Changer d'édition

L'inflation s'est poursuivie en novembre
Économie 2 min. 08.12.2021
Consommation

L'inflation s'est poursuivie en novembre

+2,5% pour le litre de diesel, +5,2% pour celui d'essence en novembre, il était temps que les prix à la pompe retombent en ce début décembre.
Consommation

L'inflation s'est poursuivie en novembre

+2,5% pour le litre de diesel, +5,2% pour celui d'essence en novembre, il était temps que les prix à la pompe retombent en ce début décembre.
Photo : AP
Économie 2 min. 08.12.2021
Consommation

L'inflation s'est poursuivie en novembre

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le mois dernier, les prix ont vu leur tendance haussière se confirmer, gagnant 0,7% depuis octobre. Une augmentation principalement portée par la montée des prix des carburants.

Depuis quelques semaines, les prix à la pompe baissent. Mais le mois dernier, ce mouvement n'en était qu'à ses balbutiements et la hausse des prix du sans-plomb, diesel et fuel domestique a pesé lourd dans l'inflation constatée pour novembre 2021. Ainsi, selon le Statec, les carburants auraient pris de l'ordre de 6,4% en quatre semaines...


Le prix de la bière aura un goût plus amer en janvier
La hausse des coûts d'énergie et des matières premières touchent aussi les brasseurs luxembourgeois. Du coup, le prix du demi deviendra ainsi un peu plus salé pour le consommateur.

Voilà qui a pesé lourd dans le budget des consommateurs, qui en ce onzième mois de l'année, auront vu les prix grimper dans leur ensemble de 0,7%. Sans cette poursuite de la flambée des prix en stations-service, l'inflation aurait pu être contenue à 0,3%, soulignent au passage les analystes. 

Mais si le montant de la facture de mazout domestique a pu grimper de 3% depuis octobre (et de 101% en un an!), ce n'est rien comparé au prix du gaz de ville. Celui-ci a pris 16,7% de plus d'un mois à l'autre. L'énergie constituant une dépense supérieure à ce que les ménages luxembourgeois ont l'habitude de payer, le gouvernement a prévu de revaloriser (au 1er janvier 2022) l'allocation de vie chère pour amortir l'impact de cette grimpée des tarifs concernant aussi bien gaz qu'électricité d'ailleurs.

Les coiffeurs plus chers

Parmi les (nombreuses) augmentations relevées, le Statec évoque tout autant le prix des billets d'avion (+3,8% en comparaison avec octobre), les mensualités des crèches (+2,1%), mais aussi les étiquettes de certains produits alimentaires comme la farine (+3,5%), le poisson frais (+2%) ou le pain (+2%) ont gagné quelques euros. Les prestations en salon de coiffure pour des soins esthétiques figurent aussi dans la liste des augmentations. 

Au rang des diminutions, une des principales bonnes nouvelles provient des tarifs de l'électroménager dit brun (type téléviseurs) qui ont chuté de 2,1%, contre -1,9% pour l'électroménager blanc (sèche-linge, lave-vaisselle, etc). Un contrecoup de promotions et du Black Friday sans doute. Fruits de mer frais (-3,9%), pommes de terre (-1,9%) mais aussi viande séchée, salée ou fumée (-0.8%) ont vu leur montant se restreindre. Tout comme les eaux minérales d'ailleurs (-2,1%). 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La chaîne de supermarchés a des objectifs de croissance ambitieux au Luxembourg. L'enseigne prévoit près de 30 millions d'euros d'investissements à court terme, et un 13e magasin pour 2023.
photo lidl foetz
Le ministère de la Protection des consommateurs a entrepris de faire le tour des étals des professionnels de la viande pour leur rappeler les règles en matière de pesée. Quelques grammes d'une réglementation qui allège la facture du client...
Après l'ACL, voilà l'Union luxembourgeoise des consommateurs qui suggère au gouvernement luxembourgeois de ne pas appliquer son impôt carbone en janvier prochain. Question de défense du pouvoir d'achat des ménages.
18.08.04 , bidons, essence, coffre voiture, photo: Marc Wilwert
De nombreux ménages vont se retrouver dans l'impossibilité de faire face à l'augmentation de leur facture de gaz ou d'électricité. L'accompagnement de ces familles figurera au cœur du programme politique de cet hiver.