Changer d'édition

L'inflation repart timidement à la hausse
Économie 2 min. 08.01.2021

L'inflation repart timidement à la hausse

En moyenne, en décembre, les automobilistes ont payé 1,6% de plus pour un litre d'essence, et jusqu'à 4,3% de plus pour un litre de diesel.

L'inflation repart timidement à la hausse

En moyenne, en décembre, les automobilistes ont payé 1,6% de plus pour un litre d'essence, et jusqu'à 4,3% de plus pour un litre de diesel.
Photo: Lex Kleren
Économie 2 min. 08.01.2021

L'inflation repart timidement à la hausse

En décembre, les prix ont légèrement augmenté. Le Statec révise ainsi son taux d'inflation de 0,3% par rapport au mois précédent. Une tendance qui s'explique notamment par une hausse des prix des produits pétroliers et des voyages.

(ASdN) - Après une baisse en novembre, l'inflation repart à la hausse. En décembre, les ménages ont ainsi vu leur facture globale augmenter de 0,3%. Mais à en croire le Statec, l'impact serait néanmoins bien plus important pour les automobilistes. 

Pour le dernier mois de l'année, les adeptes de la voiture ont en effet dû mettre davantage la main à la poche. En moyenne, ils ont en effet payé 1,6% de plus pour un litre d'essence, et jusqu'à 4,3% de plus pour un litre de diesel. Des chiffres toutefois à relativiser puisqu'en comparaison à la même période un an auparavant, les prix des produits dérivés de l'or noir ont chuté de 14,8%. 


WI,Flughafen Luxemburg,Findel.Covid19 Test im Flughafen,Ankunft.Corona.Luxairport, Foto:Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Des vacanciers priés de se faire tester au Findel
Pour tenter de limiter la propagation du covid-19 au Luxembourg par les personnes ayant passé les fêtes de fin d'année à l'étranger, des tests rapides seront proposés à tous les passagers transitant par l'aéroport. Et ce, dès ce samedi.

Avec les vacances scolaires, les prix des billets d'avion se sont par ailleurs envolés. Par rapport à novembre, leur prix a augmenté de 22,4%. Pour les voyages à forfait, le décollage est plus limité avec une augmentation de 6,1%.

A la caisse du supermarché, le constat est en revanche plus mitigé. En l'espace d'un mois, les prix des produits alimentaires ont baissé de 0,8%, notamment pour ce qui est des fruits et légumes frais (-4,7 et -5,7%), de la confiture et le miel (-4,4%) ou encore des boissons alcoolisées (0,6%). En revanche, la volaille a augmenté de 1,6%. Les petits-déjeuners pèsent également plus lourd dans la balance avec une hausse de 4% des céréales.

Compte tenu de l'évolution des prix, le Statec révise le taux d'inflation pour l'année 2020 à la hausse. En moyenne, celui-ci s'élève donc désormais à 0,6% sur un an. Si cette augmentation n'entraîne pas d'index, ce dernier s'en rapproche néanmoins. Ce qui n'a toutefois pas empêché, en début d'année, l'augmentation du revenu social minimumde l'allocation de vie chère (+10%) et du REVIS.  

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Autofestival démarrera bien le 25 janvier
Comme l'ensemble des commerces, les concessions automobiles pourront redémarrer leur activité dès le 11 janvier. De quoi rassurer les organisateurs de l'Autofestival qui a failli caler en ce début 2021.
AUTOFESTIVAL 2019: Porsche, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Le début des soldes reporté au 20 janvier
Initialement fixée du 2 au 30 janvier 2021, la période légale de ventes à prix réduit commencera finalement deux semaines plus tard au Grand-Duché, a confirmé le ministère des Classes moyennes.
Winterschlussverkauf - Photo : Pierre Matgé
Légère baisse des prix en septembre
Selon les calculs du Statec, l'indice des prix à la consommation a diminué de 0,1% en juin par rapport au mois précédent. Une tendance que l'institut national explique par la baisse des prix des voyages et des produits pétroliers.
Supermarktkasse Cactus Howald - Wie verändert Corona dauerhaft unser Konsumverhalten - Foto : Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Les prix à la consommation continuent d'augmenter
Les prix des autres biens et services progressent de 0,2% pour ce mois de juillet 2019. Selon les prévisions du Statec, la tranche indiciaire annoncée pour cet hiver pourrait tomber entre octobre et décembre.
Pour la Chambre des salariés, l'indexation et l'ajustement du salaire social minimum ne sont pas préjudiciables à la compétitivité de notre économie. 
(Photo: AFP)
Soldes, Saint-Valentin et carburants font grimper les prix
L'indice des prix à la consommation nationale s'est redressé de 1,5% au mois de février, annonce le Statec. Un phénomène qui s'explique par l'augmentation des prix des carburants, les soldes d'hiver et la Saint-Valentin qui a dopé certaines ventes.