Changer d'édition

La crise accélère l’idée d’un salaire minimum européen
Économie 2 min. 05.06.2020 Cet article est archivé

La crise accélère l’idée d’un salaire minimum européen

Nicolas Schmit a réaffirmé que la Commission était favorable au développement des négociations collectives. Une manière de ne pas brusquer les pays du Nord, très jaloux de leurs systèmes reposant sur ce type de négociations.

La crise accélère l’idée d’un salaire minimum européen

Nicolas Schmit a réaffirmé que la Commission était favorable au développement des négociations collectives. Une manière de ne pas brusquer les pays du Nord, très jaloux de leurs systèmes reposant sur ce type de négociations.
Photo: AFP
Économie 2 min. 05.06.2020 Cet article est archivé

La crise accélère l’idée d’un salaire minimum européen

Nicolas Schmit, le commissaire en charge de l'Emploi, a repris son bâton de pèlerin. La Commission européenne vient en effet de lancer la deuxième phase de sa consultation publique pour définir les contours d'un instrument qu'elle qualifie d'«essentiel» pour la reprise économique.

(DH) - Nicolas Schmit, le commissaire européen en charge de l'Emploi et des Droits sociaux, peut afficher sa satisfaction. Son cheval de bataille, le salaire minimum européen, vient de passer du pas au trot. En effet, la Commission européenne a lancé la seconde phase de sa consultation publique pour dessiner les contours d'une mesure considérée comme essentielle à la reprise économique après la crise sanitaire.

C'est «un signal politique fort», a commenté Nicolas Schmit, en milieu de semaine lors d'un point presse. D'autant que l'impact économique de la pandémie a, selon lui, «encore consolidé la demande en faveur d'une action de l'UE visant à réduire les inégalités salariales et la pauvreté des travailleurs». «L'augmentation des salaires les plus bas a toujours un effet positif sur la demande et donc la résilience de l'économie», a t-il encore souligné.

Commentant la critique selon laquelle un ajustement des salaires minimums pourrait donner aux pays de l'Europe de l'Est un avantage concurrentiel, le Luxembourgeois a rétorqué que des salaires minimums adéquats peuvent «aussi améliorer la productivité» et renforcer le marché unique en réduisant le dumping social au sein de l'UE.

Pour rappel, la Commission européenne avait lancé une première consultation au mois de janvier qui avait été accueillie favorablement par 23 organisations syndicales et patronales. Au cours de cette seconde phase, les acteurs sociaux sont interrogés sur les différentes «voies possibles» pour garantir que les salaires minimums européens soient fixés de sorte à assurer un «niveau de vie décent pour tous les travailleurs».


13.6. IPO / Min du Travail / ITV Nicolas Schmit , Loi Compte-Epargnes Temps Foto:Guy Jallay
«Que les gens puissent vivre dignement de leur travail»
En présentant, ce mardi, sa proposition de salaire minimum européen, Nicolas Schmit plaide pour une économie au service de tous. Le projet défendu par le nouveau commissaire européen à l’Emploi doit «progressivement faire converger les conditions sociales en Europe». Interview.

De l'avis de la Commission, les salaires minimums doivent être fixés après la mise en place d’un plancher représentant 50 à 60 % du salaire médian de chaque pays. «C'est un indicateur important, mais pas l'unique», a rappelé Nicolas Schmit qui a de nouveau précisé «qu'il faut aussi prendre en compte des indicateurs comme le coût de la vie et les conditions économiques et sociales dans chaque pays.»

La consultation prendra fin le 4 septembre. En cas d'accord des partenaires sociaux, la Commission présentera une proposition. Le dernier mot reviendra ensuite aux Etats membres et au Parlement européen.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Télétravail à durée illimitée, explosion des demandes de chômage partiel, extension de la possibilité du congé pour raisons familiales : les ministres de l'Emploi et de la Sécurité ont annoncé, ce jeudi, quelques bouleversements dans l'ordre établi.
Politik, Pressekonferenz Dan Kersch, Romain Schneider, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Invité à un dialogue citoyen, organisé à Belval ce lundi, Nicolas Schmit, le commissaire européen à l'Emploi et aux Droits sociaux a balayé les grands dossiers dont il a hérité. Pour l'ancien ministre LSAP du Travail, le pacte climatique pourrait offrir de nombreux débouchés.
Luxtimes, Nicolas Schmit citizens dialogue, Foto: Lex Kleren/Luxtimes
La présidente de la Commission européenne a rendez-vous avec le Premier ministre Xavier Bettel, ce lundi. Une halte au Grand-Duché au cœur d'une tournée des capitales de l'Union.
European Commission President Ursula von der Leyen speaks during a joint press conference with Croatian Prime Minister at the National and University Library in Zagreb, Croatia, on January 10, 2020. (Photo by Denis LOVROVIC / AFP)
Nicolas Schmit, le commissaire européen à l’Emploi, révélera sa proposition de dispositif minimal commun sur les salaires le 14 janvier. Les négociations avec les partenaires sociaux et les Etats membres pourront alors commencer.
Hearing of Nicolas Schmit
Depuis ce mercredi matin, c'est officiel: le socialiste luxembourgeois est bien commissaire européen en charge de l'Emploi aux côtés de la présidente von der Leyen. Son mandat le place au cœur d'une des préoccupations centrales des citoyens de l'Union.
European Commissioner-designate in charge of Jobs, Nicolas Schmit from Luxembourg gestures as he attends his confirmation hearing before the European Parliament in Brussels, on October 1, 2019. (Photo by Aris Oikonomou / AFP)
Désigné commissaire européen à l'Emploi, le politicien luxembourgeois (LSAP) va être évalué par quatre commissions du Parlement. Un grand oral de trois heures prévu ce mardi 1er octobre pour valider sa nomination.