Changer d'édition

La «DropBox cryptée», star du Lu-CIX
Économie 3 min. 25.11.2013 Cet article est archivé

La «DropBox cryptée», star du Lu-CIX

La «DropBox cryptée», star du Lu-CIX

Économie 3 min. 25.11.2013 Cet article est archivé

La «DropBox cryptée», star du Lu-CIX

La conférence annuelle du Luxembourg Commercial Internet Exchange (Lu-CIX), consacrée à la sécurité dans l'univers des data-centers, a tenu toutes ses promesses, hier à la Chambre de Commerce. Star des débats, Xavier Buck venu présenter les derniers développements exceptionnels de MEGA, le site de Kim Dotcom de partage crypté de fichiers.

Expliquer, alors que les premiers flocons sont tombés cette semaine au Luxembourg, qu'on attend beaucoup d'un effet «boule de neige» autour de MEGA tient du timing parfait en terme de marketing! Mais Xavier Buck n'a rien à voir dans les conditions météorologiques... 

L'entrepreneur visionnaire est tombé sous le charme des équipes du sulfureux Kim Dotcom dès leur première rencontre, en Nouvelle-Zélande, à l'invitation de son ami Tony Lentino, au point de s'associer avec le projet MEGA dès le début 2012 alors que le germano-finlandais est accusé d'association de malfaiteurs par la justice américaine. 

20.000 nouveaux clients par jour

«Je n'avais aucun doute sur le potentiel du produit», assure le Luxembourgeois, sourire banane, fort du succès de ce moyen de partager des fichers cryptés, qui enregistre en ce moment 20.000 nouveaux clients chaque jour et qui a atteint le chiffre de 6 millions d'abonnés là où il n'en espérait que trois millions, début février, au moment de son lancement.

Pourquoi MEGA démarre-t-il en trombe? Parce que, à la différence des autres outils, comme DropBox, les fichers stockés ou envoyés sont cryptés dans le browser par une clé qui appartient non pas au fournisseur du service mais à l'utilisateur. Sans trop entrer dans les détails, l'abonné a comme partout un nom d'utilisateur et un login et les mouvements de sa souris se combinent avec ce login pour fournir une clé unique. En cas de partage avec un autre utilisateur, une partie des clés de chacun des deux communiquent, ce qui permet à l'autre utilisateur d'accéder au document. Il est possible de mener jusqu'à six partages cryptés en parallèle.

Comme si Kim Dotcom avait voulu que si ses fichiers tombent à nouveau dans les filets de la justice américaine, ils lui soient inutiles pour un long moment avant d'être déchiffrés...

Tous les services d'ici fin mars 2014

Après le lancement de la plateforme, MEGA va permettre aussi de synchroniser ses fichiers sur différents devices, puis de chatter en mode crypté et sécuriser, de communiquer par la voix et la vidéo puis d'envoyer des messages cryptés, dès que les applications auront été validées par les stores Apple et Play. «L'arrivée de toute la gamme de services, d'ici la fin du premier trimestre 2014, va avoir un effet boule de neige», confiait-il. Aussi Xavier Buck n'était-il pas peu fier d'annoncer, à la tribune des sociétés invitées à présenter leur activité en dix minutes, que le quartier général de MEGA Europe serait installé à Luxembourg, qu'il serait donc le manager Europe de la marque jusqu'à ce qu'elle prenne son envol, dans six ou sept mois après quoi il s'investira dans un utre projet (lire ci-dessous). Car en s'alliant avec Kim Dotcom, le Luxembourgeois s'est aussi fait l'ambassadeur du Luxembourg en matière de data-centers et de sécurité.

Petit à petit, les fichiers de MEGA, qui avaient commencé par être hebergés en Allemagne, sont rapatriés au Luxembourg avec une autre conséquence intéressante pour le pays: le prix de la bande passante auprès de Level3, Cogent ou Telia a nettement baissé. Autant d'annonces qui ont relégué au second plan les autres participants au LuCIX...

Thierry Labro