Changer d'édition

La Chine voit sa croissance rebondir
Économie 2 min. 19.10.2020

La Chine voit sa croissance rebondir

Le taux de chômage officiel s'établit à 5,4% en Chine.

La Chine voit sa croissance rebondir

Le taux de chômage officiel s'établit à 5,4% en Chine.
Photo : AFP
Économie 2 min. 19.10.2020

La Chine voit sa croissance rebondir

L'économie chinoise a connu , au troisième trimestre, un rebond de 4,9% sur un an, confirmant sa reprise après un effondrement historique du PIB en début d'année pour cause de covid-19.

(AFP) - Premier pays frappé par l’épidémie de covid, la Chine est aussi le premier Etat à (sembler) se remettre de la crise liée à ce bouleversement. Lundi, les autorités ont ainsi fait part d'une reprise d'activité de +4,9% entre juillet et septembre. Bien que sujet à caution, le chiffre officiel du PIB de la Chine est toujours scruté de près compte tenu du poids du pays dans l'économie mondiale.

Ce rythme de croissance reste toutefois éloigné du niveau atteint en 2019 (+6,1%), qui était déjà un plancher de trois décennies. Mais il est bien meilleur qu'au premier trimestre (-6,8%) quand la Chine avait signé sa pire performance économique depuis la fin de l'ère maoïste, au moment où l'épidémie de Covid-19 paralysait le pays. 


Lokales,Maskenpflicht Corona Grand-Rue,Luxemburg.Covid19. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Un PIB en chute libre au deuxième trimestre
Conséquence directe du confinement, la production de richesses au Luxembourg a reculé de 7,8% au deuxième trimestre 2020 par rapport au deuxième trimestre 2019, selon les données du Statec publiées vendredi.

Le géant asiatique, où le nouveau coronavirus a fait son apparition à la fin de l'an dernier, est parvenu depuis à pratiquement éradiquer l'épidémie. Et dès le deuxième trimestre, le pays a renoué avec la croissance (+3,2%). Sur la période de juillet à septembre, l'économie chinoise a connu «une reprise soutenue» en dépit d'une conjoncture «difficile» tant en Chine qu'à l'étranger à cause de la pandémie de Covid-19, a indiqué le Bureau national des statistiques. 

De leur côté, les ventes de détail se sont inscrites en septembre en forte hausse sur un an (+3,3%). Une croissance qui peut faire rêver au Luxembourg où le second trimestre a été marqué par une tendance à la reprise bien plus timide. Certains secteurs restent cependant à la peine comme l'hôtellerie, la restauration et les loisirs. Ce résultat est supérieur au mois précédent (+0,5%), ainsi qu'aux prévisions des analystes, qui tablaient en moyenne sur +1,6%.

Chômage contrôlé

Dans le même temps, la production industrielle du géant asiatique a réalisé sa meilleure performance depuis le début  2020 avec une progression de 6,9% sur un an. Il s'agit d'un résultat supérieur aux attentes des analystes interrogés par l'agence financière Bloomberg (+5,8%). Le taux de chômage, mesuré en Chine uniquement dans les zones urbaines, s'est établi en septembre à 5,4% contre 5,6% le mois précédent. Particulièrement surveillé par le pouvoir, ce chiffre exclut de son calcul les millions de travailleurs migrants, fragilisés par la pandémie. Le taux de chômage avait atteint en février le record absolu de 6,2% de la population active urbaine. 


Sur le même sujet

Le covid-19 à l'origine de plus d'un million de morts
La pandémie de coronavirus qui a démarré fin 2019 en Chine avant de se répandre dans le monde entier a fait plus d'un million de victimes dans le monde. Le bilan de l'épidémie au Luxembourg s'établit toujours à 124 décès.
(FILES) In this file photo taken on May 21, 2020 workers stand next to coffins of COVID-19 victims at El Angel cemetery, in Lima. (Photo by ERNESTO BENAVIDES / AFP)
L'OCDE prédit une baisse de la croissance
C'est une des conséquences de la crise du coronavirus. L'Organisation de coopération et de développement économiques a ramené ce lundi sa prévision de croissance planétaire de 2,9% à 2,4%. Elle met en garde contre un scénario encore plus noir si l'épidémie devait s'aggraver.
La croissance chinoise au plus bas
L'économie de Pékin a paru s'essouffler ces douze derniers mois. Jamais depuis 1992, l'essor de l'industrie et du commerce "Made in China" n'avait connu un si faible taux de progression. +6,2% tout de même sur un an.
This picture taken on May 14, 2019 shows workers making clothes for export at a factory in Quanzhou in China's eastern Fujian province. (Photo by STR / AFP) / China OUT
Croissance chinoise la plus faible depuis 28 ans
La croissance de la Chine a ralenti tout au long de 2018, pour atteindre son plus faible niveau en 28 ans sur l'ensemble de l'année marquée des efforts de désendettement, des conflits commerciaux et une demande intérieure en baisse.
Une employée emballe des barquettes en papier dans une usine de Hangzhou (Chine de l'Est)