Changer d'édition

L'Uni inaugure sa couveuse d'entreprises à Belval
Économie 2 min. 06.03.2018 Cet article est archivé

L'Uni inaugure sa couveuse d'entreprises à Belval

 Chuck Robbins, CEO de Cisco, et Xavier Bettel, Premier ministre, au moment de la signature du livre d'or de l'incubateur de l'université du Luxembourg.

L'Uni inaugure sa couveuse d'entreprises à Belval

Chuck Robbins, CEO de Cisco, et Xavier Bettel, Premier ministre, au moment de la signature du livre d'or de l'incubateur de l'université du Luxembourg.
Gerry Huberty
Économie 2 min. 06.03.2018 Cet article est archivé

L'Uni inaugure sa couveuse d'entreprises à Belval

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
Le Premier ministre Xavier Bettel et Chuck Robbins, directeur général de Cisco, ont célébré ce mardi la naissance de la couveuse à entreprises de l'université du Luxembourg à Belval.

Le Premier ministre Xavier Bettel et Chuck Robbins, directeur général de Cisco, ont célébré ce mardi la naissance de la couveuse à entreprises de l'université du Luxembourg à Belval. Le patron du géant mondial de l'informatique a créé la surprise lors de cet événement mettant à l'honneur un outil supplémentaire de l’écosystème entrepreneurial luxembourgeois. Son entreprise a noué un partenariat avec l'université pour le développement des compétences digitales via sa «Cisco Networking Academy». Lorsqu'il est arrivé à l'inauguration de l'incubateur, Chuck Robbins venait d'achever la visite du futur centre de formation novateur «Learning Centre» en compagnie du chef de l'exécutif.

La couveuse de l'université se destine aux étudiants qui souhaitent transformer une idée en projet concret. C'est au milieu des friches industrielles de l'Arbed, «où le pays est devenu riche» selon les termes de M. Bettel, que jeunes pousses, associations ou autres projets nés des ateliers du «entrepreneurship programme» se développent. Pour l'heure logée dans des bâtiments temporaires, la couveuse sautera par dessus l'avenue des Hauts fourneaux dans quelques mois pour devenir voisine du Technoport.

Le directeur de l'incubateur Diego de Biasio se réjouit d'une telle arrivée. «Pour nous c'est primordial que des institutions comme l'université se lancent dans ce domaine. Cela démocratise un peu plus l'entrepreneuriat dès la période universitaire. Puis on a déjà constaté par le passé que les partenariats avec les chercheurs portent leurs fruits».

«C'est du very early stage», a expliqué le Professeur Romain Martin, responsable du programme entrepreneurial, lors d'une table ronde introductive. «Cette formidable initiative boucle la boucle des initiatives entrepreneuriales», a complété Michel Wurth, président de la Chambre de commerce, très engagée dans l'entrepreneuriat. L'organisation patronale cofinance avec l'université le master of entrepreneurship. «Nous soutenons tous les projets pouvant donner naissance à des start-up», a renchéri le plus éminent représentant d'ArcelorMittal au Grand-Duché.

Arrivée en complément des incubateurs existants (Technoport, Nyuko, LHofT) ou en gestation (Luxembourg House of Start-ups), du one stop shop House of Entrepreneurship (rue Erasme au Kirchberg) et d'autres programmes destinés aux entrepreneurs, la couveuse de Belval ouvre les plus grands espoirs. «Ce pays a l'ambition légitime de devenir la Silicon Valley de l'Europe», a fait savoir le recteur de l'Université Stéphane Pallage.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet