Changer d'édition

La croissance du marché automobile européen profite à Volkswagen
Économie 2 min. 17.07.2018 Cet article est archivé

La croissance du marché automobile européen profite à Volkswagen

La Golf 7 se vend actuellement dans 108 pays! Selon Volkswagen, 34 millions de conducteurs ont acheté une Golf depuis l'introduction du premier modèle en 1974.

La croissance du marché automobile européen profite à Volkswagen

La Golf 7 se vend actuellement dans 108 pays! Selon Volkswagen, 34 millions de conducteurs ont acheté une Golf depuis l'introduction du premier modèle en 1974.
Photo: AFP
Économie 2 min. 17.07.2018 Cet article est archivé

La croissance du marché automobile européen profite à Volkswagen

Le marché automobile européen, tiré par la France et l'Espagne, a progressé de 5,2% en juin sur un an, après une modeste hausse de 0,8% en mai, et a d'abord profité à l'allemand Volkswagen, selon des statistiques publiées mardi.

(AFP) - Les immatriculations du groupe PSA (Peugeot, Citroën, DS) ont bondi de 65,8%, grâce à l'ajout des marques Opel et Vauxhall rachetées l'an dernier à General Motors, tandis que le groupe Renault a enregistré une hausse de 4,7%, inférieure à celle du marché, d'après les chiffres de l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). La France (+9,2%) et l'Espagne (+8%) ont été les principales locomotives en juin, devant l'Allemagne (+4,2%). 

Le Royaume-Uni (-3,5%) et surtout l'Italie (-7,3%) ont au contraire tiré la moyenne vers le bas. Au total, 1,57 million de voitures particulières neuves ont été mises sur les routes de l'UE le mois dernier. Sur les six premiers mois de l'année, le marché européen affiche une hausse de 2,9%, supérieure au taux de 1% de croissance prévu pour 2018 par l'ACEA. Le marché avait progressé de 3,4% sur l'ensemble de 2017, quand il avait franchi la barre des 15 millions d'unités vendues pour la première fois depuis 2007. 

De janvier à juin, 8,45 millions de voitures ont été écoulées dans l'UE, avec des progressions en Espagne (+10,1%), France (+4,7%), Allemagne (+2,9%) et des baisses au Royaume-Uni (-6,3%) et en Italie (-1,4%). La bonne santé du marché profite d'abord au numéro un européen, Volkswagen, dont les livraisons ont progressé de 13,3% en juin et de 8% sur le semestre, avec une part de marché de 24,4% (en hausse de 1 point par rapport aux six premiers mois de 2017). Le français PSA renforce sa solide deuxième place en Europe. 

Il profite toujours du rachat d'Opel qui était comptabilisé l'an dernier au sein du groupe General Motors. Sa part de marché bondit de 5,9 points, à 16,3%, sur le semestre, dopée par l'apport de 487.000 véhicules supplémentaires de la marque à l'éclair, même si cette dernière est en nette perte de vitesse (-6,3%) sur six mois. Le groupe Renault a été moins performant en juin et sa part de marché s'est effritée (-0,1 point à 12,3%). Elle progresse cependant de 0,2 point à 10,7% sur l'ensemble du semestre. 


Sur le même sujet

Pollution: "Dieselgate": 5.000 morts par an en Europe
Les émissions des véhicules au diesel truqués par les constructeurs pour paraitre plus écologiques pourraient être responsables de 5.000 morts par an en Europe du fait de la pollution de l'air, indique une étude lundi.
Le nombre de véhicules roulant au gazole a rapidement augmenté en Europe depuis les années 1990 par rapport à ceux fonctionnant à l'essence, et représente désormais près de la moitié de la flotte.