Changer d'édition

La BIL présente des bénéfices 2020 en berne
Économie 2 min. 29.04.2021

La BIL présente des bénéfices 2020 en berne

Le volume des actifs sous gestion a progressé l'an passé pour s'établir à 43,7 milliards d'euros

La BIL présente des bénéfices 2020 en berne

Le volume des actifs sous gestion a progressé l'an passé pour s'établir à 43,7 milliards d'euros
Photo : Guy Wolff
Économie 2 min. 29.04.2021

La BIL présente des bénéfices 2020 en berne

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
La Banque internationale à Luxembourg voit elle aussi son résultat 2020 affecté par la crise. Avec cette année plus de dépôts clients, mais des règlements d'emprunts qui ont dû être reportés.

Après la Spuerkeess qui annonce un bénéfice en baisse de 26%, la BIL vient de dévoiler son bilan 2020. Et la Banque internationale à Luxembourg s'en tire  mieux, si l'on peut dire, avec un résultat net après impôts là aussi en régression de 10%. L'année marquée par l'épidémie covid se solde ainsi sur un solde positif de 101 millions d'euros. Lors de l'assemblée générale annuelle du 29 avril 2021, les actionnaires ont d'ailleurs choisi d'affecter le bénéfice net de 2020 aux bénéfices non répartis et de «soutenir ainsi le développement commercial de la banque et d'investir dans l'avenir».


Wirtschaft,Beilage Classement des Banques.Banken,Finanzplatz,BIL siège Hollerich.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort.
La Place subit elle aussi les effets de la crise
Avec une baisse de 18,1% du résultat annuel des banques implantées au Luxembourg, 2020 restera comme une année compliquée, indique mercredi la CSSF. Principalement pour les établissements universels et les banques spécialisées dans le financement des entreprises.

A l'heure de présenter ses résultats annuels, la BIL a toutefois des motifs de satisfaction. En douze mois, le chiffres d'affaires lui-même n'a régressé que de 2%. Soit 555 millions d'euros. Il y a aussi cette stabilité, voire même une légère hausse, qui affecte le volume de ses actifs sous gestion. De l'ordre de 43,7 milliards d'euros (contre 43,5 un an plus tôt). Le total du bilan a lui aussi augmenté (+9%), s'établissant à 30,6 milliards d'euros.

Dans son analyse, la Banque internationale rappelle que "tous les acteurs du marché, entreprises et banques ont été touchés par le ralentissement économique». Pour la BIL, cela se traduit notamment par une augmentation majeure du coût des risques. En un an, ceux-ci sont passés de 27 à 63 millions en 2020. Comme ses concurrents, l'établissement a vu ses clients avoir un large recours à l'épargne de précaution. Ainsi, la somme des dépôts effectués a pris 4,1%, pour passer à 19,8 milliards d'euros.

Des reports en cours de rattrapage

Côté prêts, l'année 2020 aura été marquée par deux tendances. D'une part, une légère hausse des crédits accordés (+5%); mouvement porté principalement par la délivrance plus importante de prêts hypothécaires (+15,2%). D'autre part, la BIL a dû reporter des remboursements de divers prêts mais, signale l'établissement «la plupart des clients ayant utilisé ce service ont déjà repris leurs remboursements réguliers».

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'ABBL s'inquiète pour l'avenir de la Place
Si l'Association des banques et banquiers du Luxembourg se félicite de son résultat net, son président Guy Hoffmann craint que la crise sanitaire n'ait des conséquences négatives sur le long terme.
Wirtschaft, Pressekonferentz ABBL, Guy Hoffmann foto: Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Les banques face à la concurrence des courtiers en ligne
Ludiques, faciles, rapides. Si des applications permettent aujourd'hui de réaliser des opérations boursières sans la moindre difficulté, elles restent encore rares au Luxembourg. Pas de quoi donc - pour le moment - inquiéter les acteurs de la Place.
Pictet transfère son siège européen hors du Luxembourg
40 des 700 salariés de la banque suisse quitteront le Kirchberg pour Francfort au cours du deuxième semestre 2022, confirme l'établissement bancaire qui souhaite renforcer sa présence «sur un marché de croissance-clé pour la société».
WI,Pictet & Cie. 30 ans de développement dans l'Union Européenne depuisle Luxembourg.Déjeuner de presse. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Les banques privées du pays attirent les plus riches
En l'espace de onze ans, les actifs gérés au Luxembourg ont grimpé. En 2019, ils atteignent ainsi 466 milliards d'euros. Et la part de marché des clients très fortunés est quant à elle désormais de 58% du total des actifs.
Luxemburg zieht immer Menschen an, die zu den High Net Worth Individuals (HNWI) und den Ultra High Net Worth Individuals (UHNWI) zählen.
Le gendarme de la Place sanctionne la BIL
La crise sanitaire n'entame en rien la vigilance de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF), ni sa capacité à sanctionner. Cette fois-ci, c'est la Banque Internationale à Luxembourg qui a été rattrapée par la patrouille. A la clé, une amende de 4,6 millions d'euros.
BIL Banque Internationale à Luxembourg. Siège Luxembourg route d'Esch. Photo: Guy Wolff