Changer d'édition

La Chambre de commerce veut des dépenses prudentes
Économie 3 min. 21.11.2019

La Chambre de commerce veut des dépenses prudentes

Le patron de la Chambre de commerce appelle le gouvernement à freiner certaines dépenses pour éviter la surchauffe de l'économie.

La Chambre de commerce veut des dépenses prudentes

Le patron de la Chambre de commerce appelle le gouvernement à freiner certaines dépenses pour éviter la surchauffe de l'économie.
Photo : Yves Welter
Économie 3 min. 21.11.2019

La Chambre de commerce veut des dépenses prudentes

L'organisation patronale a appelé le gouvernement à rester sur ses gardes dans sa réaction au projet de budget 2020, jeudi. En épargnant davantage et en boostant notamment la digitalisation et le fonds souverain intergénérationnel.

(AA) - Les caisses sont pleines et les risques nombreux. Ce message a été martelé à la Chambre de commerce (CC), ce jeudi. Si les dépenses dépassent la barre des 20 milliards d’euros en 2020, plusieurs épées de Damoclès planent au-dessus du Grand-Duché, selon Carlo Thelen, le président de l'organisme.  

Craintes à l'international, d'abord, avec la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis et les suites incertaines du Brexit. Risques au Luxembourg ensuite, où le marché de l'emploi souffre d'un déficit chronique de main-d'oeuvre. Si le ministère des Finances mise sur un scénario de croissance optimiste, une perte d'1% de croissance causée par ces périls coûterait 1,4 milliard d'euros au pays, selon les projections de la CC. 

Des menaces que Carlo Thelen résume en une formule : «l’environnement mondial est incertain». En conséquence, le gouvernement doit épargner et miser sur l'innovation. 


La Chambre des Métiers plaide pour un soutien plus franc au développement des zones artisanales et au comblement des besoins en main d'œuvre
Un budget 2020 mitigé pour la Chambre des métiers
Dans son analyse publiée vendredi, l'organe représentant les artisans plaide pour un soutien plus franc au développement des zones artisanales et au comblement des besoins en main-d'œuvre. En revanche, les efforts en matière de digitalisation et d'éducation sont salués.

Le vieillissement de la population est l'un des dangers abordés en détail par Carlo Thelen. Il pourrait en coûter 12,9% du PIB dans les 50 prochaines années, selon les évaluations de la CC qui se base sur les prévisions de la Commission européenne et les extrapole jusqu'à 2070. Soit le plus fort taux de dépense de l'UE. 

Autant de «risques» que la Chambre de commerce aimerait contrer par des mesures d’épargne telles qu'un «plafond des dépenses» pour l'Etat, et des dépenses «d'avenir» dans le Fonds souverain intergénérationnel. L'Allemagne a déjà opté pour la première, le gouvernement fédéral ne pouvant faire voter un budget en déficit. La seconde mesure impliquerait d'augmenter les versements consentis au fonds, passant de moins d'1% du PIB aujourd'hui à «3% d’ici 2070». 


IPO,Interviewserie Blau-Rot-Grün. Marc Hansen. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort.
«Nous sommes une start-up ministérielle»
Avec le Premier ministre Xavier Bettel, Marc Hansen (DP) s’attelle à la création du ministère de la Digitalisation. Explications des enjeux de ce nouveau portefeuille, dédié «l'inclusion numérique».

Une rigueur budgétaire qui n'est pas synonyme d'austérité. Si Carlo Thelen pointe la hausse «particulièrement dynamique de 73% entre 2010 et 2020» des dépenses de l'Administration centrale, il plaide également pour des investissements dans le domaine stratégique de la digitalisation, à même d'«augmenter la productivité» du pays et de «favoriser les innovations».

Hasard du calendrier, le gouvernement publiait une étude du TNS-Ilres, mercredi, montrant que le phénomène de digitalisation est globalement bien perçu par les résidents


Sur le même sujet

Ce que cache le budget de la Justice
Voilà un ministère qui, financièrement parlant, est presque le «parent pauvre» du budget 2020 du gouvernement. Mercredi, les députés ont étudié la façon dont les services de Sam Tanson allaient ventiler les 195 millions d'euros à disposition.
Dans les années à venir, la mise en service du centre pénitentiaire à Sanem (d'ici 2023) mobilisera une partie croissante des fonds attribués à la Justice luxembourgeoise.
200 millions de plus pour l'Éducation nationale
Le budget 2020 du département du ministre DP, Claude Meisch s'élève à 2,7 milliards d'euros, soit une hausse de 200 millions par rapport à 2019. Par ailleurs, la somme allouée à l'enseignement supérieur connaît une forte progression.
De 2,7 milliards d'euros, le budget 2020 alloué à l'Éducation nationale connaît une hausse de 200 millions par rapport à celui de 2019