Changer d'édition

L'UE s'attend à une récession historique en 2020
Économie 3 min. 06.05.2020 Cet article est archivé

L'UE s'attend à une récession historique en 2020

«L'Europe fait face à un choc économique sans précédent depuis la grande dépression», estime mercredi Paolo Gentiloni, commissaire européen à l'Economie.

L'UE s'attend à une récession historique en 2020

«L'Europe fait face à un choc économique sans précédent depuis la grande dépression», estime mercredi Paolo Gentiloni, commissaire européen à l'Economie.
Photo: EU/Lukasz Kobus
Économie 3 min. 06.05.2020 Cet article est archivé

L'UE s'attend à une récession historique en 2020

La Commission européenne a prédit mercredi un ralentissement économique majeur cette année parmi les Etats membres, dévastés par les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus, qui nécessitent un plan de relance sans précédent.

(Jmh avec AFP) - Du jamais-vu depuis le lancement de la monnaie unique en 1999: la zone euro devrait enregistrer une chute record de son PIB de 7,7% en 2020 , puis une remontée de 6,3% l'année suivante. «L'Europe fait face à un choc économique sans précédent depuis la grande dépression (de 1929, ndlr)», a souligné le commissaire européen à l'Economie, l'Italien Paolo Gentiloni. Ce désastre met la pression sur Bruxelles pour présenter un plan destiné à stimuler la reprise économique européenne. Un exercice périlleux tant les 27 pays de l'UE sont divisés sur les solutions à apporter. 

«Nous travaillons dur. Ce n'est pas un exercice facile (...) Le plan devrait sortir dans les prochaines semaines et je suis confiant de le voir approuvé en juin» par les Etats membres, a déclaré M. Gentiloni. «La profondeur de la récession et la force de la reprise sera différente selon les pays, conditionnée à la vitesse avec laquelle ils pourront lever les mesures de confinement, l'importance dans chaque économie des services, comme le tourisme, et les ressources financières de chacun des Etats», a-t-il prévenu. 

Sans surprise, les pays pour lesquels la Commission européenne anticipe les pires récessions cette année sont dans l'ordre: la Grèce (-9,7%), l'Italie (-9,5%) et l'Espagne (-9,4%), tous trois très dépendants des dépenses des touristes. «Nous devons travailler dur pour que ce secteur survive à l'été», a reconnu M. Gentiloni. L'exécutif européen compte présenter la semaine prochaine un plan spécifique au tourisme, avec des lignes directrices sur les conditions sanitaires dans les lieux fréquentés par les vacanciers. 

Pays à la fois touristique et industriel, la France ne tire guère mieux son épingle du jeu avec une récession attendue de 8,2% en 2020, puis un rebond de 7,4% en 2021. Première économie de la zone euro, l'Allemagne, très dépendante de ses exportations, verra son PIB reculer de 6,5% en 2020, selon ces prévisions de printemps de la Commission. - La dette publique explose - Conséquence de cette récession historique, les déficits publics devraient se creuser dans tous les pays et les dettes publiques très fortement augmenter en 2020, avant de voir la situation s'améliorer en 2021. Mais les pays déjà fragiles avant la crise seront plus vulnérables que les autres. 

Recul du PIB de 5,4% au Luxembourg

Ainsi l'Italie, pays le plus endeuillé par la pandémie de la zone euro, devrait voir sa dette publique exploser à 158,9% du PIB en 2020, après 134,8% en 2019. Parmi les 19 pays ayant adopté la monnaie unique, seule la Grèce fait pire avec une dette publique à 196,4% du PIB en 2020. Le déficit public de l'Italie, troisième économie de la zone euro, devrait être le plus élevé des 19 pays à 11,1% du PIB cette année. Mais même l'Allemagne, en temps normal adepte de la discipline budgétaire, a renoncé cette année à la rigueur pour venir en aide à ses entreprises mises à l'épreuve par le confinement. Ainsi, le déficit public allemand atteindra 7% du PIB cette année, après un surplus de 1,4% en 2019. En 2021, le déficit devrait toutefois être considérablement réduit à 1,5%. 

Pour le Luxembourg, les prévisions de la Commission tablent sur un recul de 5,4% du PIB en 2020 avant une croissance attendue de 5,7% en 2021. «A politique inchangée», la dette publique du pays devrait atteindre 26% en 2020 avant de redescendre à 25% en 2021. Pour mémoire, en 2019, le niveau d'endettement atteignait 22,1% du PIB en 2019. Les dernières prévisions du Statec, publiées avant les mesures de confinement, tablaient sur une croissance de 2,8% en 2020 et 2021 avant un recul jusqu'en 2024 où le PIB devait croître de 2%. 


Sur le même sujet

La récession historique au sein de l'UE se confirme
Après un premier semestre marqué par les confinements, puis «un rebond vigoureux» avec la levée progressive des mesures sanitaires, l'économie de la zone euro affronte ce que la Commission nomme «des perturbations». Au Luxembourg, l'année devrait s'achever avec un recul de 4,5% du PIB.
Paolo Gentiloni
La récession fait trembler la zone euro
Selon la Commission européenne, la crise économique sera plus importante que prévu mais aussi plus inégale. Et si les pays de la zone euro les plus touchés fin 2020 devraient être l'Italie, l'Espagne ou la France, le Luxembourg devrait connaître une récession légèrement inférieure à la moyenne européenne.
Le Statec prévoit un déficit inédit pour 2020
Le marché du travail et les finances publiques vont être sérieusement impactés par les conséquences économiques de la pandémie de covid-19 annonce ce jeudi l'institut de statistiques. Ce dernier s'attend d'ailleurs à ce que le PIB luxembourgeois enregistre «un repli de 6%» cette année.
Wissen, Wirtschaft, Bau, Bauarbeiter, Hammer, Handwerker, Sonnenuntergang (Foto: Shutterstock)
L'incertitude économique reste encore de mise
Trois semaines après la présentation du programme gouvernemental de 8,8 milliards d'euros voué à soutenir le fonctionnement des entreprises, l'impact négatif du covid-19 sur le Luxembourg reste encore flou, estime mardi la Fondation Idea qui envisage des effets jusqu'en 2023.
Coronavirus - Leere Plätze - Luxemburg - Lost City - Drone  - bvd Royal -  Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
L'horizon économique s'annonce plutôt terne
Moins d'un mois après la publication de prévisions pour 2020 qui indiquaient que le Luxembourg n'échappera pas au ralentissement de l'économie, le Statec publie ce jeudi de nouvelles projections pour la période 2020-2024. Et ces dernières tablent sur un ralentissement global de la croissance.
Lokales,Centre Hamilius ,Lafayette. Aldringen,Grand-Rue. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Budget: les prochaines étapes de la bataille entre Rome et Bruxelles
Bruxelles a rejeté mardi le projet de budget 2019 de la coalition populiste au pouvoir en Italie, fustigeant "une déviation claire, nette, assumée et par certains revendiquée" aux règles européennes. L'Italie dispose désormais de trois semaines pour présenter un budget révisé.
ARCHIV - 12.04.2016, Frankreich, Straßburg: Eine Europafahne weht vor dem Europäischen Parlament in Straßburg. Die EU-Kommission diskutiert am Dienstag (23.10.2018) in Straßburg über die umstrittenen italienischen Budgetpläne für 2019. Das Gremium der Kommissare werde das weitere Vorgehen im Streit mit der Regierungskoalition aus populistischer Fünf-Sterne-Bewegung und rechter Lega beraten, hieß es vorab. Foto: Karl-Josef Hildenbrand/dpa +++ dpa-Bildfunk +++