Changer d'édition

L'UE enquête sur le rachat de Fitbit par Google
Économie 04.08.2020

L'UE enquête sur le rachat de Fitbit par Google

Que deviendraient les millions de données sur l'état de forme des sportifs possédant un bracelet connecté Fitbit? La question préoccupe l'UE.

L'UE enquête sur le rachat de Fitbit par Google

Que deviendraient les millions de données sur l'état de forme des sportifs possédant un bracelet connecté Fitbit? La question préoccupe l'UE.
Économie 04.08.2020

L'UE enquête sur le rachat de Fitbit par Google

La Commission européenne a annoncé, mardi, se pencher sur la possible vente du spécialiste des objets connectés pour les activités physiques. La crainte étant de voir se renforcer la position du géant américain sur le marché de la publicité en ligne.

Bruxelles, 4 août 2020 (AFP) - La Commission européenne «craint que l'opération proposée ne renforce encore la position de Google sur les marchés de la publicité en ligne, en accroissant le volume de données déjà important que Google pourrait utiliser pour personnaliser les publicités qu'elle propose ou qu'elle affiche». Voilà ce que vient d'indiquer l'exécutif européen, mardi, après l'annonce de Google de mettre la main sur Fitbit.

«Notre enquête vise à garantir qu'à l'issue de l'opération, la maîtrise de Google sur les données collectées au moyen de dispositifs portables ne faussera pas la concurrence», a déclaré Margrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission chargée de la politique de concurrence. Elle a souligné que l'utilisation des objets connectés «devrait augmenter considérablement au cours des années à venir» et s'accompagner «d'une croissance exponentielle des données générées par ces dispositifs». «Ces données fournissent des informations essentielles sur la vie et la santé des utilisateurs de ces dispositifs», a-t-elle noté.


Apple ne devra pas rembourser 13 milliards d'euros
Les juges européens ont annulé ce mercredi la décision de la Commission européenne qui avait contraint, en 2016, le géant américain à verser à l'Irlande le montant d'avantages fiscaux jugés indus. Le jugement de la CJUE indiquant que Dublin n'avait pas réalisé un «avantage économique sélectif»

Le numéro un des moteurs de recherche avait annoncé fin 2019 le rachat de Fitbit, l'un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans les activités liées au sport et au bien-être. Montant du contrat :  1,9 milliard d'euros, la transaction devant être conclue en 2020.

Mais ce rachat a suscité des craintes, de la part d'organisations de consommateurs et du régulateur européen des données personnelles, qui y voient une menace pour la confidentialité de ces données sur la santé des personnes disposant d'un bracelet connecté.

Aussi, le géant américain avait-il tenté de dissiper les inquiétudes de la Commission le 13 juillet dernier, en s'engageant à créer un système dans lequel «certaines données recueillies au moyen de dispositifs portables auraient été tenues séparées des autres séries de données détenues par Google». Les données isolées «auraient été interdites d'utilisation par Google à des fins publicitaires». Insuffisant.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Apple fait encore grincer l'Union européenne
La Commission européenne croise de nouveau le fer avec la Silicon Valley: elle a annoncé mardi l'ouverture de plusieurs enquêtes contre Apple, accusé de pratiques anticoncurrentielles.
(FILES) In this file photo taken on October 28, 2019 Apple CEO Tim Cook arrives for Apple�s �The Morning Show� global premiere at Lincoln Center- David Geffen Hall in New York. - Apple on June 11, 2020 launched a racial justice initiative aimed at breaking down barriers to opportunity for minorities. Chief executive Tim Cook announced that the technology giant is committing $100 million to a new Racial Equity and Justice Initiative to be led by executive Lisa Jackson. (Photo by ANGELA WEISS / AFP)