Changer d'édition

«La demande de logements continuera à être élevée après»
Économie 2 min. 14.04.2020 Cet article est archivé

«La demande de logements continuera à être élevée après»

Si les projets immobiliers sont à l'arrêt, rien n'indique un fléchissement des prix vers le bas.

«La demande de logements continuera à être élevée après»

Si les projets immobiliers sont à l'arrêt, rien n'indique un fléchissement des prix vers le bas.
Photo: Guy Wolff
Économie 2 min. 14.04.2020 Cet article est archivé

«La demande de logements continuera à être élevée après»

La crise du covid-19 ne manque pas d’impacter le marché immobilier au Luxembourg. Mais si les professionnels du secteur ne s’attendent pas à une baisse des prix, ils soupçonnent que les critères des acheteurs évolueront rapidement.

(DH avec Mara Bilo) - A quels changements doit-on s'attendre dans le secteur immobilier après la crise sanitaire du covid-19? A en croire Jean-Paul Scheuren, pas grand-chose au niveau des prix. Mais si les tarifs pratiqués ne devraient pas tendre à la baisse, les aspirations des acheteurs pourraient évoluer après la pandémie selon le président de la Chambre immobilière du Grand-Duché de Luxembourg (CIGDL).

«La demande de logements était très élevée avant la crise, elle continuera de l'être par la suite», souligne Jean-Paul Scheuren. Et ce même si l'achèvement des projets sera repoussé de quelques mois car «la crise montre aussi que le secteur de la logistique est d'une importance cruciale en cas d'urgence.»


Henri Kox will den Ausbau des erschwinglichen Wohnraums mit mehreren Maßnahmen forcieren.
Le marché du logement figé par le coronavirus
Quel est l'impact de la crise sur le marché de l'immobilier ? Les pouvoirs publics devront-ils construire davantage de logements à prix abordables ? Le ministre du Logement (Déi Gréng), Henri Kox répond alors que tout le secteur est en proie à l'immobilisme.

Toutefois, le président de la fédération des professionnels de l'immobilier estime qu'il est d'abord  «crucial» de restaurer la confiance des consommateurs en raison «des nombreuses inquiétudes» qui planent sur l'économie.

Mais si les potentiels acheteurs s'inquiètent d'une éventuelle baisse de leur pouvoir d'achat au sortir de la crise, ils tireront aussi les leçons du confinement selon le président de la CIGDL. «A condition que le travail à domicile reste possible, beaucoup se poseront la question d'un espace pour accueillir un petit bureau», indique-t-il. De même, après l'expérience amère des restrictions de sortie, le désir de posséder son bout de jardin devrait progresser.

La place grandissante du numérique

Toujours dans le contexte du télétravail, Jean-Paul Scheuren se dit convaincu de la place grandissante du numérique. «Pour ce qui est des visites virtuelles de maison ou d'appartement ou même pour des signatures électroniques lors de la conclusion de contrats.»

D'autre part, c'est aussi via le web, et particulièrement le site vivi.lu, que la fédération qui regroupe environ 200 acteurs du secteur a contribué à résoudre certains problèmes d'hébergement d'urgence. Cette aide s'est adressée en priorité au personnel de santé ou aux ménages en phase de déménagement qui ont pu louer les appartements proposés jusqu'à huit semaines.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Pas question de crise du secteur immobilier»
«Le Luxembourg fait face à une crise du logement, pas de l’immobilier», nuance ce mercredi Jean-Paul Scheuren. Le président de la Chambre immobilière ajoute qu'«un mois de confinement entraîne un retard de trois mois dans la construction».
Illustrations constructions - Quartier Kiem, le 17 Aout, 2018. Photo: Chris Karaba
Les résidents toujours préoccupés par le logement
Le dernier sondage de l'opinion publique de l'Union européenne, réalisé en novembre 2019, reflète un certain optimisme des résidents luxembourgeois envers les institutions. Mais comme les années précédentes, le problème de l'habitat arrive largement en tête de leurs préoccupations.
Lokales, Illustration, Immo, Immobilien, Wunnengsbau, Wohnungen, soziale Wohnungen, nachhaltig bauen, Mietwohnungen, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
La mutation rapide et spectaculaire du Luxembourg
Hausse de la population (+24%), du nombre de frontaliers (+32%) ou bien encore des prix de l'immobilier (+56%). Entre 2010 et 2019, le pays aura connu une croissance significative, souligne la Fondation Idea à l'origine d'un exercice de compilation de données. Un rappel chiffré utile pour comprendre les défis de demain.
Wachstum,Wohnungsbau, Baustelle,Baukräne,Immobilien.Foto:Gerry Huberty
«La crise de l'habitat menace la paix sociale»
Lutter contre la spéculation, augmenter l'offre locative ou encore proposer des aides plus sociales, la Chambre des salariés a tiré ce mercredi la sonnette d'alarme. L'institution plaide pour que les institutions publiques «s'engagent à créer plus de logements abordables».
Bauen Bauphase Logement Wohnung Appartment Haus Leben Mieten Kaufen Eigentum
Des ménages toujours plus endettés
Si la part des foyers débiteurs diminue au Luxembourg, le montant de leur dette s’est accrue. En une année, en 2018, le montant à rembourser a grimpé de 8% constate la Banque centrale du Luxembourg.
Le Fonds spécial du Logement doté de 137 millions
Voulue par Henri Kox, cette enveloppe pluriannuelle doit permettre au ministère du Logement d'acquérir plus de surfaces à bâtir mais aussi à des améliorations de l'habitat, la création d'espaces verts ou l'assainissement de terrains.
Arbeiter