, l'explosion de la dette au sein des pays de la zone euro pourrait faire resurgir le risque d'éclatement de cette entité regroupant 19 des 27 Etats de l'UE.
Photo: Getty Images/archive
Économie 2 min. 25.11.2020

La fin programmée des aides d'Etat inquiète déjà la BCE

La Banque centrale européenne a mis en garde mercredi contre un arrêt prématuré des soutiens budgétaires en zone euro, pouvant retarder la reprise et précipiter l'insolvabilité des entreprises frappées par les restrictions liées à la pandémie de covid-19.

(AFP) - Après les milliards d'euros débloqués en urgence par les gouvernements pour soutenir l'économie, une «fin brutale (...) pourrait entraîner (...) une contraction économique plus sévère que pendant la première vague de la pandémie», prévient la BCE dans son dernier rapport semestriel sur la stabilité financière. Ces mesures d'aide comptent notamment les garanties publiques sur les prêts bancaires et les moratoires sur leur remboursement, en plus des dispositifs de chômage partiel, de reports de charges et d'aides sectorielles. 


Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Feu vert de Bruxelles pour l'aide aux coûts fixes
Destinée à venir en aide aux entreprises ayant perdu au moins 40% de leur chiffre d'affaires, la mesure annoncée mi-novembre par le gouvernement a reçu mercredi l'aval de la Commission. Les 120 millions d'euros pourront donc bel et bien être distribués.

Si ces soutiens devaient subitement s'arrêter, les entreprises les plus affectées par les restrictions, comme dans le secteur de la gastronomie, «pourraient faire face à de graves problèmes de solvabilité ou à un déséquilibre plus durable de leurs modèles économiques (...) alors même que le reste de l'économie se rétablirait», ajoute l'institution. Ce risque de défaillances en chaîne «est exacerbé» du fait que de nombreuses entreprises, ménages, mais aussi Etats se retrouvent fortement endettés suite à la première vague de pandémie, souligne le rapport. 

L'exposition des banques à la dette privée et publique fait qu'elles ont davantage provisionné en 2020 le risque de prêts non remboursés mais en restant «optimistes dans certains cas». Au final la rentabilité des banques «devrait rester faible», estime Luis de Guindos, vice-président de la BCE, cité dans un communiqué. Si les aides gouvernementales restent essentielles, elles doivent rester «ciblées sur le soutien économique lié à la pandémie» pour éviter «les problèmes de viabilité de la dette à moyen terme», selon le banquier central.


Un budget de lutte et de relance pour 2021
Pas question pour le ministre des Finances de jouer défensif. Face à la crise sanitaire et économique, Pierre Gramegna a déposé, mercredi, un projet de budget 2021, volontariste en matière d'investissements mais aussi de soutien.

Dans son précédent rapport de mai, la BCE avait jeté un pavé dans la mare en estimant que le risque d'éclatement de la zone euro pouvait resurgir avec l'explosion de l'endettement public dans la plupart des pays pour faire face à l'impact du coronavirus. Ce risque n'est plus évoqué en novembre, alors que l'Europe cherche une solution pour promulguer son plan de relance historique de 750 milliards d'euros bloqué par la Hongrie et la Pologne.


Sur le même sujet

La BCE renforce son soutien face à la crise
La Banque centrale européenne, qui dépense sans compter pour soutenir l'économie de la zone euro face à la pandémie, va encore amplifier jeudi son intervention, signalant que ses efforts pour aider à la sortie de crise s'inscrivent dans la durée.
The Euro logo can be seen outside the European Central Bank, (ECB) before the meeting of the Governing Council in Frankfurt am Main, central Germany, on November 7, 2013. The ECB, after cutting its key interests rates, still has other weapons up its sleeve to boost recovery in the euro, Mario Draghi, President of the ECB said. AFP PHOTO / DANIEL ROLAND
Feu vert de Bruxelles pour l'aide aux coûts fixes
Destinée à venir en aide aux entreprises ayant perdu au moins 40% de leur chiffre d'affaires, la mesure annoncée mi-novembre par le gouvernement a reçu mercredi l'aval de la Commission. Les 120 millions d'euros pourront donc bel et bien être distribués.
Wi , PK OGB-L Commerce , Unterstützung für die Geschäfte , rue Alzette Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Déjà 988 faillites prononcées cette année
Mais le chiffre des défaillances de sociétés est loin d'exploser. Mais l'importance du recours au chômage partiel ou des aides perçues reporte sans doute l'échéance pour nombre d'entreprises luxembourgeoises.
Faillite Chaussures Vedette - Belle étoile - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Un budget de lutte et de relance pour 2021
Pas question pour le ministre des Finances de jouer défensif. Face à la crise sanitaire et économique, Pierre Gramegna a déposé, mercredi, un projet de budget 2021, volontariste en matière d'investissements mais aussi de soutien.