Changer d'édition

La CSSF développe des outils pour l'éducation financière
Économie 2 min. 20.11.2019

La CSSF développe des outils pour l'éducation financière

La CSSF a développé des applications interactives pour s'informer sur l'argent tout en s'amusant.

La CSSF développe des outils pour l'éducation financière

La CSSF a développé des applications interactives pour s'informer sur l'argent tout en s'amusant.
Montage Photo: LW/Photo: Getty Images
Économie 2 min. 20.11.2019

La CSSF développe des outils pour l'éducation financière

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
La Commission de surveillance du secteur financier dévoile quatre applications de sensibilisation aux questions financières pour le grand public. Elles visent notamment à briser les tabous sur l'argent dès le plus jeune âge.

Un an après avoir lancé le comparateur de frais bancaires, le régulateur financier luxembourgeois a présenté quatre nouveaux outils qui s'adressent au grand public: enfants, adultes actifs et retraités. 


Un outil pour comparer les frais bancaires
La Commission de surveillance du secteur financier a lancé jeudi matin le comparateur de frais bancaires. Cinq banques y participent.

Le premier est un site Internet, «Lëtzfin.lu». Visant à promouvoir les connaissances générales en matière financière, le portail contient des informations considérées comme essentielles sur la plupart des grands thèmes financiers de la vie privée et professionnelle: qu’il s’agisse d’argent au quotidien, d’assurances, ou encore de questions relatives aux crédits, à l’épargne, à la retraite ou au surendettement.

«Son but est la formation et la protection du consommateur, à travers des informations financières de base, destinées à l’aider à analyser et à comprendre sa situation financière et à faire des choix appropriés avisés», explique Danièle Berna-Ost, secrétaire générale de la CSSF. 


Trois autres applications dédiées à la vie financière personnelle, à la gestion de l’argent de poche et au budget personnel et familial, ont également été présentées. La première, «The Financial Game of Life», est ludique. Développé par des étudiants de la Luxembourg Tech School, présenté sous forme de robot (chatbot), et disponible sur les réseaux sociaux, le jeu dynamique s'adresse avant tout aux jeunes.

Ceux-ci peuvent ainsi s'exercer à la vie financière d'un adulte, et découvrir des situations réelles au quotidien, telles que la recherche d'un emploi, la tenue d'un budget, ou encore des prises de décisions financières. «Les utilisateurs reçoivent des informations notamment sur la notion de crédit et les risques de crédit faciles», détaille Danièle Berna-Ost. «Et par le biais d'une gestion responsable, ils pourront de même accéder à des niveaux supérieurs et ainsi débloquer d'autres fonctionnalités».

 «lëtzfin Pocket money», une autre application mobile pour jeune public, vise elle à sensibiliser ce dernier à l'importance de la gestion des finances personnelles, le tout en impliquant activement les parents. Concrètement, les jeunes peuvent ainsi suivre en temps réel l'utilisation qu'ils font de leur argent de poche et de leurs autres revenus. Tandis que les parents assument eux le rôle de la banque, en vue de guider leur progéniture dans la gestion de leur budget personnel. «A travers cette application, les jeunes apprennent activement à gérer leur budget personnel et à mieux apprécier la valeur de l'argent», se réjouit la secrétaire générale de la CSSF.

Briser les tabous sur l'argent

«Cet apprentissage se fait dans le dialogue avec les parents. Il permet de briser le tabou sur les questions d'argent». Les adultes ne sont pas oubliés. Conçue pour eux, l'application «lëtzfin budget», les sensibilise à la tenue d'un budget mensuel, et les aide à prévenir les éventuelles difficultés financières, qui peuvent déboucher sur des situations d'endettement.

Disponible en français et en allemand, et bientôt dans d'autres langues dont l'anglais, l'outil permet à son utilisateur d'établir et de gérer son budget, d'identifier les dépenses superflues et ainsi de mieux planifier ses finances futures. Une prochaine version offrira de nouvelles fonctionnalités, selon les besoins des consommateurs.


Sur le même sujet

La sécurisation des transactions par carte attendra
Si la loi européenne impose désormais une double authentification lors d'achats effectués par carte électronique, le Luxembourg et l'ensemble des États de l'UE ont décidé de repousser cette échéance. La protection du consommateur devra donc patienter.
Entrer code chiffré et mot de passe avant de faire un achat, ce n'est pas (encore) pour demain.
Nouveau directeur à la CSSF
La Commission de surveillance du secteur financier a annoncé ce mardi l'assermentation d'un nouveau directeur, Marco Zwick, qui remplace Simone Delcourt.
En présence du directeur général de la CSSF Claude Marx, le ministre des Finances Pierre Gramegna, a assermenté Marco Zwick comme nouveau directeur