Changer d'édition

La BEI se mobilise à son tour
Économie 17.03.2020

La BEI se mobilise à son tour

 Werner Hoyer, président de la BEI: «Nous avons besoin d’une réponse européenne forte et immédiate».

La BEI se mobilise à son tour

Werner Hoyer, président de la BEI: «Nous avons besoin d’une réponse européenne forte et immédiate».
Photo: Serge Daleiden
Économie 17.03.2020

La BEI se mobilise à son tour

L'institution de financement de l'Union européenne, basée à Luxembourg, a annoncé qu’elle allait mobiliser jusqu'à 40 milliards d'euros pour faire face à la crise. Par ailleurs, elle a appelé les Etats membres à établir de nouvelles garanties pour les PME.

(DH) - La BEI va mobiliser «rapidement jusqu'à 40 milliards d'euros» pour lutter contre la crise provoquée par le covid-19 et appelle les Etats membres à mettre en place une garantie supplémentaire pour le soutien apporté aux petites et moyennes entreprises (PME) et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI). D'autre part, des ressources supplémentaires seront mises à disposition pour le secteur de la santé, pour des aménagements d'urgence et pour la mise au point de médicaments et de vaccins.

Pour ce faire, des prêts-relais seront mis en place, ainsi que des suspensions de remboursement de crédits et d'autres mesures destinées à alléger les contraintes en matière de liquidité et de fonds de roulement pour les PME et les ETI. Des programmes de garantie spécifiques pour les banques et des programmes spécifiques d'acquisition de titres adossés à des actifs composent le paquet financier proposé. 

En outre, Werner Hoyer, le président de la BEI, a appelé les Etats membres à mettre en place une garantie supplémentaire pour permettre à la BEI et aux banques nationales de promotion économique de maintenir l'accès aux financements pour les PME et les ETI. «Cela aiderait à rassurer les marchés et les citoyens en cette période d’incertitude sans précédent , a déclaré le président Hoyer.

Par ailleurs, la BEI a indiqué vouloir utiliser «le mécanisme de financement de la recherche sur les maladies infectieuses (IDFF)», pour financer des projets qui contribuent à stopper la propagation du coronavirus, à mettre au point un vaccin et à subventionner des besoins d'équipements dans le secteur de la santé.


Sur le même sujet

Des garanties de prêt pour les entreprises en difficulté
Alors que le report de paiement des cotisations sociales est encore en phase de discussions, les entreprises impactées par la crise du coronavirus peuvent désormais compter sur le soutien de la Chambre de commerce. Cette dernière, via la mutualité de cautionnement, apportera sa garantie auprès des banques.
Wi.Corona. Mesures de soutien pour lrs entreprises.Luc Frieden.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
BEI, l'Uni, Post... frappées à leur tour
La Cour de justice européenne et Ceratizit sont venues aussi allonger la liste des sites luxembourgeois qui ont dû réagir face à la montée en puissance de l'épidémie de covid-19.
22.2.Kirchberg / BEI / Europa / Europaeische Instanzen / Banque Europeenne Investissement Foto: Guy Jallay
Une nouvelle aide pour les PME touchées
Outre une plus large «générosité» à l'égard des sociétés impactées par le coronavirus pour l'octroi du chômage partiel, le gouvernement a annoncé mercredi, par la voix de Franz Fayot, qu'il allait adopter «rapidement une nouvelle loi sur les aides minimis». Le ministre de l'Economie s'explique.
IPO.PK Stellungnahme Regierung Coronavirus.Lex Delles,Xavier Bettel,Paulette Lenert,Franz Fayot. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
L'UE booste Ariane 6 et les PME du secteur spatial
La Commission européenne a annoncé mardi l'octroi d'un prêt de 100 millions d'euros de la Banque européenne d'investissement (BEI) pour le développement de la fusée Ariane 6 et un nouveau dispositif doté de 100 millions d'euros pour soutenir les PME du secteur spatial.
L'UE a décidé de débloquer 200 millions d'euros pour financer Ariane 6 et les PME du secteur spatial